Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Musique : la balade calédonienne de Gabilou et Claudia Haustien



John Gabilou et Claudia Haustien dans le studio Harmonie Prod de Papeete, le studio préféré de nombreux autres artistes comme Sabrina, Teiva LC, Grace Laughlin ou encore Tensia.
John Gabilou et Claudia Haustien dans le studio Harmonie Prod de Papeete, le studio préféré de nombreux autres artistes comme Sabrina, Teiva LC, Grace Laughlin ou encore Tensia.
PAPEETE, le 31 janvier 2018 - Le chanteur tahitien Gabilou et la magnifique voie calédonienne de Claudia Haustien ont enregistré ensemble un premier duo cette semaine, nommé "Source de ma vie". Cette douce balade en français célèbre le peuple du Caillou et ses origines. Ces deux artistes et de nombreux autres invités se préparent également à un grand concert l'année prochaine à l'Olympia, à Paris, le 19 janvier 2019.

Ce mardi dans le studio Harmonie Prod, à Papeete, de grands amis chantaient ensemble. Il s'agissait de Gabilou, célébrissime chanteur tahitien, et d'une invitée de marque, la chanteuse calédonienne Claudia Haustien.

Ils y enregistraient la balade "Source de ma vie", un beau morceau nostalgique qui parlera au cœur de tous ceux qui ont grandi ou vécu sur le Caillou. Un hommage à nos voisins du Pacifique, qui ont une relation très forte avec notre Gabilou. Vous pouvez découvrir en avant-première le début de cette chanson sur la page Facebook de Tahiti Infos.

Le morceau complet sera bientôt dévoilé au public à l'occasion de la sortie d'un clip, qui va être tourné en Nouvelle-Calédonie la semaine prochaine. Il sera aussi chanté par le duo lors d'un gala à Nouméa le 6 juillet prochain. Surtout, c'est un des morceaux qui sera interprété lors du grand concert à Paris de Gabilou et une série d'invités polynésiens et calédoniens. Le chanteur nous dévoile justement les premiers noms de la prestigieuse liste d'artistes qui l'accompagnera à l'Olympia le 19 janvier 2019 (voir interview). Un programme qui réjouira les îliens et les amoureux du Pacifique vivant dans la capitale.


Gabilou, chanteur tahitien

"C'est une chanson écrite pour la Calédonie, mais ça va être tellement joli que ça va faire le tour du monde !"

Tu reçois aujourd'hui une invitée très spéciale…

Pour moi elle est spéciale, car c'est une très bonne chanteuse qui ne chantait plus depuis 20 ans. Elle s'appelle Claudia Haustien, elle est née en Nouvelle-Calédonie et est d'origine Vietnamienne. Elle chante vraiment bien. Elle avait émergé par un radio-crochet quand elle était adolescente, et je l'avais remarquée parce qu'elle m'avait accompagnée lors d'une tournée en Nouvelle-Calédonie. Elle était ensuite venue à Tahiti pour enregistrer chez Alphonse plusieurs fois, mais ensuite nous nous étions perdus de vue. Donc quand je l'ai revue à Nouméa l'année dernière et que je lui ai dit "je vais t'amener à l'Olympia !", elle n'y croyait peut-être pas (rire).

Et c'est parti comme ça, et justement j'avais une chanson, celle qu'on va enregistrer cette après-midi, qui est un duo que je lui ai proposé. C'est une chanson écrite pour la Calédonie, mais ça va être tellement joli que ça va faire le tour du monde ! On va aussi faire des galas ensemble en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie, et bien sûr Paris le 19 janvier 2019.

Quelle est cette chanson que vous enregistrez aujourd'hui ?
Elle s'appelle "Source de ma vie", elle est en français. Elle parle de la Nouvelle-Calédonie, et je la trouve magnifique. L'auteur s'appelle Marotea, c'est lui qui a écrit Faka Tere Tere, une chanson qui a fait le tour du monde… Et "Source de ma vie" est aussi belle !

Quels sont tes liens avec la Nouvelle-Calédonie ?
Et bien il y en a plusieurs. J'ai eu une fille en Calédonie, qui s'appelle Samantha, qui a épousé un Tahitien et qui vit ici maintenant, elle est professeur d'anglais. Je me suis aussi fait beaucoup d'amis. Et enfin j'ai beaucoup chanté en Nouvelle-Calédonie, et les Calédoniens ont commencé à aimer mon répertoire… Donc depuis quelques années je remplis mes salles là-bas, on fait 3800 personnes à chaque spectacle. Donc je suis vraiment heureux de chanter là-bas, et je sens que les Calédoniens, toutes ethnies confondues, aiment ce que je fais. Je m'adresse directement à eux comme si j'étais Calédonien moi-même… Je suis Calédonien de cœur !

Donc aujourd'hui je vais choisir deux ou trois Calédoniens qui vont me suivre pour aller à l'Olympia. Il y aura un kanak, ou deux, et Claudia. Et de Tahiti que je vais amener, il y a Tapuarii, Sabrina et Grace Laughlin, Teiva LC, Patrick Noble et Gaby Katea. Et peut-être Rataro si il se manifeste, parce que je le vois moins.

Quels sont les liens et les différences musicales que tu as pu observer entre la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie ?
Ils suivent ce qu'il se passe à Tahiti, aujourd'hui par exemple il y a des ukulele partout en Nouvelle-Calédonie. Ils ont aussi des traditions comme le pilou-pilou, ou encore le kaneka qui est une musique typique de chez eux, que les kanak chantent beaucoup. Je n'en ai pas fait beaucoup personnellement, mais là, "Source de ma vie", est une chanson qui tire un peu sur ces influences.



Claudia Haustien, chanteuse de Nouvelle-Calédonie

"J'ai enregistré mes premières cassettes à Tahiti"

Peux-tu te présenter au public polynésien ?

Et bien j'ai fait mes premiers pas dans la chanson lorsque j'avais 10 ans, et je suis venue à Tahiti pour la première fois quand j'en avais 12. C'était à l'invitation de Gilbert Tong qui avait organisé un radio-crochet du Pacifique avec toutes les îles du Pacifique. J'ai été sélectionnée pour représenter la Nouvelle-Calédonie, et j'étais alors la plus jeune candidate !

J'ai adoré la Polynésie, et deux ans plus tard Gabilou m'a invitée à nouveau, et nous avons fait une tournée dans les îles, il m'a présentée au Studio Alphonse, et j'ai enregistré plusieurs cassettes avec Alphonse, en tahitien, marquisien, tongien... Mais c'est quand même Gabilou qui est à l'origine de mes premiers enregistrements et de ma venue en Polynésie il y a déjà plusieurs décennies (rires). J'ai donc une longue histoire avec la Polynésie, même si ça faisait 20 ans que je n'étais pas revenue.

En tant que Calédonienne, que t'inspire la chanson "Source de ma vie" que tu vas enregistrer avec Gabilou aujourd'hui ?
Pour moi, ce sont vraiment mes origines, tout est est dit dans la chanson. Écoutez les paroles et vous comprendrez immédiatement ! J'ai hâte de la présenter aux publics calédonien, tahitien et même parisien ! Parce que Gabilou m'invite à l'Olympia pour l'année prochaine. J'ai vraiment de la chance ! Ce sera mon premier Olympia, et ce genre d'événement n'arrive pas à tout le monde dans ce métier. Donc c'est une très grande chance et un honneur.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 31 Janvier 2018 à 15:34 | Lu 1711 fois

Tags : GABILOU, MUSIQUE





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 16:35 Te Ora Hau veut faire entendre sa voix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués