Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Municipales 2020 : Papeete convoitée



Papeete, le 21 octobre 2019 – Les élections municipales à Papeete s’annoncent plus agitées que prévues. Aux listes de Michel Buillard, Marcel Tuihani, Tauhiti Nena et Minarii Galenon, s’ajoute l’éventualité de plus en plus probable d’une candidature du leader du Tahoera’a, Gaston Flosse, qui pourrait rebattre quelques cartes à cinq longs mois du scrutin.
 
A cinq mois des municipales de mars 2020, la capitale Papeete fait l’objet d’une attention toute particulière, notamment des trois poids lourds de la politique locale : Tapura, Tahoera’a et Tavini. Pourquoi ? Parce que l’éventualité d’une candidature du leader du Tahoera’a, Gaston Flosse, est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Et que le leader du parti orange pousse pour une liste d’union avec le Tavini pour peser face au maire Tapura sortant, Michel Buillard.

​Buillard et Tuihani candidats officiels

A l’heure actuelle, seuls deux candidats ont officiellement annoncé qu’ils se présentaient la mairie de Papeete. Le maire sortant, Michel Buillard, a préféré devancer toute velléité politique dans son camp en annonçant, dès le mois d’avril dernier, qu’il briguerait un cinquième mandat en 2020. Pour l’heure grand favori de cette élection, le maire de Papeete élu depuis 1995 peut compter sur le soutien de son équipe municipales et de personnalités en vue du parti majoritaire, comme les ministres Nicole Bouteau ou René Temeharo.
 
Autre certitude, l’ancien président de l’assemblée et ex-président délégué du Tahoera’a, aujourd’hui à la tête de son jeune parti Te ora api o Porinetia, Marcel Tuihani, a également annoncé dès le mois de mai qu’il présenterait une liste aux municipales à Papeete. Candidat à Paea en 2014, Marcel Tuihani mise désormais sur Papeete pour permettre à son mouvement politique d’exister. Il entend annoncer la composition de sa liste fin 2019-début 2020 et sait qu’il devra faire beaucoup mieux que ses 563 voix aux dernières territoriales à Papeete pour espérer compter dans cette élection.

​Nena et Galenon prêts à se lancer

Deux autres candidatures sont en gestation très avancées. L’ancien candidat du Tavini aux municipales de 2014 à Papeete, et ex-président du Comité olympique, Tauhiti Nena, doit annoncer courant novembre qu’il courra en tant que tête de sa propre liste sur Papeete avec « des candidats d’autres bords politiques », explique-t-il. Même si son excellent score de 39% en 2014 sera vraisemblablement compliqué à atteindre sans le soutien du parti indépendantiste.
 
Enfin, depuis le retrait de la vie politique de James Salmon, le Tavini a choisi la représentante à l’assemblée, Minarii Galenon, pour mener sa liste à Papeete. La présidente du conseil des femmes ambitionne de rajeunir son équipe et sera d’ailleurs épaulée par Heinui Le Caill, président de Te Reo o Tefana aujourd’hui inscrit à Papeete. Pourtant, le Tavini semble encore aujourd’hui attendre de connaître le positionnement exact de Gaston Flosse pour évoquer une liste, que l’on annonce pour le mois de novembre au sein du parti bleu ciel.

​Flosse en trouble-fête

Véritable secret de polichinelle, l’éventualité d’une candidature de Gaston Flosse à Papeete aux municipales est sur toutes les lèvres depuis plusieurs mois. Et s’il n’a toujours pas annoncé officiellement sa décision, ou s’il n’est même pas inscrit sur les listes électorales à l’heure actuelle, le leader du Tahoeraa « tourne » déjà depuis plusieurs mois dans les quartiers de la capitale, accompagné notamment du président du Here Ai’a et ancien directeur du marché de Papeete, Romeo Tauraa, et de sa représentante originaire de Papeete, Vaitea Le Gayic.
 
Stratégiquement, le leader orange et ancien maire de Pirae peut difficilement se permettre un duel direct dans son ancienne commune face à Edouard Fritch. A 88 ans, une défaite face à son ancien « fils spirituel » serait trop lourde à assumer pour la suite de sa carrière politique. En choisissant Papeete, Gaston Flosse s’assurerait une formidable légitimité en cas de victoire et pourrait à la fois se permettre une défaite sans grande conséquence face à un tavana historique.
 
Pour arriver à ses fins, comme dans d’autres communes de Polynésie, le leader orange pousse pour une candidature d’union avec le Tavini à Papeete. Et la possibilité de se ranger derrière une liste menée par Gaston Flosse fait son chemin au sein du parti indépendantiste. Problème, une personne au sein du Tavini est encore très frileuse à l’idée d’une telle union : le président du parti Oscar Temaru.
 
A cinq mois des élections municipales, les 15 et 22 mars prochain, la donne a encore le temps de changer. Mais une chose est certaine, les grandes manœuvres politiques ont commencé.

Les résultats des municipales de 2014

1er tour
 
Michel Buillard : 4 805 voix (47,4%)
Tauhiti Nena : 3 540 voix (34,92%)
Jules Ienfa : 1 790 voix (17,66%)
 
2nd tour
 
Michel Buillard : 5 583 voix (49,42%)
Tauhiti Nena : 4 400 voix (38,94%)
Jules Ienfa : 1 314 voix (11,63%)

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 21 Octobre 2019 à 21:26 | Lu 5628 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019