Tahiti Infos

Moscou développera la coopération militaire avec Téhéran après la fin de l'embargo


Moscou, Russie | AFP | mardi 22/09/2020 - La Russie compte développer sa coopération militaire avec l'Iran après l'expiration le 18 octobre d'un embargo international malgré les "intimidations" américaines, a indiqué jeudi le vice-ministre russe des affaires étrangères.

"Après la fin le 18 octobre du régime spécial introduit par la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU, de nouvelles perspectives s'ouvrent à nous pour coopérer avec l'Iran" en matière militaire, a déclaré à l'agence Interfax le vice-ministre Sergueï Riabkov.

"Dans quels volumes, dans quelle direction cette coopération va-t-elle se développer, cela reste à décider. Mais cela ne sera en aucun cas dépendant des actions illégales de l'administration américaine qui cherche à intimider le monde entier", a-t-il ajouté. 

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo avait martelé mi-septembre que les États-Unis empêcheraient l'Iran d'acquérir des armes russes et chinoises alors qu'un embargo international sur les armes visant Téhéran arrive à échéance le 18 octobre.

Puis, quelques jours plus tard, les Etats-Unis ont proclamé que toutes les sanctions des Nations unies contre l'Iran étaient de nouveau en vigueur, une conviction qu'ils sont quasiment les seuls à avoir, et que l'embargo sur les armes était prolongé. 

Ces sanctions avaient été levées en vertu de l'accord international conclu à Vienne en 2015 et destiné à limiter le programme nucléaire iranien.

Usant d'une pirouette juridique, les Etats-Unis invoquent leur statut de pays "participant" à cet accord, dont Washington est sorti avec fracas en 2018, pour rétablir les sanctions, ce que contestent la quasi-totalité des autres membres du Conseil de sécurité de l'ONU et des alliés européens.

Le gouvernement de Donald Trump a aussi menacé clairement de mettre en place un système de sanctions dites secondaires pour punir tout pays ou entité qui violerait les sanctions internationales que Washington estime être en vigueur.

le Mardi 22 Septembre 2020 à 07:56 | Lu 184 fois