Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Mode : Zoom sur Alberto Vivian



Mode : Zoom sur Alberto Vivian
En cette période d’élection de miss, on ne présente plus Alberto Vivian, un italien originaire du sud de l’Italie, styliste diplômé des beaux arts et de l’université Polytechnique de Milan, reconnu internationalement à travers sa collaboration avec la maison de couture italienne Fiorucci.
Après avoir côtoyé les milieux artistiques newyorkais, fait la fête avec Madonna, parcouru le monde, Alberto est tombé amoureux de la Polynésie depuis plus de trente ans. Il est un acteur incontournable de la mode locale.
Il participe également à promotion de la Polynésie soit en recevant des amis, soit en tentant de faire connaître lors de ses déplacements à l’étranger les produits Polynésiens, comme la perle par exemple, à travers son réseau de relations internationales.
Alberto dessine pour plusieurs marques locales et est également spécialiste du casting. Il a contribué à faire connaître au delà de nos frontières certaines jeunes filles comme Hinarani De Longeaux en organisant le concours Marylin Agency, agence Newyorkaise dont il est le représentant à Tahiti.

Alberto V se confie à Tahiti Infos :
« J’ai toujours travaillé dans les fringues, la mode, je suis né dedans. J’étais à New York et je devais partir en Inde pour la grosse société pour laquelle je bossais, Fiorucci. A chaque fois que j’allais en Inde j’avais du mal à supporter la pauvreté mais j’étais obligé d’y aller alors je déposais les prototypes et je filais aux Maldives en vacances, donc je suis allé genre 200 fois aux Maldives. Une fois j’étais fatigué d’aller aux Maldives, un ami m’a dit ‘pourquoi tu ne vas pas à Moorea ?’. J’avais compris Montréal, je pensais qu’il y faisait très froid alors il m’a répondu ‘Moorea pas Montréal , c’est en Polynésie Française’ ! Je suis donc arrivé pour des vacances, je suis tombé amoureux de la Polynésie en général et voilà Alberto toujours là, plus de 30 ans après. Et ici j’ai continué à faire ce que je savais faire : La mode. »
« Artistiquement parlant ce qui me motive c’est que la Polynésie est calme mais je suis obligé de partir plusieurs fois dans l’année. La mode tu ne peux pas la faire si tu ne vois pas ce qui se passe ailleurs donc obligatoirement tu es obligé de voyager. Ce n’est pas parce que tu es en Polynésie que tu crée tout et n’importe quoi, t’es obligé de faire comme ailleurs, amener quelque chose de nouveau, de voyager et de faire un ‘mixage’ de toutes les cultures. En 2012 je suis parti 2 mois en Inde et au Bengladesh, je suis parti aux Etats Unis trois fois et je suis parti en France en décembre. Je suis parti quasiment 4 mois dans l’année. Je pense que c’est ce qui me donne ma créativité. Rester en Polynésie sans bouger, non, ce ne serait pas possible. »
« La Polynésie m’inspire, on peut le voir dans tout ce que je fais, dans mes créations pour Tahitian Move par exemple, je ne sais pas si tu as vu les tongues. Il paraît qu’il ne faut pas dire savate, ça fait traine-savate, c’est péjoratif ! Il y a toujours une petite touche locale, ‘fashion’, pas exagérée, quand tu rentres dans l’exagéré tu rentres dans le domaine ‘too much’ que je déteste. »

« En ce moment je suis sur un événement mais malheureusement je ne peux pas en parler, un événement important où on va encore faire un truc très mode vers la fin de l’année. Comme vous pouvez le constater le mannequin qu’Alberto à emmené à Miss Tahiti l’année dernière a été plus loin que toutes les autres, et cette année il y a une fille de notre équipe qui se présente à Miss Tahiti donc on croise les doigts. »

« Une journée de travail type c’est ouvrir mon ordinateur que je déteste car je ne suis pas très ordinateur ni technologies modernes, ensuite par exemple je choisis ce que les filles vont mettre pour tel ou tel défilé ou shooting. Avec Danielle Livine ça passe comme une lettre à la poste, on rigole tout le temps, cela fait des années que l’on collabore, c’est cool elle me laisse carte blanche. La clientèle polynésienne adore. Elle ne triche pas, ce sont de vraies nouvelles collections. Beaucoup de monde triche, montrent des vieux trucs qu’ils font passer pour nouveaux. »

« Ce qui m’a séduit ici ce sont les gens. Je reçois beaucoup de monde ici en Polynésie Française depuis plus de trente ans, des amis qui vivent ailleurs avec qui j’ai toujours gardé des liens. Ce que j’aime et ce que les gens aiment c’est la simplicité, il faut pas ‘péter plus haut que son c--', on sait pas le faire ici en plus, on reste naturel, simple. La culture tahitienne dans le pacifique sud je pense que c’est la plus jolie donc il faut vraiment rester le plus simple possible. Même quand tu as la serveuse qui fait une petite gaffe, qui tremble parce qu’elle est timide, c’est plus joli que de voir quelqu’un qui joue un rôle. Après malheureusement, c’est vrai que dans les hôtels de luxe cela ne le fait pas, mais il faut rester simple en Polynésie. C’est ce qui m’a séduit, c’est pour cela que j’habite toujours dans mon quartier à Paea. Je travaille en ville et quand je rentre je suis heureux, je n’ai que des voisins tahitiens, je suis à Tahiti, je ne suis pas ailleurs. C’est ça qui me motive toujours, avec le but de partir de temps en temps, cela serait pareil si j’étais à Paris ou à New York, je suis quelqu’un de très speed, il faut que ça bouge ! »
SB

Mode : Zoom sur Alberto Vivian

Alberto V a été directeur artistqiue de la présentation Chacock chez Danièle Livine

Rédigé par SB le Vendredi 31 Mai 2013 à 11:39 | Lu 1918 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Octobre 2021 - 19:08 ​A Hao, les permis de construire toujours valables

Dimanche 17 Octobre 2021 - 18:05 ​Du yoga pour la bonne cause à Taahiamanu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers