Tahiti Infos

Mihimana Braye, vainqueur des Trials !


Mihimana Braye s'est imposé en finale face à Mateia Hiquily, ce samedi, à Teahupo'o (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Mihimana Braye s'est imposé en finale face à Mateia Hiquily, ce samedi, à Teahupo'o (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Tahiti, le 18 mai 2024 - Vingt-sept surfeurs locaux ont bataillé dans des conditions de houle difficiles, ce samedi, à Teahupo’o, à l'occasion des Trials. La persévérance de Mihimana Braye a payé : après s'être imposé face à Matahi Drollet, tenant du titre, le surfeur de 28 ans a remporté la compétition pour la première fois de sa carrière face à Mateia Hiquily, qui avait lui-même éliminé Kauli Vaast en demi-finale. Mihimana Braye rejoint donc Vahine Fierro dans le main event de la Shiseido Tahiti Pro, dont la cérémonie d'ouverture se tiendra mardi après-midi.
 
La compétition était rude pour les 27 surfeurs masculins locaux engagés dans les Trials, ce samedi, à Teahupo'o, avec une unique wild card à décrocher pour la Shiseido Tahiti Pro dans des conditions difficiles, loin des vagues exceptionnelles de l'an dernier et du début de semaine. Le coup d'envoi de la compétition a été donné à 7h30, après une cérémonie d'ouverture en petit comité à la pointe Fare Mahora, puis sur la tour des juges, inaugurée par la Fédération tahitienne de surf (FTS) à l'occasion de cette première compétition orchestrée depuis la fameuse structure olympique.
 
Avec des tubes difficiles à trouver, la patience et l'engagement ont primé lors de cette journée de qualification placée sous le signe des manœuvres. À ce jeu, Félix Bourgoin, Taumata Puhetini, Heiarii Williams et Eimeo Czermak (arrivé en deuxième position l'an dernier, manquant de peu la qualification) sont parvenus à se hisser jusqu'en quarts de finale. Mais c'était sans compter sur la détermination d'autres compétiteurs expérimentés, qui ont bataillé pour s'imposer.
 

Matahi Drollet
Matahi Drollet

Kauli Vaast
Kauli Vaast

Déception pour Matahi Drollet et Kauli Vaast

Les demi-finales se sont déroulées sous haute tension pour Mihimana Braye face à Matahi Drollet, avec un score très serré de 15,30 points contre 15 jusque dans les dernières secondes, qui n'a pas permis au vainqueur des Trials 2023 de réitérer l'exploit. Autre déception du côté de Kauli Vaast, qualifié pour les Jeux olympiques au sein de l'équipe de France, qui s'est incliné face à Mateia Hiquily avec un score de 12,93 points face à 15,50, malgré une ultime figure aérienne.
 
La finale tant attendue a donc opposé Mihimana Braye, meilleur surfeur polynésien des Challenger Series (CS), à Mateia Hiquily, vainqueur des Trials en 2018, quand l'épreuve était encore ouverte aux compétiteurs internationaux. Les deux surfeurs se sont battus jusqu'au bout, se faufilant dans les tubes qui se faisaient rares avec le vent, tout en essayant d’enchaîner un maximum de manœuvres pour scorer. Au terme d'une journée éprouvante, Mihimana Braye s'est imposé avec une belle avance, soit 15,03 points contre 9,23 pour Mateia Hiquily. Entre joie et soulagement, le jeune homme de 28 ans a donc remporté les Trials pour la première fois de sa carrière, après plusieurs années de persévérance.
 
Comme le veut la coutume, les finalistes avaient rendez-vous avec la population au PK 0 pour la cérémonie de remise des prix. La fête sera de courte durée, puisque Mihimana Braye rejoindra Vahine Fierro dans le main event de la Shiseido Tahiti Pro, du 22 au 31 mai. La cérémonie d'ouverture est fixée au mardi 21 mai, à 16 heures, à la pointe Fare Mahora.
 

Mihimana Braye
Mihimana Braye


Mateia Hiquily
Mateia Hiquily

Mihimana Braye, vainqueur des Trials : « Aller jusqu’au bout et gagner la compétition ! »

« Cette victoire, c’est beaucoup d’émotion ! Ça fait longtemps que j’attends ce moment-là. J’ai commencé l’année assez difficilement : je suis parti en Australie et je n’ai pas obtenu les résultats que je voulais. Je suis arrivé sur la compétition à Teahupo’o en ayant du mal à me mettre en confiance. C’était une longue journée, tout le monde a très bien surfé, donc c’était difficile, mais c’est passé ! Matahi a très bien surfé en demi-finale. Il a scoré à la fin et j’ai vu sur ma montre qu’il me restait 10 sec, donc quand j’ai vu la vague arriver, je l’ai prise et j’ai bien fait. Maintenant, je vais essayer d’intégrer tout ça et je vais me reposer avant le main event, car aujourd’hui, ce n’est qu’une première étape. Je ne vais rien lâcher : mon objectif, c’est d’aller jusqu’au bout et gagner la compétition ! ».

Mateia Hiquily, finaliste des Trials : « Les conditions n’étaient pas faciles »

« Avec Mihimana, on a le même âge. On a grandi ensemble ! De la première série jusqu’à la fin, on est tous copains, et on le reste après. Les Trials, c’est toujours dur, parce qu’on doit enchaîner beaucoup de séries en une seule journée. Les conditions n’étaient pas faciles, donc difficile d’avoir une stratégie. J’ai réussi à avoir quelques bonnes vagues pour placer quelques petits tubes et des manœuvres pour gagner des points. Mis à part les Trials, j’ai arrêté les compétitions, donc je me concentre sur le free surf, juste ici à Teahupo’o, pour le plaisir ».

Rédigé par Anne-Charlotte Lehartel le Samedi 18 Mai 2024 à 19:36 | Lu 2257 fois