Tahiti Infos

Microbiote intestinal : son rôle chez l’être humain


Microbiote intestinal : son rôle chez l’être humain
TAHITI, le 5 avril 2022 - Le corps humain héberge de très nombreuses bactéries. Il y en a notamment dans le tube digestif. Avec les virus, parasites et champignons non pathogènes, les bactéries du tube digestif constituent un microbiote bien particulier, et surtout bien utile.

Le corps humain héberge plus de bactéries qu’il ne contient de cellules ! C’est près de 100 000 milliards de bactéries qui vivent sur notre peau, dans notre nez, nos poumons, notre tube digestif... Associées à des champignons, des virus et autres parasites non pathogènes, elles forment des microbiotes. Le microbiote est un ensemble de micro-organismes qui vit dans un environnement particulier. Ce terme vient du grec mikrós qui signifie "petit", et biôtós, adjectif verbal de bióô "vivre".

Un intérêt longtemps supposé


Le microbiote intestinal, aussi appelé flore intestinale, est le microbiote le plus important de notre organisme. Il est le plus peuplé. Il est réparti essentiellement dans l’intestin grêle et le côlon. Son existence est connue depuis plus d’un siècle. On supposait qu’il y avait une symbiose entre notre organisme et ces micro-organismes. Mais pendant longtemps nous n’avions pas de moyen pour étudier les détails des interactions.

Les recherches ont montré récemment que le microbiote intestinal joue un rôle essentiel pour notre santé. Comme une empreinte génétique ou digitale, le microbiote intestinal est spécifique à chaque individu et évolue depuis notre naissance en fonction de notre alimentation, notre environnement et notre style de vie. S’il est déséquilibré, il peut être à l’origine de troubles du comportement alimentaire, de maladies ou d'obésité.

Bonnes et mauvaises bactéries

Les bactéries sont des micro-organismes vivants qui ont été découvertes à la fin du 17e siècle par Anthoni Van Leeuwenhoek, naturaliste hollandais, qui inventa la microscopie. Très nombreuses, elles se présentent sous de multiples formes. Elles sont souvent considérées comme des agents pathogènes agressifs, mais certaines sont en fait très importantes et très utiles pour notre microbiote. On parle ainsi de "bonnes" et "mauvaises" bactéries. Et c'est le déséquilibre entre ces différents types de bactéries qui a des répercussions sur notre microbiote et notre santé.

AVEC ÉLODIE CINQUIN DE PROSCIENCE

Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 5 Avril 2022 à 20:31 | Lu 116 fois