Tahiti Infos

Michel Buillard : « La loi Morin n'apporte pas la solution espérée » (diaporama)


« Tout ce qui pourrait fragiliser nos liens avec la France me paraît dangereux et contraire à nos intérêts », a insisté Michel Buillard lors de son discours devant George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.
« Tout ce qui pourrait fragiliser nos liens avec la France me paraît dangereux et contraire à nos intérêts », a insisté Michel Buillard lors de son discours devant George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer.
PAPEETE, le 9 mars 2015. Dans son discours devant la ministre des Outre-mer, Michel Buillard a demandé une révision de la loi Morin et souhaite « un financement plus juste et plus efficace de nos communes ».


Dans son discours, le tavana de Papeete Michel Buillard a adressé ce mardi matin des revendications à la ministre des Outre-mer. « La France doit (…) se rappeler les souffrances consenties par notre peuple et qui perdurent encore aujourd'hui », a-t-il mis en avant. « La loi Morin n’apporte pas la solution espérée pour la juste réparation des conséquences sanitaires et environnementales des essais nucléaires dont l’État reconnaît pourtant l'existence », a-t-il souligné. Pour rappel, en juin 2009, Michel Buillard, alors député, n'avait pas participé au vote en faveur du projet de loi relatif à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français. Le comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen), mis en place par la loi Morin de 2010 devait permettre de reconnaître les victimes, de simplifier leurs démarches et de les indemniser. Au 31 décembre 2014, alors que le Civen a reçu 911 demandes d'indemnisation, seules 16 ont été accordées.

Le représentant orange à l'assemblée a insisté dans son discours sur cette « situation » qui « entretient des rancœurs profitables aux adeptes de la rupture et de la séparation ». Il a donc interpellé l’État pour que ce « contentieux » soit traité « avec diligence, ensemble, dans un climat de dialogue serein et réfléchi ».
La ministre des Outre-mer lui a répondu à ce sujet « qu'il faut qu'on travaille tranquillement et sereinement pour qu'on voit ce qu'on peut faire ».

« Les recettes des communes stagnent »


Autre sujet au chapitre des demandes du maire de Papeete: les finances des communes. « Les charges et les obligations imposés aux municipalités augmentent sans cesse, tandis que les recettes stagnent voire diminuent », a mis en avant Michel Buillard. « Il faudra bien s’asseoir un jour ensemble autour d'une table pour débattre d'un financement plus juste et plus efficace de nos communes ».

Alors que Jean-Jacques Urvoas, le président de la commission des lois de l’Assemblée nationale, a quitté la semaine dernière le fenua après avoir travaillé sur la nécessité ou non de la refonte du statut d'autonomie, le représentant à l’assemblée a tenu à donner son avis : « Notre loi statutaire a certainement besoin d'être actualisée de manière à rendre son application plus efficace et mieux adaptée à notre temps ». « Mais nous ne saurions prendre le risque de rompre les équilibres fondamentaux », a-t-il ajouté. Puis il a adressé un clin d’œil à la politique locale : « Tout ce qui pourrait fragiliser nos liens avec la France me paraît dangereux et contraire à nos intérêts. ». Le tavana a ensuite insisté sur la « cohésion sociale ». « Elle doit être préservée et, pour cela, l'exemple doit venir d'en haut. Chacun doit savoir quel est son rôle et quelle est sa place à la fois au sein de notre classe politique et dans nos rapports mutuels avec l’État. »

Les petites phrases de…

… George Pau-Langevin
Régime de solidarité territorial : « Nous savons que des difficultés existent. L’État s'était désengagé. Cette période est révolue. C'est un engagement conséquent mais nécessaire de la part de l’État. »

Les contreparties au retour de l’État au RST : « Il ne s'agit pas d'imposer des mesures draconiennes. Il faut avoir conscience que des efforts nécessaires doivent être consentis. »

Défiscalisation : « Elle sera préservée au moins jusqu'à 2017. Cela signifie qu’aujourd’hui nous pouvons nous mettre à travailler pour préparer les solutions à partir de 2017. »

… de Michel Buillard
La grandeur de la France : « Nous, Polynésiens, aussi petits, faibles et peu nombreux soyons nous, avons tant contribué à cette grandeur, à cette sécurité et à cette liberté. »

Statut d'autonomie : « La Polynésie française dispose d'un excellent statut, fondé sur le principe qu'elle se gouverne librement et démocratiquement par ses représentants élus. »

La cohésion : « La cohésion sociale, condition première de la paix et du développement durable, est fragile. Elle doit être préservée et, pour cela, l'exemple doit venir d'en haut. »



Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 9 Mars 2015 à 16:21 | Lu 1280 fois
           



Commentaires

1.Posté par Tumata le 09/03/2015 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est bien judicieux de rappeler que Mr Buillard "n'a pas participé au projet de loi relatif à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français". De même qu'il a défendu ces mêmes essais aux côtés du père spirituel.
Mais tous les sursaut de bon sens sont bons à prendre ! Même tardifs...

2.Posté par Pierre Marhic le 10/03/2015 00:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La loi Morin de reconnaissance et indemnisation des victimes des essais nucléaires marque un progrès dans le réglement du contentieux parce qu'elle est applicable aux conséquences des expérimentations nucléaires au Sahara puis en Polynésie.Certes le volet environnemental est absent mais ce sujet est tellement vaste...
L'ANVVEN a approuvé globalement la loi Morin sauf sur 2 points:
-le découpage "vache qui rit" des zones contaminées de Polynésie. A ce jour, tout le territoire est considéré comme contaminé.
-la rédaction perverse de l'article 4-2 qui invente la notion de risque négligeable et autorise le rejet de 98% des dossiers par le CIVEN. Les parlementaires de gauche comme de droite, refusent d'amender cet article. Les associations doivent faire pression et ne plus envoyer de dossiers à la "guillotine" du CIVEN par respect pour les cancéreux et les ayants droit.
Envoyer des dossiers c'est approuver, valider et renforcer la méthodologie du CIVEN.

3.Posté par zozo le 10/03/2015 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rappeler ses obligations à l'état , elle est bien bonne celle la de la part de celui qui était classé dans les derniers à l'assemblée nationale comme G FLOSSE au sénat. Mr BUILLARD aurait pu rappeler en direct aux gouvernements ses obligations si il avait fait son boulot au lieu de se contenter d'empocher ses indemnités. Lui aussi comme son ex mentor G FLOSSE espère que nous aurons la mémoire courte !! Pas étonnant que NENA monte en puissance à PAPEETE !!!

4.Posté par Honu DEMER le 10/03/2015 12:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
J'aime particulièrement la phrase de Michel Buillard sur la grandeur de la France : « Nous, Polynésiens, aussi petits, faibles et peu nombreux soyons nous, avons tant contribué à cette grandeur, à cette sécurité et à cette liberté. »
Cela résume tout. L’État se doit de rendre à La Polynésie ce qu'elle a sacrifié pour la Nation. Bien évidement, elle ne pourra pas rendre les vies volées ou remettre le paysage aquatique sous sa forme originelle, mais qu'elle commence par s'occuper de traiter ses déchets et indemniser les familles de ceux qui ont contribué à cette "grandeur" en donnant leur santé et leur vie...j'ai vraiment honte de mon pays!

5.Posté par emere cunning le 10/03/2015 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BRAVO HONU !

6.Posté par beaulieu le 10/03/2015 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tumata, Il y en a un qui défend la loi Morin et qui pourtant du temps des essais était le recruteur principal des travailleurs que l'on envoyait sur Muru.

7.Posté par emere cunning le 10/03/2015 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne sait pas ce qu'il veut Buillard tane, il a voté contre la résolution en réparation des conséquences nucléaires, qu'est ce qui lui prend maintenant de venir nous faire son blabla. Bizarre, bizarre... à moins que radio cocotier ait tapé dans le mille disant qu'il veut prendre la place de Vincent Dubois. Et après sa réaction fâchée tout plein aux éloges de l'ancien Premier ministre Raffarin à notre sénateur, m'étonnerait pas que la radio des radios dise vrai, tellement calculateur. Il ferait bien de se calmer celui là.

8.Posté par Honu DEMER le 11/03/2015 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
@ Mme « Pierre, Paul ou Jacqueline »,
Dans un message précédent vous dénoncez ma présumée « haine envers les Polynésiens », vous me demandez de quitter la Polynésie et voilà que maintenant vous me congratulez ? Où est donc votre cohérence et votre intégrité ? De plus, je n’ai que faire de vos congratulations ! Si j’ai honte du comportement de mon Pays, je pourrais également en dire autant pour LE Président de la Polynésie de 1995 qui n’a rien fait pour empêcher la reprise des essais la même année, et ce malgré le fort désaccord d’une partie de la population (manifestations et émeutes). Au Royaume de CHICHI, GASTOUNET était son bras droit en Polynésie.

9.Posté par Mozilla le 11/03/2015 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Michel Buillard c'est le caméléon qui a toujours soutenu les essais nucléaires et qui est aujourd'hui le récupérateur des idées de celles et ceux qui dénonçaient les essais. C'est l'hopital qui se fout de la charité, qui plus est il faisait partie de ceux qui voulaient déplacer le mémorial de 1966 situé au bout de l'avenue Pouvanaa parce qu'il pouvait faire fuir les touristes. A ce jour j'en ai pas vu courir à Faaa pour reprendre un avion. Et quand je dis déplacer... s'il n'y avait pas eu de réactions il est probable qu'il aurait été détruit touit simplement. Il y a des individus qui ne devraient jamais faire de politique vu les dégâts humains qu'ils provoquent tout au long de leur carrière......

10.Posté par emere cunning le 12/03/2015 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Honu i te 'ore roa,
attendez, vos cris du coeur n'étaient jusqu'ici que mépris de ce pays, sa population. Vous êtes allés jusqu’à dire que nos jeunes mamans renient leur enfant confié à l'adoption quand les vôtres accouchent sous X et avortent autant de fois que ça leur chante. Vous comptiez qu’on vous dise amen ?
Par contre, comment ne pas tomber de haut quand vous dites que l’Etat doit un kek chos’ à la Polynésie que, en plus, il se doit de rendre ? Vous voilà devenu "le chien de garde de la Polynésie" ? Vous comprendrez que j’ai laissé échapper un bravo à l’atterrissage. But don't worry, je le retire sans problème.

11.Posté par Honu DEMER le 13/03/2015 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 1) Mais au final, qu’est-ce que mon comportement a de plus « méprisable » que le vôtre ou un polynésien lambda qui se permet de critiquer un politicien, un Homme public ? Ne vous octroyez-vous pas que trop souvent ce droit concernant M.TEMARU et encore plus sur les politiciens de métropole? Il est vrai que pour vous c’est diffèrent. Vous en avez le droit car vous êtes nées ici et vous AIMEZ « vôtre » pays, plus que nous popa’a qui, au final, ne devrions pas avoir le droit de nous exprimer. Je vous laisse à cette réflexion Madame, qui j’en suis certain vous passera au-dessus de la tête.

12.Posté par Honu DEMER le 13/03/2015 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 2) Votre technique de défense habituelle et que vous appliquez encore une fois consiste à éviter les réponses directes aux questions ou arguments soulevés par votre interlocuteur. Dans ces cas, vous tentez une sortie en manifestant votre arrogance et en redirigeant le débat sur un terrain que vous pensez "maitrisez" (carence argumentaire ?). Puisqu’une fois de plus je dois me « justifier » (et vous me direz après que vous n’en avez rien à faire) et que vous tenez tant à parler ici de choses qui n'ont rien à voir avec Michel BUILLARD ou la Loi MORIN...allons-y! Pour rappel le sujet est disponible ici (http://www.tahiti-infos.com/Temoignage-le-combat-de-Marie-Claire-et-Frederic-pour-avoir-un-enfant_a120779.html).

13.Posté par Honu DEMER le 13/03/2015 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 3) Vous n’avez participé en rien au débat (1 seul commentaire dont la pertinence laisse à désirer). J’affirme dans un de mes commentaires que "certains enfants s’épanouiront mieux dans une famille d’adoption qu’au sein d’une famille dans laquelle ils sont reniés ! » A votre habitude, vous avez vu ici une opportunité de déformer mes propos pour montrer à quel point le méchant popa’a colon critiquait la Polynésie. Mme CUNNING, dites-moi où dans le commentaire, je commets l’impaire d’accuser «les jeunes mamans polynésiennes de renier leur enfant » ? De plus, dites mois que mon affirmation est infondée et qu’un enfant sera toujours mieux dans une famille dans lequel il est renié plutôt que dans une autre d’accueil ! De plus, relisez tous les commentaires !

14.Posté par Honu DEMER le 13/03/2015 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 4) Vous ajoutez « les vôtres accouchent sous X et avortent autant de fois que ça leur chante », si cela n’est pas du mépris puant envers les femmes qui se sont battues pour ce droit! Savez-vous combien de jeunes collégiennes tombent enceintes chaque année et à quel point cela leur gâche leur avenir ? Une vie d’enfant volée et une entrée violente dans celui des adultes ! Encore ici, votre jugement si sévère est régit par votre culture religieuse anachronique. Vous êtes d’une génération passée et quoi que vous fassiez votre propagande pro FLOSSE ne dupera plus personne. Les jeunes ont heureusement fait des études et ne sont plus si facilement influençables et malléables que de votre temps. Passez votre chemin la prochaine fois que vous tenterez de faire la morale aux autres!

15.Posté par emere cunning le 14/03/2015 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ M Demer,
wouah, tout ça pour Mme "Pierre, Machin, Truc" ? J’en décolle.
J’ai toujours estimé que la France se doit d’assumer les conséquences de ses bombes "propres" et d’indemniser SES malades quels qu’ils soient. Comme vous, si ça vous intéresse. Mais Gastounet ou pas, ELLE NE FAIT QUE CE QU’ELLE VEUT COMME TOUJOURS couverte par une loi qu’elle s’est concoctée et une certaine justice instrumentalisée. Par contre, le "CHIEN réac a montré des dents" devant les contradictions de M Buillard (taho’eraa, je vous rappelle) qui venait de voter c/ la résolution malgré les arguments de son rapporteur…" pas le bon moment" ! Je ne vois ni incohérence ni renoncement à partager votre avis sur un sujet et pas sur un autre.

16.Posté par emere cunning le 14/03/2015 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Notre politique fiscale et sociale est différente de celle de la métropole qui fait dans l’excès et se retrouve avec une dette abyssale à faire la chasse aux fraudeurs ou bazarder en hâte le patrimoine des français aux copains. Alors que le Pays a TOUJOURS acheté, cher il est vrai quand aucun ne se résigne à lui brader son bien. Ce sont les vôtres qui aimeraient nous voir copier/coller vos impôt sur le revenu, ISF, RMI, RSA, ou tout vendre, etc. Bref ! Nos dirigeants n’ont de cesse de rappeler nos spécificités qui font que nos problèmes doivent être traités différemment. Et vos ministres et députés de venir tous ici vérifier, nous évaluer. Ouf, cé tout bon, nous aurons notre "toilettage". Hurrah !

17.Posté par emere cunning le 14/03/2015 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Critiquer est une chose, insulter une autre. Si je rappelle ici votre réflexion sur l’enfant faa’amu renié par sa famille, c’est parce qu’elle m’a vraiment choquée. Inutile de faire l’idiot à me demander où vous avez commis un impair. A qui d’autre que ces jeunes mamans pourriez vous vous en prendre ? Elles sont bien les premières concernées. Et celles là sont souvent seules face au dilemme de garder ou confier leur bébé, d’ailleurs la majorité des couples en quête d’enfants le savent et opèrent en leur enfonçant dans la tête qu’elles n’y arriveront jamais. Je ne sais pas pourquoi je perds mon temps à vous répondre quand vous osez me demander de vous approuver.

18.Posté par emere cunning le 14/03/2015 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh oui, des femmes se battent bec et ongles pour le droit... d’avorter et d’accoucher sous X !!! Elles sont libres de disposer de leur corps !!! C’est bien leur argument n’est ce pas, très pertinent bien sûr. Vous m’excuserez, mais je pense que nous devrions commencer par le respecter, par NOUS RESPECTER. Pas besoin de culture religieuse pour y aspirer. C'est naturel ET essentiel à notre épanouissement de femme VERITABLEMENT LIBRE. Encore faut-il ne pas se laisser séduire par ces caricatures de "femme libérée" et top machin. L’homme que vous êtes se trompe quand il voit la violence ailleurs qu’à avorter d’une vie que vous savez naître au plus profond de votre être. La voilà la vie volée. Surtout qu’aujourd’hui, nos collégiennes ont tout à portée de main pour l’éviter.

19.Posté par Honu DEMER le 16/03/2015 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Mme CUNNING,
Comment ne pas être en accord avec de tels propos! Merci de m'avoir montré la voie de la raison et de la vérité.

20.Posté par Honu DEMER le 16/03/2015 16:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
J'avais oublié: "Si je rappelle ici votre réflexion sur l’enfant faa’amu renié par sa famille, (...) vous vous en prendre ?"
A vous lire, on se demande qui est le plus idiot en effet! Vous ne rappelez en rien ma réflexion, vous isolez une phrase du texte pour mettre en exergue une interprétation subjective de cette dernière! Encore une fois, vous n'apportez aucune preuve de ce que vous pensez avoir compris mais qu'importe, tous les coups sont permis pour discréditer un détracteur et alimenter votre farfelue théorie du popa'a qui n'aime pas les Polynésiens...c'est tellement plus simple et ça rappel les bonnes vielles méthodes de Metua. L'affabulation et la diffamation sont des procédés courants dans le Monde de Tartuffe.

21.Posté par emere cunning le 16/03/2015 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ M Demer,
"Certains enfants s’épanouiront mieux dans une famille d’adoption QU'AU SEIN D'UNE FAMILLE DANS LAQUELLE ILS SONT RENIES !"
Vous voulez nous faire admettre que vous parliez alors de petits japonais, africains ou chinois ??? Alors que vous débattiez des polynésiens, de leur coutume à cet égard et même du "troc", une pratique "pas tellement" marginale selon ce qui vous aurait (soi disant) été rapporté ??? Trop minable !
Arrêtez donc de pinailler pour vous justifier ET ASSUMEZ.

22.Posté par Honu DEMER le 17/03/2015 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Madame,
Mais c’est le monde à l’envers !!!Qui pinaille si ce n’est vous ? Qui essai d’extrapoler mes propos dans ses affabulations si ce n’est vous ? Votre argumentaire entier repose sur la base de l’interprétation subjective d’une phrase que vous essayez de déformer. Malgré cela, vous vous accordez le droit de calomnier sans preuves tangibles, mais uniquement sur des soupçons infondés. Ce n’est pas en répétant les mêmes inepties que vous apporterez plus de valeurs et de crédits à vos propos ! Heureusement que vous n’êtes pas avocate…sans commentaire !

23.Posté par Honu DEMER le 17/03/2015 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 1) Je ne vois pas en quoi le fait de parler d’enfants chinois ou autre auraient enlevé une quelconque gravité dans mes propos si ses derniers avaient réellement été odieux, quel étrange réflexion de votre part ! Vous aurez beau chercher à triturer ou encore à isoler des mots de leur contexte pour valider votre thèse farfelue, vous n’arriverai pas à me faire avouer une idée qui n’est pas la mienne. J’ASSUME chacun de mes propos et les je réitère ici encore: "certains enfants s'épanouiront mieux dans une famille d'adoption qu'au sein d'une famille dont ils sont reniés"! Cela marche pour des Polynésiens, des Chinois (etc.) si ça vous chante. Je ne manque de respect à personne en disant cela et si vous ne comprenez pas le sens propre de cette phrase je ne peux rien pour vous.

24.Posté par Honu DEMER le 17/03/2015 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 2) Concernant votre fin de commentaire sur les dérives et ce qui m’ont « soit disant » été rapportés, je tiens à vous rappeler (bien qu’ « apprendre » serait plus adapté) que c’est Honugirl P20 et 21 qui a soulevé le problème. Quant à vos guillemets, je sais que mes propos seront toujours contestés avec vous, donc vous savez quoi en faire ! Ce qui me réconforte et qui apporte tout de même du crédit à mes propos, c’est donc le témoignage de Honugirl et la réaction de Nannyp en P25. Libre à vous d’occulter ces dérives, mais il aurait été plus productif d’apporter votre expertise et vos connaissances sur le sujet au moment opportun plutôt que critiquer après coup !

25.Posté par Honu DEMER le 17/03/2015 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 3) Vous me dites haineux envers les Polynésiens parce que je critique la gestion des communes de certains maires, mais vous faites de même en parlant de la décharge de M.TEMARU et c’est normal. Vous me dites « insulter les mamans polynésiennes » (j’attends toujours vos preuves), vous le faites sans retenues envers d’autres femmes dans votre P18 et c’est normal. Vous me demandez de quitter la Polynésie avec d’autres alors que vous assurez avoir vécu en métropole durant 10 ans et c’est normal. Vous me dites enfin que je suis minable…est-ce normal sachant que votre argumentaire n’est que du vent ? Puisque vous avez le « verbe » si facile, pourquoi ne pas faire de même ?

26.Posté par Honu DEMER le 17/03/2015 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 4) Ce qui est minable, c’est l’analyse zemmourienne et nauséeuse de votre P18 concernant l’émancipation des femmes? Ce qui est minable, c’est vos tartufferies répétées, assumées et décomplexées de vos attaques perpétuelles et vos propos diffamatoires contre ceux qui ne pensent pas comme vous ! Ce qui est minable, c’est que vous n’avez aucune cohérence dans vos propos, ni aucune éthique ! Ce qui est minable, c’est que vos détracteurs doivent toujours se justifier pour le moindre argument, le moindre mot avancé dans leurs propos alors que vous vous affranchissez bien volontiers de cette « besogne ».

27.Posté par Honu DEMER le 17/03/2015 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(suite 5) Ce qui est minable, c’est que vous voulez faire croire aux autres votre attachement viscéral à une évolution sociétale polynésienne plus égalitaire et plus juste… mais ce qui est encore plus minable c’est que pour se faire, vous quémander l’argent du contribuable métropolitain qu'il VOUS doit plutôt que d’instaurer un impôt qui vous pénaliserez bien plus ! Ce qui est réellement minable, c’est de vous prendre pour l’enfant du pays, tel Robin des Bois protégeant la veuve et l’orphelin…alors que sous votre « pseudo »robe se cache le Shérif de Nottingham!

28.Posté par Honu DEMER le 17/03/2015 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
(Fin) Votre "Honu i te 'ore roa" rit bien de vous et il n’est pas le seul. A l’image de M.FLOSSE, vous représentez une génération et un courant politique « has been » au sein même de la majorité. Vous êtes esseulés dans vos commentaires. Il y a quelques temps quelqu’un écrivait ici que vous étiez un « troll ». ..je ne sais toujours pas s’il fallait l’interpréter au sens propre ou au sens figuré du terme…