Tahiti Infos

Michel Bourez deuxième au Pro France se relance dans la course au CT


© Laurent Masurel/World Surf League
© Laurent Masurel/World Surf League
Tahiti, le 23 octobre 2021 – A l'issue d'une dernière journée de compétition presque parfaite, à Hossegor, Michel Bourez a décroché, ce samedi, la deuxième place du Pro France. Le Tahitien s'est heurté en finale à l'Australien Connor O'Leary. Néanmoins grâce à ce bon résultat dans les Landes, le Spartan a engrangé 8 000 précieux points et se relance complètement dans la course au CT. 

Ne jamais sous-estimer le cœur d'un champion. Michel Bourez, 35 ans, l'a démontré cette semaine au Pro France, à Hossegor. Avant cette troisième et avant-dernière étape des Challenger Series, le Spartan n'avait passé qu'un seul tour. C'était à l'US Open, à Huntington Beach, fin septembre dernier. Bourez avait ensuite pris la porte dès son entrée en lice à Ericeira, au Portugal. 

Mais dans les Landes le Tahitien a enchainé les séries. Après être passé d'un rien de l’élimination en round 3, vendredi,  Bourez a réalisé, samedi, une dernière journée de compétition presque parfaite sur le spot des Culs Nuls. En huitièmes de finale tout d'abord, il s'est défait du Brésilien Samuel Pupo. En quarts le surfeur de Paea a assuré l'essentiel face au Portugais Frédérico en décrochant la petite note de 9.77 contre 9.60 pour son adversaire. 

 

Un bond de 89 places au classement

Et c'est en demi-finale que le Spartan a fait étalage de tout son talent. Opposé de nouveau à un Brésilien, Mateus Hardy, Bourez a parfaitement lancé sa série avec une note de 8 et d'enchainer dans la foulée avec un score de 7.17 pour un total de 15.17, soit sa meilleure note de la compétition. De quoi calmer les ardeurs de son adversaire auriverde qui a plafonné à une note de 6.77. Direction donc la finale, la première pour le Tahitien au Pro France, où il n'avait jamais franchi les quarts de finale.

En finale, Bourez était opposé à l'Australien Connor O'Leary. Si le Spartan a pris le meilleur départ en scorant un 6.50 sur sa première vague puis d'ajouter une petite note de 4.23 pour un total de 10.73, O'Leary, très actif avec pas moins de 13 vagues surfées, a fait la différence dans les dernières minutes avec deux notes de 6.03 et 6.73 (12.76). Suffisant pour priver le Tahitien d'une première victoire au Pro France. "Une deuxième place c'est toujours bon à prendre même si la première place est évidemment la meilleure", a déclaré Bourez à l'issue de la finale. "J'ai vraiment essayé de faire de mon mieux mais sur la fin c'était délicat et il a été meilleur que moi (…) Hawaii et les bonnes vagues vont arriver et je me concentre sur ça désormais."

Grâce à cette deuxième place, Bourez a engrangé 8 000 points au classement des Challenger Séries (CS). Ce qui lui permet de faire un bond 89 places au classement et de se relancer totalement dans la course au CT avant la dernière étape des CS, prévues fin novembre à Haleiwa. Mihimana Braye et Kauli Vaast partent eux de plus loin, mais ont encore toute leur chance.

 


Fierro bien partie pour le CT

© Damien Poullenot/WSL
© Damien Poullenot/WSL
Dans le tableau féminin, Vahine Fierro a vu sa route stoppée en quarts de finale. La native de Huahine s'est inclinée face à la solide Américaine, Caitilin Simmers, victorieuse de l'US Open. Cette dernière a fait la différence en fin de série avec des notes de 7.50 et 4.43 pour un total de 11.49, contre 11.04 pour la Tahitienne. 

Mais comme Bourez, Fierro réalise une bonne opération en engrangeant 5 000 points. Avant la dernière étape à Hawaii, l'ex-championne du monde junior est virtuellement qualifiée pour la prochaine saison du CT.

Rédigé par Désiré Teivao le Samedi 23 Octobre 2021 à 08:43 | Lu 1142 fois