Tahiti Infos

Mélanie Paul, P-dg québécoise : "Ensemble on va plus loin !"


TAHITI, le 29 mai 2022 - Elle est P-dg de Akua Nature au Québec et interviendra le 2 juin au Tahiti Congrès. Reconnue en 2020 parmi les 100 femmes d’affaires du Québec qui changent le monde, elle puise sa force dans son identité.

Mélanie Paul sait la puissance de l’impact. Elle l’incarne à titre personnel. Première entrepreneure autochtone diplômée en 2015, reconnue en 2020 parmi les 100 femmes d’affaires du Québec qui changent le monde, elle s’appuiera sur son parcours personnel pour partager sa vision. Elle montrera que son impact s’appuie sur les valeurs qui guident, depuis des millénaires, les "premières nations", à savoir la solidarité, l’entraide, le partage, le respect de soi, des autres et de la nature.

Pouvez-vous nous décrire en quelques mots votre entreprise ?
"Akua nature propose à la vente des produits de soins du corps. Ce sont des produits naturels conçus à partir de plantes médicinales utilisées par les autochtones. Nous avons des produits cosmétiques, des aliments fonctionnels, des huiles essentielles… Notre objectif est de faire le lien entre la science d’aujourd’hui et les savoirs ancestraux. Par ce biais, nous voulons redonner toute leur place aux premières nations. Nous sommes une entreprise autochtone. Nous utilisons notre identité comme une force. Nos différences doivent créer l’unicité."

Dans ce contexte, vous avez le souci d’avancer non pas seul, mais avec d’autres entreprises c’est bien cela ?
"Si l’on reste chacun de son côté, on peut réussir ; mais ensemble on va plus loin. Une synergie se met en place, 1 + 1 cela ne fait pas 2, cela fait 3. Nous voulons jumeler nos forces, co-créer, mettre en place des partenariats. "

Combien y a-t-il de premières nations au Québec ?

"Nous sommes onze nations différentes. Cela représente plus de 50 communautés autochtones. Les premières nations vivent proches de la nature. Nous avons une vision holistique. Nous respectons notre Terre-mère. Le développement durable n’est pas une stratégie selon nous, c’est notre façon de vivre, de faire, de penser. Tout développement doit être intégré, collectif, nous ne faisons rien qui puisse nuire aux générations futures. Dans l’histoire, les premières nations ont été mises de côté, il est temps de reprendre notre place, notre fierté. De fait, les premières nations sont de mieux en mieux considérées par la société en général. Le racisme existe toujours malheureusement, mais les esprits s’ouvrent."

Comment récupérez-vous le savoir ancestral ?
"Par l’intermédiaire de nos aînés, de nos communautés. Il existe un livre du savoir médicinal. Au fil du temps, nous allons au-delà de la seule vente de produits naturels inspirés des communautés. Nous allons vers la reconnaissance des premières nations. Nous faisons changer la perception que l’on avait de nous, grâce à notre authenticité. Grâce aux partenariats, la réconciliation est une réalité. Nous avons un impact économique, social, culturel."

Comment les valeurs que vous portez s’expriment-elles au sein de votre organisation ?

"Nous fonctionnons de manière très transversale au niveau des décisions, de l’avancement... Nous avons une démarche et une vision partagée, les raisons d’être personnelles, sont les raisons d’être d’entreprise, professionnelles. Les salariés sont impliqués. Ils savent qu’ils travaillent pour une entreprise qui a de l’impact. "

Pratique

Le 1er et 2 juin de 8 heures à 16h30 au Tahiti Pearl Resort. Le 3 juin, une session dédiée aux clubber’s est prévue de 8 heures à 11h30.
Le 1er juin auront lieu les formations suivantes : “Impact ? De quoi parle-t-on ?”, “RSE et impacts ?” et enfin, “Stress, santé mentale et impacts”.
Le 2 juin auront lieu les formations suivantes : “Le leadership d’Impact”, “Impact et frugalité” et “Et mon impact personnel ?”
Inscription des nouveaux membres : [email protected]

Rédigé par Delphine Barrais le Dimanche 29 Mai 2022 à 18:46 | Lu 1301 fois