Tahiti Infos

Manihi, Takaroa et Takapoto en quête de développement


Tahiti, le 25 septembre 2021 – À Manihi, Takaroa et Takapoto, les élus locaux ne manquent pas de projets. Edouard Fritch les a rencontrés en fin de semaine pour évoquer les besoins d'aménagement en termes de tourisme, de logement, d'électricité, d'artisanat ou encore de perliculture.

Accompagné du ministre de la Culture, en charge de l’Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et du ministre des Grands travaux, René Temeharo, Edouard Fritch s’est rendu en milieu de semaine au nord des Tuamotu. À Manihi jeudi, le président polynésien a rencontré John Drollet, le maire de l'atoll. Ce dernier lui a notamment expliqué le besoin d’aménager le débarcadère de l’aéroport afin de préparer et d’accompagner la rénovation de l’hôtel Kaina Village et la construction d’un lotissement social OPH de 15 lots individuels de 1000 m² chacun.

Vendredi, la délégation s'est rendue sur l'atoll de Takaroa où le tavana Panaho Temahaga et Edouard Fritch ont foulé le quai principal pour évoquer des aménagements qui faciliteraient les rénovations du hangar communal, le débarquement des goélettes et l’élargissement du chenal. Sur cette zone portuaire, le maire souhaite acquérir une parcelle appartenant à Météo-France afin d’y construire un espace commercial, connecté au wifi, pour y accueillir l’artisanat et les produits frais de l’île.

Des visites du chantier de l’école et de l'abri de Takaroa étaient également au programme. Ces deux bâtiments, d’une superficie totale de près de 900 m², seront principalement destinés à des classes de primaire et de maternelle. Une nouvelle cantine sera également livrée et ne proposera selon Panaho Temahaga que des plats à base de produits locaux. Le maire a également évoqué la demande de bétonnage de la portion de route de 800 mètres menant vers l’aéroport avec une électrification de la zone.

Dans le passé, Takaroa était l’un des atolls les plus prolifiques en termes d’activité perlicole. Aujourd'hui, son lagon est pollué par les déchets, cordages, lests et sacs à naissain laissés à l’abandon. Le maire a proposé à Edouard Fritch une organisation pour le ramassage des déchets de la perliculture immergés dans le lagon de Takaroa, une expérience pilote qui pourrait être reproduite dans d’autres atolls confrontés au même problème.

Enfin, le président polynésien s'est rendu dans la commune associée de Takapoto pour visiter le site où sera construit un lotissement OPH de 15 lots individuels de 900 m² chacun. Le souci principal évoqué par les élus de l’atoll a été celui du quai et de l’accostage rendu difficile en cas de forte houle. Takapoto ne possédant pas de passe, une marina dans le lagon serait pertinente pour cet atoll à vocation perlicole.

Rédigé par Avec communiqué le Samedi 25 Septembre 2021 à 15:32 | Lu 1244 fois