Tahiti Infos

Malgré les dégâts, Tahiti moins touchée que prévu par les pluies


Tahiti, le 16 janvier 2022 - Météo France confirme que la situation a été moins grave que prévue sur Tahiti et Moorea, sauvée par un système dépressionnaire qui s'est constitué à 300 km au sud-ouest de Raiatea et qui a concentré les plus gros amas convectifs. Des dégâts ont tout de même été constatés sur l'ensemble de la Société.
 
La vigilance rouge pour fortes pluies déclenchée dès jeudi sur l'archipel de la Société n'a été levée que samedi matin pout Tahiti et Moorea. Les îles Sous-le-vent sont restées en état d'alerte maximale pendant une partie de la journée de samedi, avant une nouvelle atténuation en vigilance jaune pour les îles du Vent et orange pour les îles Sous-le-vent dimanche.
 
Comme l'a expliqué Météo France dans un communiqué diffusé samedi, après les pluies nourries en début de nuit de vendredi à samedi, une "accalmie salutaire" a prédominé sur les îles du Vent. Aux Raromata'i en revanche, les pluies se sont poursuivies plus longtemps ce week-end, en particulier à Huahine où des cumuls importants ont été relevés. À titre d’exemple, indique Météo France, 260 L/m² ont été relevés en 24 heures entre vendredi et samedi à Huahine, 100 L/m² à Taha’a et 106 L/m² à Moorea. Sur Tahiti, les valeurs mesurées sont plus faibles qu’attendues avec 80 L/m² à Pirae, 58 L/m² à Mahina et 51 L/m² à Faa’a.
 
Mais surtout, le prévisionniste explique que cette accalmie aux îles du Vent s’explique en réalité par la "naissance d’un système dépressionnaire tropical à plus de 300 km au Sud-Ouest de Raiatea". Ce système a concentré les plus gros amas convectifs. Et de ce fait, les précipitations intenses qui étaient attendues pour la nuit se sont moins étendues vers l’est que prévues, épargnant ainsi Tahiti et Moorea. Météo France indique également que ce système tropical doit progresser vers le sud-ouest et rester à bonne distance des îles de la Polynésie française. Et heureusement, parce qu'une évolution en dépression tropicale modérée n’est "pas exclue" pour ce système. Une éventualité qui reste tout de même faible et qui, si elle se confirme, se dirigerait vers les Iles Cook et ne présentera pas un risque majeur pour le Pays.
 
Dégâts mesurés
 
Reste que le week-end a été marqué par d'importants dégâts à Tahiti et dans les îles de la Société en général. Vendredi matin, le bilan faisait déjà état de 150 interventions des services communaux et 80 personnes relogées en raison d'inondations. Les opérations d'élagage, de déblayage des routes, de nettoyage des rivières et caniveaux ont été menées à Raiatea, Huahine, Taha'a et Maupiti.
 
À Tahiti et Moorea, le même type de travaux a été effectué, avec au surplus des chaussées inondées en raison des forts débits dans les cascades, de saturations de caniveaux ou encore d'érosions au niveau de la route comme à Pueu. À Papenoo, les enrochements ont cédé en plusieurs endroits, et à Rocky Point les agents de l'équipement ont dû retirer un tronc d'arbre conséquent qui obstruait le dalot d'évacuation d'eau. L'équipement qui annonce des travaux "à prévoir prochainement" au niveau du lieu-dit de Papenoo. Enfin à Nahoata, une quarantaine de personnes ont été relogées, menacées par l'effondrement d'un rocher. Reste qu'aucune victime n'est à déplorer sur l'ensemble de ces trois jours de vigilance rouge.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 16 Janvier 2022 à 16:47 | Lu 1785 fois