Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Makatea : un tourisme vert qui ne demande qu'à être exploité



Makatea : un tourisme vert qui ne demande qu'à être exploité
PAPEETE, le 17 janvier 2019. Les associations Fatu Fenua no Makatea et Te Rupe no Makatea continuent d'agir pour développer les activités économiques de Makatea. Les particularités de l'atoll sont idéales pour le tourisme et l'agriculture. L'objectif : éviter à tout prix la reprise de l'exploitation du phosphate et la réhabilitation des anciens sites tels que prévues par l'homme d'affaires australien Colin Randall.


Sylvana Nordman et Danny Bruezière-Chatelais (Pittman), présidentes des associations Fatu Fenua no Makatea et Te Rupe no Makatea, unissent leurs forces et leurs idées en ce début d'année pour préserver Makatea. Les deux associations poursuivent leur combat contre la reprise de l'exploitation du phosphate et le projet de réhabilitation présenté par l'Australien Colin Randall, de la SAS Avenir Makatea.

En décembre dernier, le gouvernement a accordé une subvention de 1.5 million de Fcfp à l'association Makatea Escalade pour le financement de l’aménagement d'un site d'escalade et la formation de l’encadrement. "C'est le type d'activité qu'on souhaite encourager", souligne Sylvana. "Il y a une forte demande d'activités. Il y a de plus en plus de touristes et de charters qui viennent à Makatea depuis la pose d'un corps mort en novembre. Il peut y avoir entre 5 à 6 voiliers de passage par semaine. Pour assurer un développement durable de l'atoll, il faut organiser les structures d'accueil."

Ce sont les chasseurs de crabes qui connaissent le mieux tous les recoins mais aussi les anfractuosités de Makatea. L'un d'eux finalise actuellement sa formation de guide professionnel de randonnée. Deux autres jeunes devraient bientôt suivre la même voie. "Ce sont des chasseurs de crabes. C'est eux qu'on choisit déjà pour emmener les touristes sur les sentiers. Grâce à cette formation, ils pourront en vivre", met en avant Sylvana.

Les deux femmes, intarissables, aiment faire découvrir leur île aux voyageurs. Danny Bruezière-Chatelais emmène avec elle tous les deux mois 10 à 12 personnes passer dix jours à Makatea. Au programme : visite du village, du belvédère, de Maumu, découverte de la faune et de la flore... "Les gens sont heureux, éblouis par l’île", relève Danny. "Makatea n'est pas comme les autres... Ils sont étonnés de voir des grottes, des arbres qu'on ne voit pas ailleurs", complète Sylvana.

Les trésors terrestres de Makatea se laissent découvrir par ceux qui ont la chance de poser un pied à Makatea. Ceux qui chaussent leurs palmes commencent à découvrir les particularités sous-marines de Makatea.

L'équipe de Under The Pole a ainsi fait halte à Makatea. "Sous l'eau, les plongeurs découvriront un paysage sous-marin (...) unique et surprenant pour les scientifiques", ont relevé les membres de l'expédition qui ont filmé des étendues de gorgones jaunes. "La plongée pourrait être développée", met en avant Danny.


Photo Pare Moana Iti Parau
Photo Pare Moana Iti Parau
Sylvana continue à développer la permaculture et l’apiculture sur l'île et prévoit de lancer prochainement la production de vanille.

Pour réaliser un développement durable de l'île , les deux associations mettent en avant le besoin de mettre en place des structures d'accueil mais aussi un acheminement de l'eau potable vers les fare. "L'Aranui pourrait être un facteur de développement", note Sylvana mais pour cela il faut d'abord développer les structures d'accueil avant d'aller démarcher le navire.

L'atoll de Makatea a été classé site prioritaire de conservation en 2005 par des spécialistes de l'environnement dont Jean-Yves Meyer, délégué à la recherche. Aujourd'hui, il existe deux pensions de familles sur l'île.

Pour être lancé, le projet d’extraction des phosphates doit être précédé par une révision du code minier. "Celui-ci a été préparé et nécessite désormais un arbitrage interministériel, courant 2019", précisait en début d'année le gouvernement.


A voir aussi lundi 21 janvier à 19h25, le magazine "Vevo, le grand rendez-vous" pour une édition spéciale consacrée à Makatea sur Polynésie la 1ère

Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 17 Janvier 2019 à 14:21 | Lu 1972 fois

Tags : MAKATEA, TOURISME





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués