Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d'euros à Grand Sud Caraïbes



Lucette Michaux-Chevry laisse une ardoise de 75 millions d'euros à Grand Sud Caraïbes
Basse-Terre, France | AFP | jeudi 13/02/2019 - Le déficit de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbes (CAGSC) s'élève à 75 millions d'euros pour près de 80.000 habitants, selon un document de la direction des finances publiques de Guadeloupe que s'est procuré l'AFP, confirmant une information de médias locaux.

Le préfet de Guadeloupe Philippe Gustin a révélé ce montant aux élus de la CAGSC lors d'une réunion d'information mardi soir.
19 élus de la CAGSC, pilotée par Lucette Michaux-Chevry jusqu'à sa démission le 31 janvier, sur les 43 que comportent le conseil communautaire se sont rendus à l'invitation du préfet, notamment des élus de l'opposition pendant que les élus de la majorité critiquaient l'"ingérence" de l'autorité préfectorale.
Cette dette de 75 millions d'euros est composée de 20 millions de dette financière et de 55 millions d'euros de factures impayées aux fournisseurs et autres prestataires de la collectivité, faute de trésorerie. 
Et ce paysage financier déjà sombre pourrait encore se noircir, notamment en raison de la situation du réseau et des "infrastructures d'eau et d'assainissement, qui laissent présager un fort besoin de dépenses et de remises à niveau", selon la DGFip. 
C'est également tout un système que remet à plat la direction des finances publiques, avec des charges de fonctionnement particulièrement élevées, selon elle, grevée notamment par la masse salariale de 456 agents rémunérés par la CAGSC (14 millions d'euros en 2017, soit 170 euros par habitants).  
Le 16 février, les élus communautaires, devront élire un(e) président(e) pour remplacer Lucette Michaux-Chevry, jusqu'aux prochaines élections qui devra rapidement adopter des mesures de redressement, sous peine, selon une source proche du dossier "d'impacter l'économie de la Guadeloupe toute entière".
Dans son document la DGFip recommande à la collectivité de "retrouver une sincérité budgétaire".
 

 


le Jeudi 14 Février 2019 à 06:49 | Lu 323 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus