Tahiti Infos

Loveleina Wong Sang sur les traces de Tumatai Dauphin


Loveleina Wong Sang, grand espoir de l'athlétisme polynésien, travaille sa technique de lancer sous le regard intransigeant de son mentor Tumatai Dauphin.
Loveleina Wong Sang, grand espoir de l'athlétisme polynésien, travaille sa technique de lancer sous le regard intransigeant de son mentor Tumatai Dauphin.
Tahiti, le 18 juin 2021 - Loveleina Wong Sang, 19 ans, participera le mois prochain aux championnats de France d'athlétisme juniors au lancer de poids. La jeune athlète de Central et Tumatai Dauphin, son mentor et ancienne référence nationale de la discipline, nourrissent de grands espoirs avec l'objectif de décrocher, au moins, une médaille. 

Il est quasiment 18 heures lors que Loveleina Wong Sang, 19 ans et toute récente championne de Polynésie au lancer de poids et au disque, achève sa séance d'entrainement au stade Pater. Une séance plutôt mitigée pour la jeune athlète de Central qui a enchainé pendant plus d'une heure les lancers. "Je me suis perdue dans ma technique  en milieu de séance alors qu'au début c'était bien. A la fin j'ai pu rectifier le tir et c'était mieux", explique la protégée de Tumatai Dauphin. 

"Il y a des lancers qui sont vraiment allés très loin. Je pense qu'il y en a un qui est sorti à 13.50 mètres, 13.70 mètres mais facile", analyse de son côté le triple champion de France de la discipline (deux titres en salles et un titre en plein air). "Les lancers laborieux ils sont sortis loin aussi mais ce n'est pas intéressant du tout parce que c'est faux techniquement. Mais je sais qu'elle va se corriger techniquement sur les prochaines séances. Cela ne m'inquiète pas plus que ça." De bon augure donc pour Loveleina Wong Sang à quelques semaines des championnats de France d'athlétisme juniors, où la Tahitienne visera au moins une médaille au lancer de poids. 

L'or aux alentours des 14.50 mètres 

Et pour monter sur la boite, la jeune athlète devra lancer son engin de 4 kg aux alentours des 14 mètres selon Tumatai Dauphin. "Et la première place devrait se jouer à 14.50 mètres", précise le coach. 

La jeune femme doit ainsi gagner plus d'un mètre sur son record junior de Polynésie, établi début juin à 13.39 mètres. Une performance largement à sa portée, selon son mentor. "Si elle lance comme elle sait le faire elle est capable de gagner les France. Elle en est largement capable. Mais il faut que ça sorte le jour-J", insiste Dauphin. "Avant les championnats de France juniors, on fera encore deux compétitions. Je ne pensais pas qu'au départ elles seraient nécessaires, mais ça peut lui faire du bien pour aborder dans les meilleures conditions possibles ces championnats." 

La lanceuse ne doute pas aussi de sa capacité à se dépasser pour réaliser une telle performance début juillet. "Je sens que c'est une performance que je peux réaliser si je suis bien appliquée sur la technique", confie l'intéressée. Cette dernière compte également s'appuyer sur l'expérience acquise lors de ses précédentes compétitions internationales, comme les Oceania ou les Jeux du Pacifique en 2019, pour réaliser une belle performance lors de ces championnats junior. "Sur les précédentes compétitions je n'arrivais pas à m'exprimer pleinement. C'est mentalement que j'avais plus de mal à gérer. Mais je crois que ça va mieux se passer cette fois-ci", affirme Wong Sang. "C'est ça le souci avec Loveleina. Quand elle est dans le dur psychologiquement c'est dur de la remobiliser. Elle se creuse un trou et elle s'enterre toute seule", indique pour sa part Tumatai Dauphin. 

Loveleina Wong Sang a donc rendez-vous le 9 juillet en métropole, pour montrer l'étendue de ses progrès et concrétiser ainsi les espoirs placés en elle. 

Rédigé par Désiré Teivao le Vendredi 18 Juin 2021 à 08:36 | Lu 787 fois