Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Lourde amende pour deux Néo-calédoniens aux îles Salomon



HONIARA, jeudi 6 mars 2014 (Flash d’Océanie) – Deux visiteurs de Nouvelle-Calédonie ont été condamnés en début de semaine par la justice des îles Salomon à payer une lourde amende, après avoir été reconnus coupables de ne pas avoir déclaré d’importantes sommes en leur possession lors de leur arrivée dans ce pays.

Les deux accusés, identifiés comme étant Jacques Raymond Marie Joseph Benebig et son épouse Rose Marie Benita Benebig née Kabar, ont été interceptés lors de leur passage aux douanes salomonaises, qui ont alors établi que contrairement à leur déclaration, ils étaient en possession de sommes en liquide de l’ordre de dix mille euros, soit au-delà de la limite autorisée, rapporte jeudi le quotidien Solomon Star.

Lors d’une comparution lundi 3 mars 2014 devant un tribunal de la capitale, où ils avaient décidé de plaider coupables, le juge Shepherd Lapo leur a imposé une amende de 32.000 dollars locaux (3.150 euros) pour infraction à la loi relative au contrôle des changes en devises étrangères (qui oblige à déclarer toute somme supérieure à 50.000 dollars salomonais, soit environ cinq mille euros).
Faute de quoi, ils devront purger huit mois de prison.

Pour ce genre de délit, la peine maximale encourue était de 500.00 dollars salomonais (environ cinquante mille euros) ou cinq ans de prison.
Le magistrat a néanmoins noté que les deux Français de Nouvelle-Calédonie étaient arrivés aux îles Salomon le 18 février 2014, en provenance de Vanuatu, avec un visa touristique.

Ils se trouvaient aux îles Salomon pour affaires et venaient y acheter de l’artisanat local.

« Ils étaient donc venus pour aider le peuple des îles Salomon », a-t-il lâché en guise de circonstances atténuantes tout en prenant en compte le fait qu’ils avaient exprimé des remords et ne possédaient aucun casier judiciaire dans cet archipel mélanésien.
La justice a aussi pris en compte la demande de M. Benebig, qui a invoqué un état cardiovasculaire exigeant des soins en Nouvelle-Calédonie.
Les deux ressortissants français ont pu, à l’issue de l’audience, récupérer leurs passeports et embarquer sur le premier vol disponible, mardi.

pad

Rédigé par PAD le Jeudi 6 Mars 2014 à 05:54 | Lu 1266 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus