Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Logiquimperturbabledufou : irraisonnablesfousrires et tendresémotions



PAPEETE, le 28 août 2018 - Écrite, adaptée et mise en scène par Zabou Breitman, la pièce de théâtre intitulée Logiquimperturbabledufou est une valse. C’est la valse de patients et soignants d’un hôpital psychiatrique, rythmée dans le détail avec pudeur et tendresse. La pièce fait rire, sans moquerie ni raillerie. Elle touche au cœur, avec raison.

La compagnie Caméléon propose : Logiquimperturbabledufou, une pièce de théâtre écrite, adaptée et mise en scène par Zabou Breitman. À propos du spectacle, la critique est unanime. Les spectateurs l’acclament. Le public polynésien a trois dates pour se faire son idée.

La pièce, jouée au Grand théâtre de la Maison de la culture, est un voyage qui se déroule de bout en bout dans un hôpital psychiatrique. "À partir du moment où il existe des asiles et des prisons, il faut bien qu’il y ait quelqu’un dedans. Si ce n’est pas vous, c’est moi. Si ce n’est pas moi… c’est quelqu’un d’autre." Logique.

Sur scène, des personnages se croisent, des patients et des soignants. Ces personnages sont interprétés par quatre acteurs après un travail sans limite de trois années d’échanges, de lectures, de tests et de scènes. Acteurs et personnages présentent aujourd’hui un spectacle abouti, modelé au détail près d’où émanent tendresse et poésie.

"C’est un montage de textes", explique Zabou Breitman. Des textes authentiques tirés de réunions entre spécialistes qui se sont tenues à l’hôpital psychiatrique Sainte-Anne, ainsi que des scènes de Tchekhov, Shakespeare ou même de Zabou Breitman elle-même.

Les acteurs qui pratiquent au quotidien de la natation, du yoga et de l’acrobatie avant de répéter dansent et chantent une fois sur scène. Ils reprennent les mots des patients et soignants. Des mots dont ils respectent les moindres lettres et qu’ils marient aux gestes, aux hésitations, aux respirations. "Jouer ce n’est pas seulement dire un texte", insiste Zabou Breitman, "c’est reprendre un silence, un mouvement d’épaule…" Un travail d’ofèvre.

Avec Logiquimperturbabledufou "on se demande de quel côte de la porte on se trouve finalement", conclut la metteuse en scène. Et c’est ainsi que les spectateurs, touchés, s’ouvrent à cet univers maintenu si loin et pourtant si proche.


Interview Zabou Breitman

Comment avez-vous fait pour prévenir le malaise que l’univers de la folie peut susciter ?
"Il y a la distance de la scène et du théâtre, mais aussi la jeunesse des acteurs. Ils sont et ils font jeunes, ce qui apporte une forme de légèreté. Ils sont également performants et extrêmement talentueux. Ils ont la liberté et la justesse."

L’attachement des acteurs à leurs personnages semble également y contribuer ?
"Ils ont en effet un très grand respect, jamais ils ne se moquent, bien au contraire. Et le spectateur rit parce qu’il est heureux, triste, ému. Comme avec ce personnage, insupportablement drôle qui appelle toutes les infirmières maman, n’est-ce pas extrêmement touchant ? "

Pratique

Au grand théâtre de la Maison de la culture le 1er, 8 et 9 septembre
À partir de 10 ans
Samedis 1et et 8 à 19h30
Dimanche 9 à 17 heures
En vente dans les Carrefour Arue, Faa’a et Punaauia, Radio 1 et en ligne
Tarif à partir de 2 500 Fcfp (- 12 ans)


Rédigé par Delphine Barrais le Mardi 28 Août 2018 à 13:17 | Lu 1257 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués