Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les travailleurs de la perle



Crédit photo : DRMM
Crédit photo : DRMM
Papeete, le 12 décembre 2018 - " La perle de culture de Tahiti, le premier bijou des Polynésiens ". C'est le thème de la dernière campagne de la Tahitian Pearl Association of French Polynesia, TPAFP, pour faire (re)découvrir aux Polynésiens la perle de Tahiti. Aujourd'hui, nous découvrons les travailleurs de la Perle.
La perle est un produit issu de la nature et a besoin d'elle pour s'épanouir. Mais avant de resplendir à votre poignet ou à votre cou, la perle est passée entre les mains de différents spécialistes du secteur. Voici quelques-uns des principaux acteurs qui œuvrent pour que la perle devienne ce joyau ornant votre peau. A noter que toutes ces professions sont encadrées par la nouvelle loi de 2017 sur la perliculture.


Le commerçant de nucleus
Indispensable à la perle de culture, le nucleus est une petite bille de nacre fabriquée à partir de coquille d'eau douce se trouvant notamment dans le fleuve du Mississipi. Le commerçant de nucleus, achète, recycle ou importe des nucléus dans le but de les vendre.


Le greffeur
C'est le professionnel qui en quelques minutes réussit à introduire en respectant un processus chirurgical un corps étranger dans l'huître. De la grande habilité et de l'expérience du greffeur va dépendre la réussite ou l'échec de la formation de la perle d'élevage. Pour greffer, il faut des nucleus agréés par le service de la Perliculture. Le greffeur incise la gonade et y insère le nucleus à l'intérieur ainsi qu’un morceau de greffon d'une autre nacre donneuse. Il colle le nucleus dessus ou inversement.


Le producteur d'huitres perlières
Son travail consiste à la fécondation artificielle, l'élevage larvaire, la fixation des larves d'huîtres perlières en milieu contrôlé, le collectage de larves d'huîtres perlières en milieu naturel, l'élevage, le transfert et la vente des huîtres perlières issues de sa production et enfin la vente et l'exportation des coquilles de nacre. Il ne peut ni vendre, ni exporter des produits perliers.
Concrètement, les producteurs d'huitres perlières jettent dans les lagons des stations, c'est-à-dire des cordes de 200 mètres sur lesquelles sont accrochées des cordes plus fines tous les 50 centimètres. Sur chaque petite corde est installé un ruban en ombrière en forme de guirlande sur lequel les larves viennent se coller (le collecteur). Le producteur va déposer les stations de collectage, va les ramasser au bout d’un an et demi à peu près, et les détroquer, c’est-à-dire décoller les nacres du collecteur.


Le producteur de produits perliers
Son activité consiste au transfert, à l'élevage, à la greffe d'huîtres perlières, à l'élevage d'huîtres perlières greffées, à la récolte de produits perliers, à la sur greffe d'huîtres perlières et à la vente et à l'exportation de coquilles de nacre et de produits perliers. Le producteur de produits perliers ne peut vendre et exporter que les produits bruts ou travaillés issus de sa production.


Le négociant de produits perliers
Le négociant de produits perliers se livre ou prête son concours aux opérations d'achats uniquement auprès de producteurs et de négociants de produits perliers, en vue de la revente de produits à des clients, essentiellement des détaillants. Le négociant de produits perliers doit acheter uniquement des perles de culture ayant fait l'objet d'un contrôle.


Le détaillant bijoutier
Le détaillant bijoutier de produits perliers va se livrer ou prêter son concours aux opérations d'achats en semi-gros ou au détail, auprès des producteurs et des négociants de produits perliers, afin de revendre ces produits bruts, travaillés, montés en ouvrages ou surtout en articles de bijouterie à des clients les utilisant pour leur usage particulier ou à d'autres détaillants bijoutiers de produits perliers.
Le détaillant bijoutier de produits perliers doit acheter uniquement des perles de culture ayant fait l'objet d’un contrôle. Le détaillant bijoutier n'a pas de carte professionnelle, mais est patenté.


Le détaillant artisan de produits perliers
C'est un artisan traditionnel tel que défini par la réglementation en vigueur qui, même à titre accessoire, se livre ou prête son concours aux opérations d'achats en semi-gros ou au détail, uniquement auprès de producteurs, de négociants de produits perliers, en vue de la revente de produits perliers uniquement montés en objet d'artisanat traditionnel, à des clients les utilisant pour leur usage particulier. La vente de produits perliers bruts n'est pas autorisée. Le détaillant artisan de produits perliers doit acheter uniquement des perles de culture ayant fait l'objet d’un contrôle.

Un centre pour se former à la perle à Rangiroa

Le Centre des Métiers de la Nacre et de la Perliculture (CMNP), situé sur l’atoll de Rangiroa, est devenu depuis 1991 le pôle de formation incontournable des futurs professionnels de la perle. La mission du CMNP, en lien avec la Direction des ressources marines et minières, est d’enseigner l’ensemble des techniques et connaissances liées à la nacre et à la perle.
"En raison de travaux dans le centre, la prochaine rentrée aura lieu en février 2019. Le centre accueille entre 10 à 15 stagiaires par an. La formation, dispensée par le CMNP, comprend une partie relative aux techniques de base de la perliculture et une autre sur la greffe. La formation s'échelonne sur une durée de 24 mois avec des périodes de stage", précise Rosita Leduc, la directrice du CMNP.
Le stagiaire perçoit une petite allocation et est logé gracieusement dans le centre à Rangiroa (les frais de nourriture sont toutefois à sa charge).
Renseignements :
Pour toutes informations complémentaires sur les formations dispensées ou encore sur le calendrier, contacter la Direction des ressources marines et minières ou directement le CMNP à Rangiroa. Tél. : 689 40 93 13 00 ; [email protected]





Rédigé par Pauline Stasi le Jeudi 13 Décembre 2018 à 07:09 | Lu 792 fois

Tags : TPAFP





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net