Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les tavana font entendre leurs voix aux Assises des Outre-mer



Le Haut-Commissaire de la République, René Bidal, et le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont co-présidé vendredi les Assises des Outre-mer.
Le Haut-Commissaire de la République, René Bidal, et le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont co-présidé vendredi les Assises des Outre-mer.
PAPEETE, le 15 décembre 2017 - C’était au tour des tavana de s’exprimer vendredi à la Présidence dans le cadre des Assises des Outre-mer lancées par le gouvernement français en octobre dernier. Les maires des communes de Polynésie ont soumis aux représentants de l’Etat et du Pays différents projets pour le développement de leurs villes à travers cette grande consultation ultramarine.

Une quinzaine de tavana avait fait vendredi le déplacement à la Présidence pour présenter une vingtaine de fiches synthétisant leurs attentes et leurs propositions de projets pour leurs territoires. " On croit beaucoup en ces Assises des Outre-mer, c’est très important pour les communes d’y participer", souligne Cyril Tetuanui, président du Syndicat pour la promotion des Communes (SPC) à l’issue de cette réunion tripartite, rassemblant les tavana, le président de la Polynésie française, Édouard Fritch et le Haut-commissaire de la République, René Bidal.
La réciproque était naturellement évidente pour le représentant de l’Etat français, René Bidal pour qui : " Il est essentiel, dans le contexte des Assises, d’écouter les tavana, car ils transmettent les demandes et les besoins exprimés par leurs populations. "
Parmi les nombreux sujets abordés, les maires ont relevé notamment trois grandes thématiques, selon Cyril Tetuanui. "La première thématique est la modernisation du câble de honotua, pour lequel nous avons procédé à l’élaboration de fiches action. La seconde concerne le positionnement des communes face aux nouvelles compétences transmises avec la modification de l’article 43.2. Certaines communes, notamment dans les Tuamotu, auront sûrement du mal à répondre financièrement à ces nouvelles obligations. Enfin, la troisième relève du bien-être de la population ".
D’autres sujets comme le foncier, le transfert de charges ou encore la formation des cadres et agents ont également retenu l’attention du représentant de l’Etat.


DES ACTIONS CONCRETES ET RAPIDES

" L’objectif de ces Assises est de donner la parole à nos citoyens ultra-marins et cela de façon spécifique pour chacun des territoires afin de repérer les sujets les plus essentiels. Ces Assises sont concentrées pour des actions concrétisées dans les cinq ans à venir(…). Cela suggère un accord entre le Pays qui dispose des compétences et des budgets autonomes et l’appui de l’Etat sur ces politiques jugées prioritaires ", précise le Haut-commissaire.

Lancées le 4 octobre 2017 par la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, ces Assises ouvrent un temps d’échange et de réflexion avec l’ensemble des ultramarins, afin que chaque territoire et chaque citoyen puissent faire entendre sa voix. Durant sept mois, la parole est donnée aux citoyens et aux politiques d'Outre-mer pour imaginer, penser, réinventer l'avenir des territoires ultramarins. Les conclusions de ces Assises seront publiées en mai 2018 dans un livre bleu rassemblant une liste de projets concrets, qui seront les fruits des travaux de cette grande consultation.

Rédigé par Pauline Stasi le Vendredi 15 Décembre 2017 à 15:55 | Lu 1260 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués