Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les syndicats ne s'entendent pas pour la présidence du Cesec



Les syndicats ne s'entendent pas pour la présidence du Cesec
Tahiti, le 14 septembre 2020 – La longue réunion organisée lundi matin entre les membres du collège des salariés n'a pas abouti à un consensus pour l'élection du président de l'institution prévue ce vendredi. Si Patrick Galenon a bien été désigné candidat par un vote du collège, Diana Yieng Kow et Eugène Sommers entendent tout de même présenter une "candidature libre".
 
Toujours pas de consensus autour d'une candidature unique du collège des salariés pour l'élection du président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec) prévue pour ce vendredi matin à 8h30. Lundi matin, une réunion du collège des salariés a eu lieu au sein de la quatrième institution du Pays pour tenter de faire émerger une candidature unique parmi les trois prétendants déjà déclarés : le secrétaire général de la CSTP-FO Patrick Galenon, la présidente du Stip-AEP Diana Yieng Kow et le trésorier de la CSIP Eugène Sommers. Mais au terme de cette longue réunion, les trois candidats n'avaient toujours pas réussi à s'entendre.
 
Galenon, candidat officiel
 
Le collège des salariés a tout de même procédé à un vote pour désigner son candidat officiel pour vendredi. Et c'est Patrick Galenon, déjà président du CESC entre 2005 et 2007, qui a été désigné à la majorité des conseillers présents. Problème, Diana Yieng Kow et Eugène Sommers ont tout de même décidé de déposer une "candidature libre" ce vendredi pour l'élection. "Je suis très respectueuse des uns et des autres, mais je pense qu'il faut du changement", explique la présidente du Stip et désormais secrétaire générale de l'Unsa Polynésie. En effet, Patrick Galenon est également le président du conseil d'administration de la Caisse de prévoyance sociale (CPS) et la CSTP-FO, confédération syndicale largement majoritaire en Polynésie française, avait déjà obtenu la présidence du CESC en 2014 avec son ancien secrétaire général, Angélo Frébault.
 
Rappelons que le gentlemen's agreement au sein de la quatrième institution du Pays prévoit une présidence tournante entre les quatre collèges des entrepreneurs, des salariés, du développement et de la vie collective. Le président sortant, Kelly Asin-Moux, étant issu du collège des employeurs, la présidence doit revenir cette année à un conseiller du collège des salariés.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 14 Septembre 2020 à 16:58 | Lu 4148 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus