Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les sculpteurs Gilles Naras et Stéphane Motard proposent une expo en duo



PAPEETE, le 20 novembre 2017 - Ouverte ce mardi, l’exposition de Gilles Naras et Stéphane Motard comprend une trentaine de pièces. Des pierres sculptées pour les amoureux de la matière. Le premier découpe, assemble, marie la pierre au bois, à l’aluminium ou encore au plexiglas pour donner des naissances à des lampes design, le second travaille ses blocs de manière à faire apparaître des yeux.

Gilles Naras et Stéphane Motard ont éprouvé leur duo au salon Made in fenua en début d’année. "Il fonctionnait plutôt bien. On est complémentaire sans être concurrent", résument-ils. "On s'est lancé dans le montage d'une exposition."

L’un, Gilles Naras, propose des luminaires design. Il découpe des pierres qu’il remodèle ensuite en "essayant de respecter les formes". Il marie ses pierres avec du bois, de l’aluminium, du plexiglas. Cette exposition est une première pour lui, pour ce travail précisément "et me demande vraiment quel impact cela va avoir sur le public".

Il découvre la pierre en 2011

Ébéniste de formation, Gilles est installé à Tahiti depuis 1992. Destination finale d’un tour du monde. Depuis 1999 il réalise des demi-coques de pirogues. Une activité artisanale inspirée d’une tradition bretonne qu’il a adaptée aux embarcations locales. Il a découvert la pierre en 2011 et, sur invitation de Teva Victor en 2014, a mis au jour sa passion en exposant pour la 1ère fois certaines de ses créations.

"Mais l’art pour l’art ne me suffisait pas, très vite, j’ai modelé la pierre pour réaliser des objets luminaires. Et en particulier des luminaires." Ses œuvres, depuis, a évolué. Il revient avec "des grosses pièces" d’où sortent "de grosses ampoules" annonce-t-il.

À ses côtés Stéphane Motard, "sculpteur autodidacte à temps complet" depuis 2013. Ses œuvres sont rondes, de différentes tailles et aux différentes facettes. Elles laissent apparaître des yeux, "mata en tahitien", précise-t-il. Ses yeux s’inspirent de ceux des tiki sans tout à fait leur ressembler. Ils s’adressent aux amoureux de la pierre invités à s’en emparer avec tous leurs sens. "Je fait de la pierre hyper-polie pour qu’elle puisse être touchée", indique-t-il.

Une histoire de passion

Le duo, qui se retrouve sur la matière, s’entend aussi sur le processus créatif. Un processus long, fatiguant "car physiquement c’est difficile et on y perd des plumes", mais dont ils ne peuvent pas se passer. De la recherche de la matière premier dans le fond des vallées aux étincelles dans les yeux des curieux que leurs œuvres provoquent en passant par la construction, tout est une histoire de passion.

Pratique

L’exposition a lieu du mardi 21 au samedi 25 novembre à la salle Muriavai de la Maison de la culture.
Ouvert de 9 heures à 18 heures.
Contact : www.maisondelaculture.pf
Tél. : 40 54 45 44


Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 20 Novembre 2017 à 18:43 | Lu 1159 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués