Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les prix en Nelle-Calédonie 33% plus élevés qu'en Métropole



Nouméa, France | AFP | mardi 02/07/2018 - Les prix en Nouvelle-Calédonie sont dans leur ensemble 33% supérieurs à ceux de la Métropole, avec des écarts particulièrement sensibles sur les produits alimentaires, a indiqué mardi l'’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) qui assure le rôle de banque centrale dans les collectivités ayant pour monnaie le franc Pacifique.

"L'écart de prix avec la Métropole reste relativement stable" depuis 2010, a précisé l'IEOM, qui a publié ces données dans le cadre de la diffusion du bilan économique 2017 en Nouvelle-Calédonie.
Le différentiel varie de 2% pour les transports à 64% pour les communications et 73% pour les produits alimentaires. 
"En ce qui concerne les communications, l'écart est élevé alors que les prix ont baissé ici, seulement ils ont baissé moins vite qu'en Métropole," a déclaré à la presse Matthieu Morando, responsable du service des études.
Ce raisonnement ne peut en revanche "absolument pas" s'appliquer aux produits alimentaires, pour lesquels coûts de production élevés, marges confuses, manque de concurrence et protectionnisme peuvent être pointés du doigt.    
"Des raisons structurelles expliquent également la vie chère. Nous sommes loin, il faut stocker et des normes rigoureuses sont en vigueur", a souligné M.Morando.      
Dans cette situation de vie chère, l'inflation reste cependant contenue à 1,4% entre 2016 et 2017, mais là encore c'est essentiellement l'alimentation qui stimule la hausse des prix.        
En dépit du contexte insulaire et tropical de la Nouvelle-Calédonie, les poissons et crustacés frais et les fruits frais font par exemple partie des 15 plus fortes hausses de prix enregistrées entre 2010 et 2017 avec respectivement 48,6% et 31,3% d'augmentation.       
Ces statistiques font écho à une enquête de l'UFC-Que choisir, publiée lundi, évaluant le prix d'un panier type dans la grande distribution plus de deux fois supérieur en Nouvelle-Calédonie qu'en Métropole. L'association a toutefois précisé que les habitudes de consommation différentes et un échantillonnage plus réduit devaient être pris en compte.

le Mardi 3 Juillet 2018 à 07:13 | Lu 785 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués