Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les premiers Polynésiens ont exterminé les moa



Neuf espèces de moa ont été recensées. Elles étaient réparties entre les îles du Nord et du Sud de la Nouvelle-Zélande.
Neuf espèces de moa ont été recensées. Elles étaient réparties entre les îles du Nord et du Sud de la Nouvelle-Zélande.
Deux mille Polynésiens ont suffi à rayer de la carte, les moa, ces grands oiseaux ne pouvant pas voler. Ils étaient chassés pour leur viande.




Moins de 150 ans ont été nécessaires pour que les premiers Polynésiens arrivés en Nouvelle-Zélande exterminent le moa, un oiseau géant, incapable de voler. C'est ce que vient de démontrer une étude récemment publiée dans la revue Nature communications.

La population polynésienne de la Nouvelle-Zélande n'aurait pas dépassé les 2 000 personnes lorsque les moa ont disparu. Le pays avait alors une densité de population d'environ 1 personne pour 100 kilomètres carrés, l'une des plus faibles densités de population enregistrées pour une société pré-industrielle. La période de cohabitation entre les moa et les Polynésiens a été très « brève », soulignent les chercheurs puisque tout cela se serait passé en moins de 150 ans. Les Polynésiens ont en effet chassé ces grands oiseaux pour leur viande mais ont aussi détruit leur habitat.


Neuf espèces de moa ont été recensées. Elles étaient réparties entre les îles du Nord et du Sud de la Nouvelle-Zélande. Les deux plus grandes espèces, Dinornis robustus et Dinornis novaezelandiae, pouvaient mesurer jusqu'à 3,6 mètres avec leurs cous tendus et pesaient environ 230 kg. Au moment où les Polynésiens ont commencé à coloniser ce qui allait devenir la Nouvelle-Zélande à la fin du XIIIe siècle, la population moa des îles a été estimée à 58 000.

Selon une autre étude publiée récemment sur le même sujet publié sur Landcare Research, le dernier moa serait mort entre 1440 et 1445. Pendant des décennies avant leur disparition, ces oiseaux seraient devenus extrêmement rares et leur chair un luxe culinaire.

Ces recherches montrent que la taille de la population ne peut plus être utilisée comme un argument contre l'intervention humaine dans les extinctions des espèces animales.

le Dimanche 23 Novembre 2014 à 21:00 | Lu 2209 fois







1.Posté par Rio le 23/11/2014 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont tous dit "à moa, à moa"... C'est dommage, j'aurais bien aimé goûter ce descendant de dinosaure au dîner...

2.Posté par viracocha le 24/11/2014 16:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont exterminé les moa ..... et maintenant ils détruisent leurs îles et leurs lagons à coups de déchets en tout genre.
De grands écologistes ces Polynésiens !!!

3.Posté par Rigel le 24/11/2014 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh oui ! l'être humain au sommet du règne animal et de l'intelligence.

Partout ou l'homme passe, la nature trépasse.

C'est triste et dramatique d'être aussi stupide qu'intelligent.

4.Posté par Om le 24/11/2014 23:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, c'est vrai, vous avez raison Viracocha...
De grand écologistes ces Polynésiens !!
Vous, vous êtes tellement mieux avec vos centaines de Centrale Nucléaire !!

5.Posté par oups le 25/11/2014 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@OM : On pourrait trouver plus intelligent comme argument, mais on fait ce qu'on peut avec le cerveau qu'on a !!

6.Posté par Rio le 26/11/2014 20:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Om > La radioactivité est présente sur terre. Son "usage" n'entraîne pas de réchauffement climatique supplémentaire. De toute façons, la "chaleur" radioactive finira par se dégager (où qu'elle se trouve).

Ok, http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27accidents_nucl%C3%A9aires , pas cool.

Mais quand on voit les bienfaits à côté, le nombre de vies qui sont sauvées grâce à cette énergie illimitée... Je pense qu'on a le droit de ne pas être aussi absolu que vous sur l'usage qui est fait de l'atome...

7.Posté par Jojito le 27/11/2014 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et il aura fallu combien de temps aux colons britanniques pour éradiquer les Maoris et voler leurs terres, 150 ans?
Et pour les Indiens d'Amériques, les Aborigènes,les Pascuans au fait combien d'années?

8.Posté par Total le 30/11/2014 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Euh Jojito !!! cela a été moins efficace que les maoris, car y'en restent tout de même........A bon entendeur, trouvera son salut !!!

9.Posté par Jojito le 01/12/2014 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

heu c'était un Total trait d'esprit, un article condescendant s'il en est...

Tu vois l'étendue des deux îles? Sachant qu'ils chassaient essentiellement le phoque et allaient chercher le jade dans l'île sud en période estivale et ce bien avant de s'y installer, vu les conditions climatiques pas très très cool... 150 ans parait exagéré et 2000 Maoris, ça fait combien en chasseurs si tu enlèves les vieillards, les femmes, les enfants etc???

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Vendredi 9 Février 2018 - 11:00 Arrivée de la Bounty à Tubuai

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies