Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Les pêcheuses aussi se forment à la sécurité



Repêchage d'un syncopé
Repêchage d'un syncopé
La section chasse sous-marine de l’AS Tefana, sous l’égide de la fédération tahitienne des sports subaquatiques de compétition (FTSSC), a organisé deux journées de formation sur la sécurité en chasse sous-marine le 6 et le 7 juillet à Vairao.

Ces deux journées avaient pour objectif de limiter au maximum les accidents qui surviennent régulièrement dans la pratique de la chasse sous-marine mais aussi de développer ce sport auprès des femmes. Cinq « pêcheuses » ont donc pris part à cette formation, en plus des autres participants, et ont pu bénéficier des précieux conseils de nos championnes locales, Taina Orth et Onyx Lebihan.

Mère de famille soucieuse de pouvoir assurer la sécurité de son fils, apprentie-pêcheuse en quête de découverte et désireuse de progresser, femme de pêcheur…le profil des stagiaires était hétéroclite mais toutes souhaitaient pouvoir bénéficier d’un minimum de formation pour assurer leur propre sécurité et celles de leurs proches.

Ces deux journées de formation ont été déclinées en deux parties :

 Un volet théorique (2H30 en salle) sur les bienfaits et les risques de la chasse sous-marine, l’analyse d’une syncope (les raisons, les signes précurseurs), la préparation du matériel et les précautions à prendre avant, pendant et après une partie de pêche sous-marine.
Un volet pratique (6 heures en mer) pour apprendre à bien respirer afin de sécuriser ses apnées et à bien réaliser ses canards et ses descentes, pour apprendre également les techniques de repêchage et de remorquage d’un syncopé. Chaque stagiaire a ensuite pu apprendre à pêcher en binôme en toute sécurité, en présence d’un formateur.

Les formateurs ont à maintes reprises rappelé aux stagiaires que l’objectif est de ramener du poisson, et non pas de faire des performances d’apnée. On peut prendre du poisson dans très peu d’eau (à la vague, dans le lagon…) en privilégiant les sorties très tôt le matin et en fin de journée. Aucun poisson, aussi gros ou aussi difficile à prendre qu’il puisse être, ne vaut une vie !
 A ce jour, ce sont près de 400 personnes qui ont été sensibilisées ou formées à la sécurité en chasse sous-marine (lycéens, collégiens, pêcheurs professionnels ou de loisirs, …) par les membres de la fédération. D’autres formation sont prévues au courant du deuxième semestre 2019. Rahiti BUCHIN

Les exercices se réalisent in situ
Les exercices se réalisent in situ
Maud Blin, stagiaire :

« Cela fait plus d’un an que mon fils Manech veut se mettre à la pratique de la chasse sous-marine mais je voulais qu’il puisse suivre une formation au préalable compte tenu des nombreux risques. C’est chose faite et j’ai pu moi-même y participer ! Je suis maintenant capable de le surveiller et d’assurer sa sécurité. Il a fait sa première sortie officielle avec Heimana Terou, pêcheur de l’as Tefana et a pu prendre ses deux premiers poissons. »

Hina Lecalvic, stagiaire :

« J’avais suivi un stage d’apnée il y a trois ans de cela. Je pêche de temps en temps avec mon mari et j’ai pu participer à ce stage grâce à mon amie Onyx Lebihan. Cela m’a beaucoup motivée de pouvoir partager cela avec d’autres filles et je compte organiser des sorties communes pour m’améliorer encore. »

Onyx Lebihan, double championne Océania et formatrice :

« Avec Taina, on pêche depuis toutes jeunes et nous nous sommes lancées en compétition en 2014. C’est un monde bien masculin et cela été difficile pour nous car dans la majeure partie des compétitions, nous avons été confrontées à des équipes masculines. Au niveau du tournoi Océania et du mondial, la discipline se développe bien au niveau des féminines. Au niveau local, beaucoup de filles pratiquent mais elles sont peu connues alors qu’elles ont un très fort potentiel. »

« Nous avons monté une page facebook « To’ahine spearfishing » afin d’échanger, de partager sur notre passion commune. De plus en plus de filles se manifestent, nous organisons régulièrement des sessions ensemble et nous espérons pouvoir mettre en place un championnat féminin à l’instar de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie. »

Pour en savoir plus :
Page Facebook : Fédération Tahitienne des Sports Subaquatiques de Compétition ou To’ahine spearfishing
Contact : Rahiti 87 73 79 08 / Onyx 87 73 34 33

Rédigé par Rahiti Buchin le Mardi 23 Juillet 2019 à 16:15 | Lu 839 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Août 2019 - 21:45 Les Trials se dérouleront samedi

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti