Tahiti Infos

Les parents veulent fermer les écoles


Tahiti, le 17 août 2021 – Les associations de parents d'élèves se sont réunies mardi pour formuler leurs propositions concernant l'épidémie. Ils souhaitent la fermeture de l'ensemble des établissements scolaires accompagnée d'un confinement strict de quinze jours pour freiner la vague épidémique violente qui touche le fenua. 
 
Quelques heures avant l'allocation commune de l'État et du Pays concernant l'évolution de la situation sanitaire, les syndicats des parents d'élèves du privé et du public s'étaient réunis pour formuler leurs propositions. Dans le jardin du Cesec, Tepuanui Snow, le président de la fédération des associations de parents d'élèves de l'enseignement public (Fapeep), a demandé une fermeture des écoles couplée à un confinement strict de quinze jours pour stopper l'évolution de la crise sanitaire. Mardi, le bulletin épidémique de la plateforme Covid faisait état de 2 164 nouveaux cas et des 13 décès en 24 heures.
 
“Un coup dans l'eau” sans confinement
 
S'ils étaient favorables au maintien de la rentrée il y a quelques semaines, les syndicats de parents d'élèves ont désormais la volonté de fermer l'ensemble des établissements scolaires. “Il était important que nos enfants puissent reprendre l'école. Mais aujourd'hui, nous sommes totalement dépassés par la situation”, concède Tepuanui Snow. S'appuyant sur les exemples de la Guadeloupe et de la Martinique, territoires confinés depuis plusieurs semaines présentant un taux d'incidence inférieur à la Polynésie française, les syndicats ont demandé “humblement” au haut-commissariat de reconsidérer les décisions prises.

Fermer les écoles sans mettre en place des mesures de confinement, ça serait l'équivalent d'un “coup d'épée dans l'eau” pour le président de la Fapeep. “C’est pour ça que nous n'étions pas favorables à l'idée de fermer les écoles. Parce que c'était 49 000 jeunes qui allaient se retrouver dans la nature. À l'époque, nous considérions que l'école garantissait une certaine sécurité sanitaire en plus de permettre la reprise des apprentissages scolaires après deux mois de vacances”.

La santé avant tout
 
L’école doit reprendre, c'est important. Mais la santé aujourd'hui est plus importante que tout lorsque l'on sait que nos enfants sont atteints et qu'ils continuent de véhiculer le virus”, explique Tepuanui Snow. Ainsi, la Fapeep et l'ensemble des syndicats demandent en urgence la fermeture des établissements scolaires associée à un confinement de quinze jours. “Le haut-commissaire n'a cessé de répéter dans chacune de ses interventions qu'il faut briser la chaîne de transmission. Pour éviter un brassage de foules, chacun doit rester chez soi. Donnons-nous une période de quinze jours et après on fera le point”. Si le président de la Fapeep reconnait que la situation économique est tendue et difficile, il réaffirme que “la santé doit primer”.

Rédigé par Etienne Dorin le Mardi 17 Août 2021 à 19:18 | Lu 2900 fois