Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



"Les maux de tête et les migraines" par Frédéric Précloux, Chiropracteur à Papeete



Photo d'illustration
Photo d'illustration
Par Frédéric PRÉCLOUX, D.C.(Doctor of Chiropractic) Chiropracteur diplômé de Los Angeles (1986).

Les céphalées, communément appelées « maux de tête », constituent l’une des plus grandes causes de visites chez le docteur dans le Monde. Cependant aux Etats-Unis, pays ou la sécurité sociale n’existe pas, et où les soins de santé représentent un véritable business inconnu chez nous, la plupart des grands groupes d’Assurance maladie, adressent les patients souffrant de maux de tête et de migraines, en premier lieu chez un chiropracteur de leur groupe. En effet, aux Etats-Unis ce sont les chiffres qui parlent. Or, sur l’ensemble des patients souffrant de maux de tête, les statistiques ont montré que ceux qui sont suivis par la chiropratique coûtent au final moins cher, que ceux suivi par le système traditionnel.
Ensemble, nous allons comprendre pourquoi…

Faisons connaissance avec les principaux types de maux de tête :

La migraine : Est un mal de tête récurrent très sévère. Ce mal lancinant provoque une douleur intense localisée sur un seul côté de la tête, pouvant basculer du côté opposé. Il est souvent accompagné de nausées et de sensibilité à la lumière et au bruit. Les femmes souffrent davantage de migraines que les hommes, aux Etats-Unis, 18% en sont victimes. Les patients doivent non seulement supporter la crise, mais ils sont souvent mis en arrêt de travail, car une crise peut durer de 4 à 72 heures, soit 3 jours d’enfer ininterrompus.
Certaines migraines sont précédées d’un signe avant-coureur : L’aura. Le patient voit des lumières vives ou, au contraire, des tâches noires. Mais, seulement 15% des migraineux souffrent de migraine avec aura.
Dans certains cas, le patient constate des symptômes reconnaissables des heures ou parfois la veille avant la crise : On appelle cela un prodrome.
Le stress, la fatigue, les changements hormonaux, les contraceptifs oraux et l’alimentation, semblent contribuer à l’apparition des migraines.
Les aliments contenant une quantité élevée de tyramine, peuvent aggraver ou provoquer une migraine. Cela comprend le vin, la bière, le chocolat, les poissons en conserve, etc.

Les céphalées de tension : Sont provoquées par les difficultés de la vie, tels que les conflits familiaux, problèmes de fin de mois, soucis personnels ou physiques (complexes, mauvaise images de soi…). Une sensation d’oppression, ou de douleur accompagne souvent une forte gêne à la lumière ou aux bruits. Ces douleurs, si elles avaient une origine professionnelle, s’arrêtent d’elles même lorsque le patient prend un repos suffisant. L’origine des céphalées de tension est désormais connue. Elle est due à la contraction des muscles du cou et des trapèzes, consécutive à une accumulation de stress. C’est pourquoi, une approche thérapeutique agissant sur la détente musculaire, et l’apprentissage de la gestion du stress, permettra une amélioration considérable de ce type d’atteinte.

Les maux de tête cervicogènes : Sont les plus fréquents, ils ont pour origine un mauvais alignement des vertèbres cervicales, que l’on nomme subluxation vertébrale. L’irritation de la racine nerveuse va entrainer une projection douloureuse dans le territoire du grand nerf d’Arnold, dont le trajet tortueux traverse de nombreuses zones d’atteinte possibles. Les projections douloureuses démarrent de la base de la nuque jusqu’à la partie supérieure du crâne. Il existe des irradiations possibles au niveau du visage, notamment les sourcils et l’angle de la mâchoire. L’examen clinique de ces cervicalgies, démontrera à la fois des contractures musculaires, et une limitation de la mobilité cervicale.

Un déséquilibre de posture : Peut générer des maux de tête chez les enfants, de même que chez les adultes. Une étude de deux ans a permis de suivre un groupe de 1290 enfants âgés de 6 à 7 ans, rentrant en cours préparatoire (Pediatrics : n°103, 1999). Selon le rapport, les enfants qui souffraient de maux de tête alors qu’ils n’étaient pas encore scolarisés, ont démontré une augmentation de 20% de la fréquence de leurs maux de tête.
Chez les adultes, une mauvaise posture au travail, en dormant, en conduisant ou même en pratiquant une activité sportive va entrainer de fortes contractures, pour maintenir la tête en position correcte, c’est-à-dire les yeux à l’horizontale. Ces tensions musculaires vont s’associer à de mauvais alignements de vertèbres.
A l’inverse, un choc pourra générer une subluxation vertébrale qui irritera un nerf, contractant à son tour les muscles de la nuque. A la longue, ces dysfonctionnements favorisent une usure précoce des vertèbres cervicales, que l’on appelle : L’arthrose.

Les sinusites : Peuvent provoquer des maux de tête. L’inflammation des sinus frontaux et maxillaires notamment, génère des douleurs irradiantes, ressenties comme des céphalées. Le travail des points réflexes des sinus résoudra naturellement ce problème.

La névralgie faciale : Provoque une douleur aigüe dans la zone du nerf Trijumeaux, qui transmet les sensations au visage. Elle est ressentie comme des décharges électriques sur la joue, les paupières supérieures ou la mâchoire supérieure, le tout du même côté. Ces salves peuvent se produire de 5 à 50 fois par jours, épuisant notre patient.

Pour tous les maux de tête précités, les recherches scientifiques actuelles démontrent que la chiropratique peut être un traitement efficace.
En effet, les soins chiropratiques constituent une alternative de traitement appropriée pour certains types de maux de tête, lorsqu’il existe un dysfonctionnement cervical, crânien, ou musculaire.

Le chiropracteur possède l’expertise pour diagnostiquer le type de céphalées dont vous souffrez. L’avantage de l’approche chiropratique est que le traitement proposé visera à corriger l’origine de la céphalée, plutôt que d’en masquer temporairement les symptômes par des médicaments. Les soins chiropratiques corrigent de façon efficace et naturelle, les perturbations cervicales ainsi que les maux de tête qui leurs sont associés.
Les chiropracteurs pratiquent des ajustements doux et précis de la colonne cervicale dans le but d’éliminer les interférences nerveuses, ainsi que les contractures musculaires invalidantes qui en découlent. Par ailleurs, des techniques spécifiques de pressions et d’étirements des muscles incriminés sont utilisées.
Les points réflexes des sinus, ainsi que le travail des trigger points musculaires sont autant de techniques redoutables d’efficacité, maitrisées par votre chiropracteur. En outre, celui-ci pourra vous suggérer des changements dans certaines de vos habitudes posturales (au travail, au lit, etc), des exercices appropriés, des modifications alimentaires si nécessaire, ainsi qu’un apprentissage de la gestion de votre stress.
Même si la chiropratique permet d’obtenir des résultats significatifs, il existe aussi d’autres causes de maux de tête atypiques, que nous rappelons ici, et pour lesquels, un traitement médical s’impose.

L’algie vasculaire faciale : Elle touche chaque année, dix mille personnes en France. Elle frappe la zone de l’œil et de la tempe, et s’avère toujours située du même côté. C’est une douleur violente qui est parfois décrite, comme une sensation de tournevis en action dans l’œil : Elle peut durer de deux à six semaines…

L’hypertension artérielle : De fortes poussées d’hypertension peuvent provoquer un mal de tête intense ou diffus, qui augmente souvent la nuit ou au petit matin. Dans ce cas, il faut traiter l’hypertension, c’est-à-dire la cause, et ne surtout pas se contenter de médicaments contre la douleur.

Les céphalées quotidiennes chroniques : Peuvent être liées à des prises de médicaments inadaptés, correspondant généralement à de l’automédication. Ces personnes sont fréquemment des migraineux ne suivant pas de traitement adapté à leur condition.

Les maladies graves sous-jacentes : Dans certaines maladies, les maux de tête peuvent correspondre à un signal d’alerte avant-coureur. Par exemple, une tumeur au cerveau pourra produire un mal de tête, entre autres symptômes.

Le chiropracteur est le professionnel de santé qui mettra en œuvre, tous les éléments diagnostiques et thérapeutiques dans la prise en charge de vos maux de tête. Il éliminera tout d’abord la possibilité d’atteintes graves, puis, procédera à une analyse permettant de chercher les signes d’une composante cervicale. Si votre cas ne correspond pas au champ d’application de la chiropratique, il vous réorientera vers votre médecin.

Une étude démontre que 84% de sujets souffrant de migraines ont au moins deux importantes subluxations cervicales (Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics : 1992). Les ajustements chiropratiques restaurent la mobilité de ces vertèbres, en éliminant l’irritation nerveuse qui était un facteur déclenchant de migraines. C’est pourquoi la chiropratique en tant que traitement, augmentera grandement vos chances de prévenir de futurs épisodes de migraines. La chiropratique vous permettra d’obtenir un soulagement durable, en utilisant des moyens dont vous n’avez peut être jamais entendu parler, mais qui sont naturels, sûrs et efficaces.

L’ajustement chiropratique va restituer à la colonne cervicale son amplitude de mouvement, une courbure plus appropriée, et permettre à l’influx nerveux de circuler de façon idéale. L’homéostasie, c’est à dire l’équilibre, pourra refaire surface.

Lorsque l’ordre règne, les douleurs n’ont pas lieu d’être, seul le bien être devrait être au rendez vous.

Notre but sera d’éradiquer toute crise potentielle à la racine. Votre chiropracteur vous apprendra à devenir maître de votre colonne vertébrale, tout en vous libérant de l’esclavage de ces maux de tête qui vous terrassaient, et gâchaient votre vie tout en minant votre avenir. Avec la chiropratique, de nouveaux espoirs peuvent être envisagés.

P.S. : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le transmettre à vos amis, votre famille ou vos collègues, susceptibles également d’apprécier les informations qu’il contient.
Tel : 40 42 23 30 – Website : chiropratiquedoucetahiti.pf

Rédigé par Frédéric Précloux le Jeudi 10 Septembre 2015 à 08:26 | Lu 4792 fois






1.Posté par Roro LEBO le 11/09/2015 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Les fruits et légumes naturels ne sont pas cités...
Mais les visites médicales, oh oui! ☺
Et certains médicaments seront proposés aussi.

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net