Tahiti Infos

Les jeunes taekwondoïstes de Raiatea partent défier les Américains


L’AS Taputapuatea Taekwondo a redoublé d’efforts, ces dernières semaines, pour espérer se hisser sur le podium.
L’AS Taputapuatea Taekwondo a redoublé d’efforts, ces dernières semaines, pour espérer se hisser sur le podium.
Raiatea, le 7 mai 2023 - Quatre jeunes athlètes du club AS Taputapuatea Taekwondo se préparent pour participer, le 20 mai prochain, au 27e International Taekwondo Festival à Los Angeles. Le club de l’île sacrée a redoublé d’efforts, ces dernières semaines, pour espérer se hisser sur le podium.

“On s’entraîne lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et une fois sur deux le samedi !” Les taekwondoïstes de l’AS Taputapuatea Taekwondo de Raiatea se préparent sérieusement pour leur prochaine compétition. En effet, le club participera, le 20 mai prochain, au 27e International Taekwondo Festival qui se tiendra à Los Angeles. 

Depuis sa reprise post-Covid en début d’année 2022, le club de Taputapuatea met un point d’honneur à se rendre à Tahiti et Moorea chaque mois pour participer aux différentes coupes organisées par les clubs. Ses athlètes se sont également alignés sur les grands événements comme la Coupe des Raromata’i en juin dernier, les Oceania en octobre, et plus récemment, les Championnats de Polynésie en avril. Leur prochain challenge est donc de représenter dignement l’île sacrée à l’étranger. Ils sont quatre à partir : Havai’i Brothers-Teriipaia, 8 ans, championne de Polynésie en -33 kg, Mananui Taua, 11 ans, Yron Teriitaohia, 17 ans, et Randy Teriipaia, 11 ans, troisième aux championnats de Polynésie en -38 kg, qui représentera l’île de Taha’a. Pour Havai’i, Mananui et Randy, ce sera une première. Yron a, quant à lui, déjà participé à cet événement et y a remporté l’or trois fois. Cependant, cette année, il combattra pour la première fois en ceinture noire.

Randy Teriipaia, Mananui Taua et Havai’i Brothers-Teriipaia représenteront pour la première fois les Raromata’i lors d’une compétition à l’étranger.
Randy Teriipaia, Mananui Taua et Havai’i Brothers-Teriipaia représenteront pour la première fois les Raromata’i lors d’une compétition à l’étranger.
“Une bonne initiation”

L’International Taekwondo Festival ou ITF est une compétition particulière puisque les catégories ne se font pas au poids comme à l’accoutumée, mais par taille, excepté pour les cadets, juniors et seniors en ceintures noires, qui sont les seuls au poids. “On a choisi d’y participer car c’est une compétition découverte pour le niveau à l’international”, souligne Sa beum nim (maître) Paraita Brothers, entraîneur du club. “C’est important pour les enfants surtout, car des compétitions internationales auxquelles ils peuvent participer, il n’y en a pas tant que ça. Or, c’est toujours bien de faire des compétitions à l’extérieur pour gagner en expérience.”

De plus, le classement par taille et non par poids est, selon lui, une bonne entrée en matière. “C’est aussi festif, d’où le nom de ‘festival’. Il n’y a pas le poids à surveiller, donc c’est une bonne initiation, pour se frotter au niveau international sans cette pression.”

Mais même si le club met en avant l’expérience apportée par cette participation, les jeunes comptent tout de même se hisser sur le podium et pour cela, ils se donnent tous les moyens : “Depuis novembre, à la sortie des Oceania, on a projeté sur l’ITF, et on a ajouté pour ces élèves des cours en plus des leçons du club”, poursuit l’entraîneur. Les jeunes athlètes devraient décoller de Tahiti mercredi 17 mai avant de rentrer dans la compétition le 20 mai. 

Réaction : Havai’i Brothers-Teriipaia, 8 ans, en CE2, championne de Polynésie en -33 kg

“C’est la première fois que je vais partir à l’étranger pour combattre”

“Je fais du taekwondo depuis toute petite. J’ai déjà participé à quelques compétitions, la première à Moorea où j’ai perdu, puis une à Tahiti où j’ai gagné mes trois combats. Et la dernière, c’étaient les championnats de Polynésie, où j’ai ramené l’or. Je devais combattre en -23 kg, mais il n’y avait pas d’adversaires alors on m’a surclassée de deux catégories, en -33 kg. J’étais un peu stressée, mais finalement j’ai gagné, j’étais vraiment très contente. Le plus important, c’est de bien s’entraîner avant. Pour cette compétition en Amérique, c’est la première fois que je vais partir à l’étranger pour combattre. Donc on se prépare, on s’entraîne tous les jours de la semaine, et des fois même le samedi ! À l’école, ils disent que j’ai de la chance de partir aux États-Unis, mais ma maîtresse m’a rappelé que je louperai deux jours d’école. Moi je stresse un peu, mais là on se prépare bien.”

Rédigé par V.Leroi le Dimanche 7 Mai 2023 à 09:31 | Lu 780 fois