Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Les futurs étudiants en Métropole mieux accompagnés



Paris & Tahiti, le 18 juin 2021 - Il n’est pas toujours évident de se retrouver à étudier à plus de 18 000 km du fenua. La Délégation de la Polynésie française à Paris aide les jeunes pour toute difficulté, mais aussi dans leurs démarches : compte en banque, sécurité sociale et logement Crous.
 
En presque sept ans, la Délégation de la Polynésie française (DPF), dans le 5e arrondissement de Paris, a créé un guichet unique et activé un véritable réseau, de manière à répondre aux besoins des étudiants.
 
En cette période d’examen du baccalauréat, nombre de parents polynésiens évoquent avec une certaine anxiété, accentuée par la crise sanitaire, le départ de leurs enfants vers la métropole en septembre. Face à la peur de l’isolement, le mal du pays, ou les inquiétudes pour s’intégrer, la DPF tient à rassurer les étudiants et les invite à la contacter en cas de difficulté.
 
Elle met également en place des moyens concrets pour faciliter leurs démarches au quotidien. Les jeunes du fenua partis étudier en métropole peuvent par exemple désormais ouvrir un compte à la BRED Banque populaire, ou encore à la Caisse d’Epargne d’Ile de France, grâce aux conventions passées avec ces établissements. Ces ouvertures de compte peuvent même se faire de Papeete dans le cas de la Caisse d’Epargne, car celle-ci a acquis la Banque de Tahiti il y a deux ans. La fin d’un véritable parcours du combattant pour les étudiants polynésiens, car il y a encore peu, certaines banques leur refusaient une ouverture de compte par méconnaissance, pensant qu’ils étaient de nationalité étrangère.
 
Sécu sociale et logement
 
Les étudiants du fenua peuvent bénéficier de la Sécurité sociale, car depuis 2018, tous les Polynésiens nés en Polynésie française sont rattachés à la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie). Pour récupérer son numéro de sécurité sociale, il faut se rapprocher de I’Institut de la Statistique de Polynésie française (ISPF), puis télécharger le formulaire 15763 d’ouverture de droits sur le site ameli.fr.
 
Une attestation et un code d’accès au site "ameli" sont alors envoyés à l’intéressé qui pourra effectuer sa demande de carte vitale. Cette carte permet de ne pas payer la part Sécurité sociale des médicaments. En contractant une complémentaire santé le patient pourra ne payer aucun frais. "Et si l’étudiant n’obtient aucune réponse après avoir déposé sa demande d’ouverture de droits, nous l’invitons à nous contacter. Notre référent à l’assurance maladie débloque nos cas", précise Caroline Tang, déléguée de la Polynésie française à Paris.
 
Enfin, pour la question du logement, la déléguée s’est rapprochée du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous). Une convention avait été signée antérieurement entre cet organisme et le Pays pour qu’une priorité soit accordée aux étudiants polynésiens. À présent, si l’étudiant obtient une réponse négative suite à sa demande, la Délégation de la Polynésie française intervient auprès du Cnous pour que la convention soit appliquée.

 

Rédigé par Valentin Guelet le Vendredi 18 Juin 2021 à 12:15 | Lu 2028 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Juillet 2021 - 22:17 A Upeke, pour sentir la culture marquisienne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus