Tahiti Infos

Les forces armées… et de secours


Le Comsup, le contre-amiral Jean-Mathieu Rey a pris ses fonctions en Polynésie française en août 2020.
Le Comsup, le contre-amiral Jean-Mathieu Rey a pris ses fonctions en Polynésie française en août 2020.
Tahiti, le 31 janvier 2022 -  Le commandant supérieur des forces armées en Polynésie française, le contre-amiral Jean-Mathieu Rey, a dressé, lundi, le bilan de son état-major pour l'année 2021. On note notamment que 148 opérations de sauvetage ont été réalisées par les forces armées au fenua pour plus de 200 personnes secourues. 

Avant le traditionnel bilan de l'action de l'État en mer, qui sera communiqué le 10 févier, le commandant supérieur des forces armées en Polynésie française, le contre-amiral Jean-Mathieu Rey, a convié, ce lundi, les médias pour présenter les missions des FAPF au fenua et pour aborder ensuite le bilan des actions de son état-major lors de l'année écoulée. 

Des missions menées notamment dans le cadre du soutien à la population. On note ainsi que l'année dernière, 148 missions de sauvetages (évacuations médicales, secours en mer et à terre) ont été menées au fenua, pour plus de 200 personnes secourues. “Soit une augmentation de 40% des opérations en trois ans”, a noté le contre-amiral. Ce dernier a rappelé entre autres le remorquage du caboteur Saint Xavier Maris-Stella IV au large de Rangiroa, en février 2021, par le remorqueur de la Marine, le Maroa, évitant ainsi l'échouage du navire sur le platier de l'atoll. 

Pêche : “Une pression étrangère forte à contenir”

En plus de ses missions de sauvetage, les FAPF ont également participé activement à la campagne de vaccination aux Tuamotu. L'étendue de l'archipel et le fait que sur les 45 atolls habités, seuls 33 sont dotés d'un aérodrome, ont impliqué une logistique particulièrement complexe. Des moyens tels que le Gardian, le Casa ou encore la frégate de surveillance Prairial. “Grâce à ce déploiement, 50% de la population des Tuamotu a pu être vacciné”, a indiqué le contre-amiral. 

Si le soutien à la population a occupé une bonne partie des missions des différents états-majors, la surveillance des pêches dans l'immense ZEE polynésienne est également un gros morceau des missions des FAPF. Une ZEE évidemment quadrillée régulièrement par les différents bâtiments de la marine et de l'armée de l'air, et assistée par ailleurs par un dispositif de surveillance satellite et d'analyse des signaux électroniques des navires. “Il y a une pression étrangère forte à contenir”, a attesté le Comsup. 

Le contre-amiral se projette désormais sur l'année à venir qui verra notamment l'installation du RSMA à Hao au cours du deuxième semestre. “On prévoit une centaine de personnes sur le site”, a précisé Jean-Mathieu Rey. L'année 2022 sera également marquée par l'exercice Marara qui se tiendra en mai prochain à Bora Bora. 

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 31 Janvier 2022 à 19:45 | Lu 952 fois