Tahiti Infos

Les femmes de Ua Pou fêtent leur identité


Ua Pou, le 13 mars 2022 - Les femmes de toutes les vallées de l’île de Ua Pou se sont réunies sur le site Taku’ua à Hahahau pour célébrer ce qu’est être une femme aux Marquises, aujourd’hui.
 
Malgré le port du masque, ce n’est pas le covid qui a occupé tout l’espace en cette journée du 12 mars, mais plutôt la voix et les chants des femmes de l’île venues de toutes les vallées pour partager leur bonne humeur et leur savoir-faire traditionnel avec une touche de modernité.
 
C’est à l’initiative de l’association des femmes, Te Pootu No Ua Pou, présidée par Myriam Fiu que l’événement a eu lieu sur le grand site communal de Hakahau avec la présence du maire de l’île, Joseph Kaiha. Au programme, une marche matinale en entrant dans la vallée de Hakahau pour se retrouver dans la bonne humeur, puis les festivités ont commencé autour d’un petit-déjeuner partagé, suivi par d'activités très diverses : sketchs humoristiques (dont une excellente comparaison entre les femmes de l’époque et celles d’aujourd’hui), enseignement du tressage de paniers en palmes de cocotiers, apprentissage du ukulele, mise en beauté et défilé surprise d’une maman de chaque vallée, préparation du kaaku ou encore de la popo’i mais aussi, une session 'ori Tahiti version fitness pour garder la forme.
 
L’humoriste Yepo, venue de Tahiti, a également été invitée pour animer la journée et présenter certains de ses sketchs pour le plus grand plaisir de la centaine de personnes présentes. Rataro était bien évidemment de la partie pour accompagner les groupes de chants et de danse sur ses compositions dans un grand élan d’allégresse générale. Mais la journée des droits de la femme ne pouvait pas se tenir sans l'incontournable kaikai enana (repas marquisien) à midi, organisé par toutes les vallées de l’île. Hakamaii et Hakatao étaient chargées de préparer le ika mito (poisson salé). Les vallées de Haakuti et de Hakahetau ont préparé les accompagnements : poke, popo’i et heikai (à base de tubercules, courges ou mei). Les femmes de Hakahau et Hohoi se sont vu préparer la fameuse chèvre au lait de coco, mene nunu koehi.
 
L’île de Ua Pou n’enregistre que très peu de cas confirmés de covid et la vie sociale de l’île reprend tout doucement son rythme d’avant la crise sanitaire. Ce qui se ressent dans l'enthousiasme de tous et toutes qui ont mis beaucoup d’énergie et de bonne volonté dans l’organisation de cet événement collectif.


Rédigé par Eve Delahaut le Dimanche 13 Mars 2022 à 10:39 | Lu 454 fois