Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Les communes invitées à former au plus vite leurs personnels au risque de l'amiante



Environ 60 personnes, travaillant dans les communes (chefs de services, directeurs des services techniques…), avaient répondu présent à l'invitation de la Direction du travail.
Environ 60 personnes, travaillant dans les communes (chefs de services, directeurs des services techniques…), avaient répondu présent à l'invitation de la Direction du travail.
La Direction du Travail a organisé mercredi, en collaboration avec la Caisse de prévoyance, le Centre de gestion et de formation et le Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF), une matinée consacrée à la prévention sur les risques liés à l'amiante à l'attention des communes. Cette sensibilisation est motivée par l'entrée en vigueur le 1er juillet prochain, d'un arrêté obligeant tout travailleur exposé au risque de l'amiante, à avoir été formé en amont.

Tic, tac. Tic, tac. Le compte à rembours est engagé, car d'ici les 1er juillet prochain, l'arrêté du 2 juin 2017 stipulant que "tout travailleur doit être formé à la prévention du risque amiante par un organisme de formation agréé avant toute intervention", doit rentrer en vigueur.

"Cette matinée a pour but de rappeler à l'employeur de l'obligation de former son personnel sur la prévention des risques amiante. Il faut savoir qu'à partir du 1er juillet, aucun salarié ne pourra intervenir sur des matériaux qui pourraient émettre des fibres d'amiante sans avoir été formé", détaille Gisèle Faahu, de la Direction du travail. Et ce matin, environ 60 personnes, travaillant dans les communes (chefs de services, directeurs des services techniques…), avaient répondu présent à l'invitation de la Direction du travail afin d'en savoir un peu sur la nouvelle obligation applicables dans trois jours.

Concrètement, ce nouvel arrêté impose au personnel d'encadrement technique et au personnel d'encadrement de chantier de recevoir une formation initiale de 5 jours. Le personnel opérateur de chantier doit recevoir lui une formation de deux jours. Ensuite tous les trois ans, les personnels doivent effectuer une formation de recyclage d'un jour, pour une remise à niveau.

Sous réserve de sanction

Sans cette formation, les personnels ne pourront après le 1er juillet intervenir dans des situations où ils pourraient être exposés au risque de l'amiante sous réserve de sanction. Les communes, tout comme les entreprises privées, doivent donc se mettre en conformité le plus rapidement possible.

Certaines communes comme Mahina ont déjà anticipé. "Nous avons déjà pris conscience de ce sujet puisque nos agents sont déjà formés", explique Jérôme Charbonnier, directeur des services de la commune de Mahina. Au total, ce sont une trentaine de personnels des communes qui a déjà reçu une formation depuis qu'elles sont proposées sur le territoire depuis un an. Concernant les autres agents, ils devront se former auprès des deux organismes agréés munis de plateformes pédagogiques. Toute une série de formations va débuter ces jours-ci afin de pouvoir répondre à la demande des communes. A raison de onze agents formés par session, il risque d'y avoir un peu d'embouteillage… En attendant, comme le précise Gisèle Faahu, "pour les communes qui n'ont pas encore formé leur personnel, il incombera à l'employeur de prendre les mesures pour ne pas exposer leurs personnels non formés aux fibres d'amiante". Côté finances, "des aides de la CPS peuvent monter jusqu'à plus de 50% du montant de la formation", note Rocky Hunter, conseiller sécurité à la CPS.

A noter que pour les îles autres que Tahiti et Moorea, un report a été décidé jusqu’au 1er janvier 2020.

Les risques

Les fibres d'amiante sont très dangereuses, elles provoquer des graves maladies respiratoires, des cancers des poumons, de la plèvre. La maladie peut se déclencher même après une faible exposition.

Rédigé par Pauline Stasi le Jeudi 28 Juin 2018 à 00:53 | Lu 321 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués