Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les campagnes de recrutement du RSMA sont ouvertes



Les formations sont pour de nombreux jeunes Polynésiens au parcours chaotique, un véritable tremplin vers le monde professionnel.
Les formations sont pour de nombreux jeunes Polynésiens au parcours chaotique, un véritable tremplin vers le monde professionnel.
Papeete, le 10 janvier 2017- Le RSMA, régiment du service militaire adapté de Polynésie française, situé à Arue, vient de lancer une campagne de recrutement pour trois formations débutant en mai. Les dossiers d'inscription sont disponibles dès à présent. Ces formations sont pour de nombreux jeunes Polynésiens au parcours chaotique, un véritable tremplin vers le monde professionnel.

"Notre cœur de métier est de recruter des jeunes sans diplôme, ni qualification, qui se trouvent confrontés à des situations familiale, économique et sociale complexes, de leur donner une formation et un cadre structurant", explique avec enthousiasme l'adjudant-chef Lionel Tournier, chef de la cellule recrutement du RSMA. Passionné par sa mission d'aider les jeunes Polynésiens en difficulté à se former et à s'insérer dans la vie professionnelle, l'adjudant-chef a pour objectif de former 510 volontaires stagiaires pour 2018. Alors pour bien commencer l'année et remplir sa mission, le RSMA vient de lancer dès ce début de janvier, ses premiers recrutements pour des formations de soudeur, magasinier ou aide à la personne. Ces trois formations, qui rassembleront chacune 14 stagiaires, d'une durée de 10 à 12 mois doivent débuter en mai, les dossiers sont disponibles dès maintenant et les sélections vont débuter fin janvier/début février.

"VOLONTAIRE ET MOTIVE"

L'adjudant-chef Lionel Tournier, chef de la cellule recrutement du RSMA.
L'adjudant-chef Lionel Tournier, chef de la cellule recrutement du RSMA.
Pour pouvoir être candidat, le jeune devra répondre à certains critères, il doit être de nationalité française, avoir entre 18 ans et moins de 26 ans, avoir effectué sa Journée Défense et Citoyenneté, être apte médicalement et ne pas détenir de diplôme pour les formations longues. "Mais surtout, il doit être volontaire et motivé ", souligne l'adjudant-chef Tournier, pour qui ces critères sont essentiels. "Une fois le dossier rempli, le jeune sera reçu en entretien de motivation avec le chef de la filière choisie. S'il est retenu et qu'il est apte physiquement, il pourra alors intégrer le RSMA ".
A peu près un candidat sur cinq est retenu, dont un tiers de jeunes femmes. Les candidats, issus des archipels éloignés ne sont pas oubliés par le régiment qui va régulièrement à leurs rencontres, notamment grâce aux deux compagnies implantées aux Marquises et aux Australes. Des collaborations avec les gendarmes, les mutoi ou encore les dispensaires de santé facilitent ces recrutements.
Certaines filières, comme la soudure connaissent davantage de succès, car elles sont plus prometteuses en terme d'emploi. Toutefois, d'autres filières comme celle de l'aide à la personne séduisent progressivement. En effet, grâce à sa récente certification par le ministère de la Santé, de nombreux jeunes se tournent vers ce secteur afin de travailler à terme dans une crèche… Le RSMA a également su adapter ses formations à la spécificité de la Polynésie française, ainsi des filières "patron lagonnaire" ou "Matelot" ont été créées.


"L'OCCASION POUR LES JEUNES DE SE DECOUVRIR OU DE SE REDECOUVRIR"

Quelle que soit la branche choisie, les jeunes suivront une formation militaire de base d'un mois, où certaines notions comme le savoir être, le respect, le sport, la discipline… leur seront incultées. "On essaye de donner un cadre structurant à ces jeunes. Le RSMA est souvent l'occasion pour eux de se découvrir ou de se redécouvrir ", précise l'adjudant-chef.
Tout au long de leur formation, les jeunes Polynésiens alterneront entre la théorie et la pratique afin d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires au métier choisi. Outre ces enseignements, le jeune devra également passer son permis de conduire et son SST (sauveteur secouriste du travail). Ils seront rémunérés 38 000 francs par mois nourris, logés.
A l'issue de la formation, le jeune passera devant un jury et se verra remettre une attestation. Mais c'est surtout sur ses compétences acquises qu'il pourra commencer une vie pleine d'espoirs !

Le volontaire technicien

Un peu moins connu que son homologue volontaire stagiaire, la formation du volontaire technicien va s'adresser à un jeune Polynésien déjà titulaire d'un diplôme dans la spécialité dans laquelle il va effectuer sa formation. Les conditions de recrutement sont les mêmes que pour le volontaire stagiaire, à l'exception donc de l'obtention d'un diplôme, puisqu'un CAP est au minimum requis.
D'une durée d'un an, renouvelable jusqu'à quatre fois, la formation de volontaire technicien va permettre au jeune de rentrer pleinement dans la vie active et d'acquérir une première vraie expérience professionnelle.
De nombreux corps de métiers sont représentés parmi ces jeunes. Ainsi, secrétaires, maçons, informaticiens, graphistes, moniteurs auto-écoles ou encore dessinateurs de plans, etc. peuvent être recrutés au grès des besoins du RSMA et à des conditions plutôt intéressantes. En effet, ces jeunes volontaires techniciens sont rémunérés 150 000 CFP par mois et sont logés, nourris et affiliés à la CPS.

Infos pratiques
Recrutement
Tél : 40 46 47 22 ou 24
www.rsma.pf
Facebook : RSMA-Pf ARUE
RSMA-Pf - YouTube



Rédigé par Pauline Stasi le Mercredi 10 Janvier 2018 à 17:17 | Lu 99862 fois

Tags : RSMA Armée





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 11:44 Le Pays signe pour 5,6 milliards d'emprunts

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués