Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Les Philippines commémorent le dévastateur typhon Haiyan, il y a cinq an



Tacloban, Philippines | AFP | jeudi 08/11/2018 - Les habitants de la ville philippine de Tacloban se sont recueillis jeudi à la mémoire des victimes du catastrophique typhon Haiyan qui avait semé la mort et la désolation il y a cinq ans.

La tempête avait frappé avant l'aube le 8 novembre 2013, faisant plus de 7.360 morts et disparus dans le centre de l'archipel.
A Tacloban, ville la plus meurtrie, certains habitants avaient repeint les croix des cimetières devant lesquelles ont été déposées jeudi fleurs et bougies. Et des survivants se remémoraient la terrible épreuve.
"J'ai cru que c'était la fin du monde. C'est comme si j'étais dans une machine à laver, dans un tourbillon. J'avais tellement peur", a raconté à l'AFP Amelita Gerado, 49 ans, décrivant le mur d'eau de mer qui s'abattit sur sa maison.
"La douleur est toujours là, et il reste une cicatrice, mais nous sommes en train de nous remettre", poursuit cette femme qui a perdu son beau-frère il y a cinq ans.
Les autorités municipales ont fait du 8 novembre "le jour du souvenir et de la gratitude", pour ne pas oublier cette terrible tempête qui montra à quel point l'archipel était mal préparé à ce type de catastophe mais qui entraîna aussi une vaste mobilisation internationale. 
En moyenne, une vingtaine de typhons et tempêtes tropicales balaient chaque année les Philippines, faisant des centaines de mort et contribuant à maintenir des millions de personnes dans la pauvreté.
Mais aucun ne fut aussi puissant que Haiyan, dont les rafales furent mesurées à 305 km/h.
Des vagues-submersion plus hautes que les arbres s'abattirent sur les zones habitées, poussant les bateaux sur la terre ferme.
Des centaines de personnes ont assisté dans l'après-midi à une messe dans l'église Santo Nino. Des lanternes devaient être larguées du stade de Tacloban, qui servit de refuge après la catastrophe, et des bougies allumées après le coucher du soleil.
Les survivants et les ONG affirment que les travaux de réhabilitation ont été lents, en particulier pour les millions de personnes ayant perdu leur maison.
Le gouvernement philippin a indiqué que 100.709 maisons avaient été reconstruites, sur un objectif de 205.128. "Nous nous attaquons à ce qui a provoqué les retards, et notamment au manque de terrains disponibles pour reconstruire et à la lenteur de l'émission des permis", a déclaré mercredi Panelo, porte-parole du président Rodrigo Duterte.

le Jeudi 8 Novembre 2018 à 06:10 | Lu 174 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués