Tahiti Infos

Les CAP sculpture, gravure, tressage et tatouage seront reconnus au niveau national


PAPEETE, le 23 octobre 2016. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale a visité samedi le Centre des Métiers d’Art de la Polynésie française.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, a été accueillie par la ministre du Travail, de la représentante du maire de Papeete et son conseil municipal, du directeur du centre des métiers d’art et des étudiants de l’établissement.

La ministre de l'Education nationale a indiqué que quatre nouveaux CAP seraient reconnus au niveau national (sculpture, gravure, tressage et tatouage).
"Si vous souhaitez, dans le cadre des procédures de votre territoire, demander l’équivalence de ces diplômes, mon avis sera enthousiaste et favorable. Cela permettra ainsi de reconnaître, à terme, quatre nouveaux CAP (sculpture, gravure, tressage et tatouage), et à la suite le brevet des métiers d’art, diplôme de niveau 4", a indiqué la ministre de l'Education nationale. "C’est pour vous un enjeu important. Soyez assurés que cela l’est aussi pour moi. Je suis sincèrement très heureuse de pouvoir ainsi reconnaître officiellement les compétences artistiques polynésiennes qui s’expriment au quotidien dans ce centre des métiers d’arts."


Le Centre des Métiers d’Art de la Polynésie française (CMAPF) est un établissement public administratif qui a pour vocation la formation des jeunes aux métiers de l’artisanat d’art océanien et aux arts visuels polynésiens.

Il a été créé en 1980 par un ancien élève graveur de l’Ecole Boulle, Henri Bouvier. L’établissement est dirigé par Viri Taimana.


Rédigé par D'après un communiqué le Dimanche 23 Octobre 2016 à 14:33 | Lu 4643 fois