Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Les Arts appliqués au mur



RAIATEA, le 1 juillet 2020 - La semaine passée, le lycée professionnel de Raiatea, par le biais des 42 élèves des trois classes d’arts appliqués dirigées par le professeur Evrard Chaussoy, inaugurait une superbe fresque de 24 m de long sur 4 m de haut.
 

Une peinture murale forcément aux thèmes mā'ohi, avec à gauche le portrait d’une jeune vahine, au centre les motifs polynésiens et à droite, la tête d’un tāne qui fait face à la jeune fille en opposition.

Pour réaliser cette fresque, Evrard Chaussoy, professeur au lycée, a utilisé de la peinture glycéro, appliquée au pinceau. En effet, le coût et la difficulté à s’approvisionner en matériel pour les aérosols ont été un frein à l’utilisation de bombes aérosols. Le port des masques de protection, obligatoire, est aussi trop coûteux pour cette seule opération. De plus, le support mural, tantôt lisse, tantôt rugueux est compliqué à peindre à la bombe, car son utilisation n’est pas aussi aisé qu’on le pense et nécessite un apprentissage.

Les jeunes artistes en devenir ne sont pas peu fiers d’avoir un professeur aussi illustre. Avec de surcroît un proviseur, Julien Guilloux, très dynamique, cette première œuvre marque de belle manière l’ouverture aux jeunes polynésiens à l’art en général.

D’ici à ce que l’on retrouve prochainement d’autres œuvres au sein de l’établissement, voire, pourquoi pas, à l’extérieur comme dans le centre-ville par exemple, il n’y a qu’un pas. Les artistes du festival Ono’u n’ont qu’à bien se tenir. Il faudra également trouver encore des surfaces à peindre...

La principale difficulté dans ce genre d’entreprise réside dans la taille de l’œuvre. En effet cet exercice pictural est difficile en raison du manque de recul. Pour savoir si les proportions sont respectées, il faut chaque fois parcourir plusieurs mètres pour contrôler les coups de pinceau, au même titre que le peintre sur chevalet se recule légèrement afin de voir la toile dans son ensemble.

Bien sûr, le quadrillage au préalable sur la surface bétonnée est obligatoire pour caler les échelles. Par ailleurs, vu le nombre d’élèves concernés, il était possible d’être guidé à distance par des yeux scrutateurs.



Rédigé par JPM le Mercredi 1 Juillet 2020 à 08:54 | Lu 583 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Août 2020 - 11:26 Cinq nouveaux cas Covid confirmés depuis mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus