Tahiti Infos

Les Amazones réunies à Tahiti


Des Amazones polynésiennes à Moorea en mars 2023 lors de l’arrivée des rameuses de Cap’optimist.
Des Amazones polynésiennes à Moorea en mars 2023 lors de l’arrivée des rameuses de Cap’optimist.
TAHITI, le 11 mai 2023 - Une délégation de treize représentantes des associations Amazones arrive ce lundi 15 mai pour dix jours. L’objectif de cette convention, 2e du genre, est de partager expériences et réalisations pour faire avancer la prise en charge et l’accompagnement des femmes atteintes de cancer. Un symposium ouvert au public est prévu mardi.

Pendant dix jours, treize représentantes des associations Amazones vont séjourner à Tahiti pour participer à une convention avec l’objectif d’améliorer le quotidien des femmes atteintes de cancer. La convention est composée d’Alexandra Harnais, fondatrice d’Amazones, des présidentes des territoires ultramarins et de Claudine Fagour, présidente d’Amazones Paris. Il s’agira de la deuxième convention du genre, la première ayant eu lieu en Martinique l’année dernière. La délégation arrive ce lundi 15 mai. Elle sera accueillie par les Amazones polynésiennes et l’association Amazones Pacific.

Pour rappel, les Amazones sont des associations qui accompagnent les femmes atteintes de cancer. La première d’entre elle a été fondée en Martinique, d’autres sont nées ensuite à Tahiti, à Paris, en Guadeloupe, à La Réunion et en Guyane. Elles sont désormais réunies au sein d’une fédération et mènent différentes actions : expositions pour lever le tabou sur le cancer des femmes, conférences, ateliers de soins de support, lobbying… Certaines des associations ont pu ouvrir des “nids”, c’est-à-dire des espaces participatifs et non médicalisés pour accueillir, écouter, renseigner les femmes.

Échanger pour avancer

Aujourd’hui, pour les associations qui ont déjà un nid (Polynésie, Martinique, La Réunion) et celles qui souhaitent en ouvrir un, il paraît nécessaire de se retrouver pour échanger, monter en compétence, renforcer la cohésion du réseau et s’enrichir les unes des autres.

Une fois par mois nous discutons au moins deux heures toutes ensemble par caméra interposées. Mais rien ne vaut des échanges en direct”, rapporte Marie-Christine Seroux, la présidente d’Amazones Pacific. Outre les ateliers dédiés au déploiement des nids et les rencontres avec les acteurs de l’écosystème de la santé en Polynésie, un symposium ouvert au public est inscrit à l’agenda de la convention.

En amont de ce symposium “nous échangerons entre Amazones sur deux principales thématiques : le cancer du sein et le papillomavirus (HPV) impliqué dans le développement du cancer du col de l’utérus”, annonce Marie-Christine Seroux. Chiffres, organisation du plateau technique (Scanner, IRM, Tepscan....), réseaux, état d'esprit des femmes, médecine traditionnelle, vaccination sont autant de sujets qui pourront être abordés. Un compte-rendu de cette après-midi de travail sera présenté en soirée lors du symposium. De plus, diverses interventions sont prévues ainsi qu’une séance de questions-réponses.

Pratique

Symposium sur les cancers féminins le mardi 16 mai au lycée hôtelier à 18h30. Entrée libre.

Contacts

FB : Amazones Pacific
Tél. : 87 38 90 39

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 11 Mai 2023 à 16:06 | Lu 1434 fois