Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le vaccin anti-Covid à raison de 250 doses par jour au fenua



Tahiti, le 20 janvier 2021 - Les autorités sanitaires recensaient mercredi 619 personnes ayant reçu une première dose du vaccin Pfizer/BioNTech depuis le lancement de la phase 1 de la campagne de vaccination lundi, en Polynésie. En dépit des craintes sur les effets secondaires de ce traitement, certains centres de vaccination ont à gérer une liste d’attente jusqu’à mi-février. 
 
"On a réellement commencé il y a deux jours. Ce n’est pas trop mal", se réjouit le docteur Pierre-Henri Mallet, épidémiologiste à la Direction de la santé. Officiellement lancée lundi, la campagne de vaccination anti-Covid est actuellement à un rythme de 250 doses quotidiennes, a-t-on appris mercredi des premières observations de la plateforme Covid. Une centaine de vaccins ont été administrés la semaine dernière à Tahiti et Moorea, durant la phase de rodage de la campagne de vaccination. Compte tenu de cette première salve, les autorités sanitaires faisaient état mercredi d’un total de 619 personnes ayant reçu une première dose du vaccin Pfizer/BioNTech, selon un compte arrêté la veille au soir après deux jours pleins de phase 1.
 
Rappelons que la première phase de la campagne de vaccination s’adresse aux personnes de plus de 75 ans, aux professionnels de santé libéraux de Tahiti et Moorea, médecins, infirmiers, sages-femmes, kinés, dentistes, etc., aux personnels du centre hospitalier et des hôpitaux périphériques de Raiatea et Nuku Hiva. Une première cohorte de personnes prioritaires qui a été estimée à 9 500 personnes.
 
Sur la base de la dotation de 14 625 doses de vaccins livrée début janvier par l’État, "avec la cadence que l’on observe actuellement et le calibrage défini, je pense que l’on pourra tenir jusqu’à fin février", indique le docteur Pierrick Adam, médecin en charge de la campagne de vaccination en Polynésie française pour la plateforme Covid. Entre-temps, selon les annonces faites par le haut-commissaire puis par le ministre de la Santé, une seconde dotation de 18 000 doses de vaccins est attendue pour fin janvier, début février.
 
De la demande et des craintes
 
Les chiffres le prouvent, pour l’instant : malgré les craintes véhiculées par les antivax, "il y a de la demande" pour ce traitement, constate le Dr. Adam, alors que les prises de rendez-vous ont débuté lundi dans les cinq centres de vaccination ouverts à Tahiti et Moorea. "Pour l’instant, nous avons une liste d’attente jusqu’à mi-février. Il y a eu une certaine précipitation du public pour se faire vacciner."
"Bien entendu, il y a des craintes, y compris parmi les personnels hospitaliers", admet-il aussi. "On doit faire de la communication pour convaincre le plus de monde possible. On rassure." Une rubrique Foire aux questions est d’ailleurs publiée sur le site de la Direction de la santé. Elle s’évertue à tordre le cou des principales idées reçues sur la vaccination : Les vaccins à ARNm peuvent-ils changer notre ADN ? Ces vaccins sont nouveaux, mais sont-ils sûrs ? Y a-t-il des adjuvants, métaux lourds ou de l’aluminium dans les vaccins utilisés ? Etc. Des craintes qui s’expriment également parmi les volontaires de la phase 1. Mais ces dernières sont moins tenaces : "En général, il s’agit de personnes qui font une démarche, puisqu’elles sont au centre de vaccination. Et à ce stade, la dernière crainte, c’est la piqûre."
 
Pour l’instant, les traitements préventifs ne sont administrés qu’à Tahiti et Moorea, en raison des complications logistiques liées au maintien de la chaîne du froid pour acheminer les traitements stockés à -80° dans les îles. "Une fois décongelé, la durée de vie du vaccin dans un frigo est de cinq jours. Cela est problématique pour la mise en place de la vaccination dans les îles."
 
Un obstacle qui prévoit d’être contourné lors des prochaines dotations. Une demande est faite pour recevoir le vaccin Moderna Covid-19 mRNA, titulaire d’une autorisation européenne de mise sur le marché depuis le 6 janvier. "Ce vaccin permet une plus grande souplesse logistique. Une fois décongelé, il peut rester 30 jours dans un frigo et nous permettra d’envisager la vaccination de la population dans les îles", dit le Dr. Pierrick Adam tout en soulignant que la phase 1 débute à peine et devrait durer encore plusieurs semaines.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 20 Janvier 2021 à 20:02 | Lu 1435 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus