Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le site du marae Maha'iatea bientôt aménagé



Le site du marae Maha'iatea bientôt aménagé
PAPARA, le 23 décembre 2016. Les travaux d'aménagement et de valorisation du marae Maha'iatea sont prévus pour être terminés fin janvier 2017. Situé au PK 39.2 à Papara, ce marae est le plus grand de Tahiti. Il a malheureusement été longtemps laissé à l'abandon.



Sous les conseils avisés de Mark Eddowes, spécialiste des marae de l'archipel de La Société depuis 30 ans, Emilie Perez met au jour les limites côté mer du marae Maha'iatea. Derrière elle, une pelleteuse est en train de préparer l'enrochement pour protéger le marae. Equipée d'une pelle, d'un sécateur, d'une petite pelle et d'une truelle "archéologique pas celle d'un maçon", précise-t-elle, l'archéologue qui est aussi professeur d'histoire du Moyen-âge à l'université, découvre avec émerveillement les contours de ce site unique.

Depuis le 19 décembre, Mark Eddowes effectue des fouilles sur le site. Intarissable sur le marae, il explique le caractère unique du marae, situé PK 39.2 à Papara, côté mer. "Il a été construit en 1760 sur la demande de la chef femme Purae qui était marié à Amo, du clan des Teva i Uta, la royauté de Tahiti aux temps anciens", précise-t-il. "Purea était une femme très astucieuse et intelligente, du plus haut rang des chefs femmes de Tahiti. Purea et Amo ont eu un fils qui s'appelle Teri’irere. L'idée de Purea était de construire un marae pour introniser son fils comme ari'i rahi, l'apogée de la société polynésienne à l’époque, le chef le plus élevé. Le marae était le symbole de cette puissance familiale associé avec le dieu de la guerre 'Oro. Le but était de construire le marae le plus grand de Tahiti, avec des aspects architecturaux que l'on trouvait dans les autre marae à l'époque mais sur ce marae c'est à une échelle énorme!"

Le site va donc être aménagé et valorisé. Des arbres et végétaux qui étaient traditionnellement placés sur les marae vont être plantés. Il y aura ainsi des auti, du purau, des miro... "On va compléter l’étude de mise en valeur du site, mettre des arbres indigènes qui étaient autour des lieux sacrés aux temps anciens, l’embellir et le valoriser", décrit Mark Eddowes. "C'est quand même un site historique très important pour la Polynésie. C'était le marae le plus grand de toutes les îles de la Société".

Le site du marae Maha'iatea bientôt aménagé
Le ahu, la plateforme, était ainsi sur pas moins de 11 niveaux. La hauteur du ahu est estimée à 13 mètres de haut. Sa base faisait elle environ 80 mètres sur 26 mètres ! Pour se donner une idée, Mark Eddowes explique simplement qu'on pourrait sans problème mettre le marae Arahurahu de Paea à l'intérieur de celui de Maha'iatea.

Pendant plus de 150 ans, le marae Maha'iatea a été délaissé mais aussi abîmé. Au XIXe siècle, les pierres ont même servi à construire des chemins et pont. La mer a aussi emporté avec elles des morceaux du marae. Mark Eddowes espère lors de ses fouilles "retrouver des objets, herminettes, hameçons ou des ossements... On a déjà trouvé des ossements de cochons, un petit porcelet qui était sûrement une offrande qui a été faite à la fin de la réalisation du marae au dieu qui veille sur le travail."

L'objectif est ainsi de valoriser et d'aménager le site. La mairie de Papara espère que le marae Maha'iatea pourra attirer des visiteurs et entraîner des retombées positives pour les commerces de la commune.

Ces travaux, dont le coût est de 11 à 12 millions de Fcfp, sont financés par le Pays. Le site devrait être aménagé fin janvier.

Le site du marae Maha'iatea bientôt aménagé

Un enrochement va être fait pour protéger le site.
Un enrochement va être fait pour protéger le site.

Mark Eddowes a mis au jour le soubassement du marae.
Mark Eddowes a mis au jour le soubassement du marae.

Mark Eddowes étudie les marae depuis plus de 30 ans.
Mark Eddowes étudie les marae depuis plus de 30 ans.

Gravure du marae
Gravure du marae

Projet d'aménagement


Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 23 Décembre 2016 à 09:49 | Lu 3711 fois

Tags : MARAE, PAPARA






1.Posté par simone grands le 26/12/2016 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour avoir connu ce marae déjà dégradé certes mais encore imposant, d'avoir attiré en vain durant des années l'attention des autorités, font que la lecture de cet article entraîne chez moi un triste éclat de rire...
Pour info,
une évangélisation diabolisant les origines est la principale cause de la destruction de ce site dans le mouvement d'effacement de l'humanité ancestrale polynésienne il y a 200 ans.
Plus récemment, l'avidité de nos concitoyens et la complicité politicienne, ... de fiers et ombrageux ma'ohi... ont fait le reste par des modifications intempestives du trait de côte en remblais le long du littoral côté Paea et en exploitations irréfléchies de galets sables et rochers de la Taharu'u. La courantologie du lieu en fut et continue à être bouleversée.

2.Posté par Dr. Funk le 26/12/2016 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Simone, au lieu de lamenter place à des questions et à l'analyse: Pourquoi vous avez trouvez que des oreilles sourdes auprès des autorités (coloniales?) évoquant l'importance (avec une histoire pas du tout claire) de ce marae?
Votre analyse de l'évangélisation «diabolisant les origines» comme «principale cause de la destruction» ignore, comme c'est souvent le cas en Faranésie, la participation active des autochtones à la destruction de leur propre société et suggère «tout est la faute des missionnaires». Une lecture critique des toutes les sources disponibles dans plusieurs langues montre bien la société sur l'île de Tahiti à la fin du XVIIIe, début XIXe siècle comme une société extrêmement fractionnée, fragilise et faible, toile idéale pour des projections de toutes sorte. (voir la suite)

3.Posté par Dr. Funk le 26/12/2016 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite: Fractionnée et fragilisée par rapport à de clans en rivalité permanente sans des alliances solides et fiables, faible à cause de l'isolement par rapport à la géographie, une isolement qui à perduré au moment de contact déjà depuis plusieurs siècles. L'arrivée des missionnaires et des autres a que accéléré la transformation d'la société. et les autochtones, surtout les rois autoproclames avec leur soif du pouvoir ont jouer le rôle d'accélérateur du feu.

4.Posté par simone grands le 26/12/2016 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'accuse personne, j'énonce des faits. Et j'ai le droit d'être consternée et de le dire.
Nous avons des élus à l'Assemblée et dans les mairies depuis le Protectorat et eu vice-président puis Président depuis plus de 30 ans. Donc les principaux responsables de la situation sont Ma'ohi.
Il est vrai que la société était tiraillée entre différentes tendances mais les 1ers navigateurs ont décrit une société dynamique et prospère. L'intérêt de Tu Pomare fut d'abolir les signes sacrés de pouvoir des Teva pour instaurer un nouveau système politico-religieux avec l'aide des missionnaires qui lui donnaient légitimité sur une population réduite à quelques 6000 habitants traumatisés et désemparés suite aux épidémies. Diaboliser les origines fait partie de l'arsenal classique de colonisation des âmes qui précède la prise de pouvoir socio-économique. C'est comme ça.

5.Posté par Faut pas pousser! le 27/12/2016 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui Simone, on ne peut qu'être consterné par le peu de respect témoigné envers notre histoire par nos "chers" dirigeants "polynésiens", depuis des décennies ...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 14:54 Jeux de Makemo : Rangiroa rafle les médailles d'or

Samedi 16 Décembre 2017 - 17:03 Aérien : Air France s'aligne sur la baisse des prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance