Tahiti Infos

Le retour aux sources d'Évrard Chaussoy à Raiatea


Raiatea, le 28 mars 2022 – Le vernissage de l’exposition d’Évrard Chaussoy a eu lieu samedi, au Raiatea Lodge. Sous le thème de Poiete, les tableaux ont permis à l’artiste de faire un clin d’œil à des techniques qui lui tiennent à cœur.
 
Le peintre Évrard Chaussoy a présenté les 15 toiles de son exposition Poiete, samedi en fin d’après-midi à l’hôtel Raiatea Lodge, à Tumaraa. C’est la deuxième fois qu’il expose sur l'île : "J’expose depuis 20 ans maintenant. Je le faisais essentiellement sur Tahiti et on m’a souvent reproché de ne pas exposer à Raiatea alors que je vis ici. Je n’ai osé exposer à Raiatea qu’en 2019 et je reproduis l’expérience cette année." 

Clin d'œil aux origines

Le thème retenu cette année est Poiete, qui signifie la création dans le sens de la genèse et l’origine. L’artiste fait ici un clin d’œil à ses débuts. En effet, très connu pour sa peinture au couteau, Évrard a commencé sa vie d’artiste par des tableaux au fusain, naturellement marqués par le noir et blanc. Il explique donc avoir repris à la peinture et au pinceau des visuels qui ressemblent graphiquement à ce qu’il faisait au fusain autrefois. Pour les fonds de ses toiles, il précise les avoir réalisés avec du bois sculpté à la main, le woodblock. C'est une technique d’impression de motifs au bloc de bois, qu'utilisait son père, créateur de Arii creations, à qui il a souhaité faire un clin d'œil : "Tous les fonds de mes toiles sont imprimés à la manière dont il imprimait les pāreu autrefois. Il ne me restait ensuite qu’à peindre mes sujets dessus."
 
C’est ainsi un mix de techniques qu’a choisi l'artiste pour cette exposition, afin de rendre hommage à ces anciens procédés et méthodes : "C’est toujours stimulant de se réinventer. Je me lasserais si je devais toujours faire la même chose, c’est amusant de se surprendre soi-même, et les gens qui nous suivent."
 
Un processus créatif par étapes

L’artiste explique peindre en fonction de son humeur et de son inspiration, ce qui explique la variété des sujets de ses peintures. Il est cependant difficile pour lui de pouvoir mesurer la durée de son processus créatif : "Je procède par étapes. Je cherche d’abord mes sujets, en prenant beaucoup de notes sur mon téléphone. C’est un travail qui s’étale sur le temps. Parfois, j’ai des tableaux que j’ai peints le moins dernier, qui ont été imaginés des mois avant ! Donc si on considère depuis quand j’ai imaginé les tableaux, je ne saurais pas dire. Mais pour l’exécution à proprement parler, on va dire que l’exposition se prépare depuis trois à quatre mois. J’attaque ma peinture une fois que, dans ma tête, je sais ce que je vais faire. Même s’il y a toujours des aléas pendant que tu réalises, je me laisse toujours guider par ce que je vois. Mais je suis assez rapide dans mon exécution en général car je sais où je vais." L’exposition reste ouverte une semaine, soit jusqu’au 2 avril, au Raiatea Lodge.



Rédigé par V.Leroi le Lundi 28 Mars 2022 à 16:09 | Lu 1598 fois