Tahiti Infos

Le “ras-le-bol” des habitants de Uturoa


© Commune de Uturoa
© Commune de Uturoa
Tahiti, le 30 juillet 2023 - Depuis plusieurs mois, les coupures d’électricité à Uturoa vont bon train. Les milliers d’administrés ainsi que professionnels de la commune n’en peuvent plus. Ils demandent des explications, mais plus encore, le remboursement de leurs différents appareils électroménagers et/ou ordinateurs abîmés en raison de ces pannes à répétition.
 
La colère des administrés monte de plus en plus sur l’île Sacrée et notamment dans la commune de Uturoa. En effet, depuis plusieurs mois, les administrés de la commune doivent faire face à des pannes d’électricité de plus en plus fréquentes, parfois même tous les jours pour certains administrés.
 
Ce problème de coupure d’électricité à Uturoa ne date pas d’aujourd’hui, nous disent la plupart des administrés et professionnels de Uturoa. Tous préfèrent d’ailleurs garder l’anonymat. “Ce n’est pas nouveau, toutes ces coupures, on en avait déjà beaucoup du temps de l’ancienne équipe municipale”, se souvient un administré. “En 2019, la commune avait même mis en place un planning pour les coupures d’électricité par quartier. C’était chacun son tour car on ne pouvait pas mettre le courant pour tout le monde.” Une pétition avait même été mise en place pour faire en sorte que l’électricité ne dépende plus de la commune.

“C’est une catastrophe pour nous”

“Déjà que rien que pour les habitations existantes, la commune n’arrive pas à leur fournir du courant comme il se doit. Et que va-t-il advenir si tous ces projets voient le jour ? Cela va pomper encore plus d’énergie.”   © Commune de Uturoa
“Déjà que rien que pour les habitations existantes, la commune n’arrive pas à leur fournir du courant comme il se doit. Et que va-t-il advenir si tous ces projets voient le jour ? Cela va pomper encore plus d’énergie.” © Commune de Uturoa
Un autre administré fait le même constat : “Ce problème ne date pas d’aujourd’hui. Le nouveau tāvana Matahi Brotherson a voulu reprendre la mairie. Il nous a dit que ce problème-là allait être réglé et il n’y arrive tout simplement pas. Sylviane Terooatea, qui a fait deux mandats, n’y est pas arrivée. C’est une catastrophe pour nous.”
 
Les habitants de Uturoa s’interrogent également quant à la construction d’une nouvelle grande surface ou encore du projet de construction qui compte près d’une centaine de logements. “Déjà que rien que pour les habitations existantes, la commune n’arrive pas à leur fournir du courant comme il se doit. Et que va-t-il advenir si tous ces projets voient le jour ? Cela va pomper encore plus d’énergie.” 

“Ça va être de pire en pire”

Le tout nouveau groupe électrogène de 17 tonnes et de 2 500 kVA a été réceptionné en novembre 2020 ©Commune de Uturoa
Le tout nouveau groupe électrogène de 17 tonnes et de 2 500 kVA a été réceptionné en novembre 2020 ©Commune de Uturoa
Certains administrés craignent même que ces coupures, qui ont lieu au moins tous les deux jours si ce n’est tous les jours, ne viennent à empirer. “Il y a eu des périodes où c’était encore pire que ça. Mais là, on arrive au pire, car on sait très bien que quand il y a une coupure tous les jours, à un moment donné, cela ne va quasiment plus fonctionner. On espère qu’on ne va pas se retrouver comme en 2019 avec un planning par quartier.” Certains administrés racontent même que le vétérinaire de la place a dû continuer une opération avec son “mori pata”.
 
Ils sont nombreux à ne pas comprendre ces coupures journalières. En effet, en novembre 2020, le tout nouveau tāvana, Matahi Brotherson, avait réceptionné un groupe électrogène flambant neuf, de 17 tonnes et de 2 500 kVA, commandé alors par l’ancienne équipe municipale de Sylviane Terooatea. Un groupe qui avait coûté près de 100 millions de francs à la commune. Un mois après l’installation de celui-ci, le maire avait alors affirmé à Tahiti Infos qu’“avec l'arrivée de ce groupe de grosse capacité, qui va quasiment gérer la totalité de la production, la situation va s'améliorer. De plus, au milieu de 2021, un ou deux autres groupes, de production inférieure, devraient arriver ; ils seront là en appoint. Ces dossiers sont encore à l'étude.”
 
Malheureusement, selon les témoignages recueillis, la situation ne s’est guère améliorée. “Effectivement, quand on a reçu ce nouveau groupe, on s’est dit ça y est, on va sortir de cette période un peu compliquée de ces années où on n’avait pas de courant, mais finalement, pas du tout”, affirme un administré dépité.

“ Aucune communication, ni explications”

Les administrés déplorent le fait qu’ils n’aient aucune information de la commune
Les administrés déplorent le fait qu’ils n’aient aucune information de la commune
Les administrés sont d’autant plus en colère qu’ils n’ont aucune information émanant de la commune. “Certains d’entre nous ont appelé, mais leurs questions sont restées sans réponse.” “Ici, à Uturoa, on entend de tout, comme par exemple que la mairie s’est fait arnaquer en achetant ce groupe qui n’est pas adapté ou encore que la mairie veut en acheter de nouveaux. On n’a pas de vraies infos, on ne sait rien ! Et comme la commune ne communique pas, beaucoup de rumeurs circulent et même sur les coupures”, assure un habitant de Uturoa. “On a vraiment l’impression qu’on nous prend pour des idiots, surtout que le nouveau groupe date de 2020. On n’est pas censé avoir des coupures comme cela trois ans après.”
 
Avec ces coupures à répétition, beaucoup d’administrés de Uturoa ont vu leurs appareils électroménagers et électroniques s’abîmer et ne plus fonctionner. Certains pensent d’ores et déjà à demander à se les faire rembourser.

Contacté, le tāvana Matahi Brotherson n’a pas voulu s’exprimer. Ce dernier est en attente d’“une confirmation concernant l’amélioration de la situation” et ajoute également que “de nouveaux groupes électrogènes devraient arrivent en septembre prochain”.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Dimanche 30 Juillet 2023 à 20:54 | Lu 5367 fois