Tahiti Infos

Le nouveau Centre des métiers de la mer inauguré à Arue


Le nouveau CMMPF a été inauguré ce vendredi. Crédit photo : Thibault Segalard.
Le nouveau CMMPF a été inauguré ce vendredi. Crédit photo : Thibault Segalard.
Tahiti, le 9 février 2024 – Le tout nouveau Centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF) a été inauguré ce vendredi à Arue. Avec ces nouveaux locaux, le centre triple sa superficie, qui passe de 600 à 1725 m², et double son nombre de formateurs.
 
C'est sous un temps pluvieux et maussade que le nouveau Centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF) a été inauguré ce vendredi, en présence notamment du président du Pays, de nombreux ministres et directeurs de services.
Ce centre, situé à Arue sur le terrain de l'ancien Institut de recherche et développement (IRD), va accueillir dès le 19 février prochain ses nouveaux élèves, qui débuteront leur formation. Avec ces nouveaux locaux, qui agrandissent la surface de cours en passant de 600 à 1725 m², le CMMPF entend répondre, en formant plus de personnes, à la volonté du Pays de tripler la capacité de pêche. Le Pays, qui subventionne à hauteur de 342 millions le centre. “Nous avons suffisamment de place aujourd'hui, ainsi qu'un internat. De plus, il y avait une pénurie de formateurs, une pénurie pas seulement locale, mais partout. Ce deuxième problème est aussi résolu, car nous allons passer de cinq à onze formateurs”, a expliqué le directeur du centre, Heifara Trafton à l'occasion de l'inauguration du nouveau CMMPF. Le centre ne sera pas uniquement plus grand que l'ancien, mais aussi mieux équipé, puisque cinq simulateurs neufs seront mis à disposition des futurs étudiants dans des salles spécifiques. À noter également qu'en fin d'année, le centre accueillera une formation de plus, celle des plongeurs professionnels, actuellement enseignée au Sefi.
 
“Répondre à la demande”
 
L'autre problématique à laquelle le CMMPF a toujours dû faire face est le manque d'attrait des jeunes vis-à-vis des métiers de la mer. “À part capitaine de pêche ou de commerce, ces métiers-là ne sont pas connus. On en a pourtant une ribambelle, dans le secteur du tourisme, de la pêche, du commerce, de la perliculture”, a regretté Heifara Trafton. Pourtant, le centre n'arrivait pas à répondre à la demande jusqu'à présent. “On n'était pas en capacité de répondre aux demandes sur les formations qualifiantes. On est obligé de refuser du monde, pas par manque de qualification, mais par manque de financement et de formateurs”, a-t-il continué. Chaque année, le CMMPF forme en moyenne entre 600 et 700 personnes, pour des cursus allant d'une semaine à plusieurs mois.
 

5 nouveaux simulateurs ont été installés dans les nouveaux locaux. Crédit photo : Thibault Segalard.
5 nouveaux simulateurs ont été installés dans les nouveaux locaux. Crédit photo : Thibault Segalard.
 Les formations professionnelles dispensées par le CMMPF reconnues en Polynésie :

- Certificat de patron lagonaire “pêche et cultures marines” (1,5 mois)
- Brevet de capitaine de pêche côtière (4 mois)
- Brevet de capitaine de pêche au large (6,5 mois)
 - Certificat de pilote lagonaire (1,5 mois)
 
Les formations professionnelles dispensées par le CMMPF reconnues à l'international :

 - Certificat de matelot pont (3 mois)
 - Brevet de capitaine 200 (4,5 mois)
- Brevet de capitaine 500 (4 mois)
- Officier chef de quart passerelle (4,5 mois)
- Brevet capitaine 3000 UMS (3 mois)
 - Brevet de mécanicien 250 Kw (1,5 mois)
 - Brevet de mécanicien 750 Kw (4,5 mois)
- Officier chef de quart machine (6 mois)
- Chef mécanicien 3000 Kw (5 semaines)
 - Brevet de capitaine 200 voile (2 mois)

Le CMMPF dispense également des formations spécifiques, sur la santé, la sûreté ou encore de revalidation de brevet.

Rédigé par Thibault Segalard le Vendredi 9 Février 2024 à 17:30 | Lu 3219 fois