Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le nickel, portefeuille orphelin du gouvernement de Nouvelle-Calédonie



NOUMÉA, 26 juin 2014 - Le secteur du nickel et des mines n'a été attribué à aucun membre du gouvernement collégial de Nouvelle-Calédonie, en raison de divergences entre les partis indépendantistes sur ce sujet hautement sensible, a déclaré jeudi sa présidente.

"On a essayé jusqu'au bout de donner sa chance au consensus, mais force est de constater qu'aujourd'hui l'unanimité n'a pas été possible", a déclaré à la presse Cynthia Ligeard (droite), chef de l'exécutif local.

A la suite des élections provinciales du 11 mai dernier, un nouveau gouvernement collégial de 11 membres a été élu le 5 juin par le Congrès de cet archipel français fortement autonome.

Mais depuis cette date, le gouvernement collégial était en panne faute d'accord entre les cinq "ministres" indépendantistes dont trois appartiennent à l'Union Calédonienne et deux au Palika (parti de libération kanak) sur l'attribution du portefeuille des mines.

Gilbert Tyuienon (UC), déja présent dans le précédent gouvernement, souhaitait continuer à exercer cette compétence mais le Palika s'y est fermement opposé, en raison de divergences stratégiques sur l'industrie du nickel.

Le Palika dirige en effet la province Nord, très riche en minerai, où une usine métallurgique de taille mondiale est entrée en production l'an dernier.

Face à l'incapacité des indépendantistes à trouver un terrain d'entente, une délibération, répartissant l'ensemble des secteurs gouvernementaux à l'exception des mines, a été votée à la majorité, les trois "ministres" UC ont voté contre.

"Ce n'est pas un facteur bloquant car l'essentiel des compétences minières sont du ressort des provinces", a déclaré Mme Ligeard.

La vice-présidence du gouvernement, qui revient traditionnellement aux indépendantistes, est elle-aussi laissée vacante, compte tenu des profondes divisions entre l'UC et le Palika.

"Il fallait mettre le gouvernement en marche car les Calédoniens attendent des réformes", a également déclaré Cynthia Ligeard alors que les comptes sociaux sont au bord du gouffre et que l'activité économique est en repli.

Rédigé par AFP le Mercredi 25 Juin 2014 à 19:39 | Lu 401 fois






1.Posté par xxl le 26/06/2014 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ha ben ! ils n'ont plus besoin d'accuser la France de tous leurs maux, ils y arrivent très bien tout seul les indépendantistes.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués