Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le moral au plus bas, il passe ses nerfs sur son fils de 11 ans



PAPEETE, le 28 janvier 2016 - Le tribunal correctionnel a condamné à 3 mois de prison avec sursis, ce jeudi matin, un père de famille qui avait tabassé son jeune fils avant de l'abandonner, dans la nuit et sous la pluie, le long de la route à Hiti'a.

"J'étais fatigué, je rentrais du travail, il embêtait sa sœur, je regrette tellement…". Un père de famille d'une quarantaine d'années a écopé de 3 mois de prison avec sursis et 150 000 Fcfp de dommages et intérêts, ce jeudi, pour des violences commises sur son fils de 11 ans, en mai 2015 du côté de Hiti'a o te ra. Excédé, au bord de la dépression dans un climat familial tendu depuis la disparition de sa femme emportée par la maladie, le papa, qui n'avait jamais eu à faire à la justice, a pété les plombs.

"Ce sont les gendarmes qui ont découvert le petit garçon en pleurs, prostré en pleine nuit et sous la pluie au bord de la route" a rappelé le procureur de la République à l'audience. "Il avait reçu des coups derrière la tête, des coups de bâton et de bambou, le bambou s'est brisé tellement vous avez frappé fort". "Vous êtes allé beaucoup plus loin que le droit à la correction, il a tout de même eu 10 jours d'incapacité totale de travail (ITT)", avait souligné le président du tribunal quelques minutes plus tôt.

Le père, hors de lui, avait poursuivi son fils qui tentait de s'enfuir, l'avait rattrapé par les cheveux avant de le mettre dehors, livré à lui-même. Il jure que cela ne s'est produit qu'une fois et que les entretiens qu'il a eus depuis avec un psychologue lui ont permis de comprendre la gravité de son geste. "On éduque les enfants par la parole !" a martelé le ministère public.


Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 28 Janvier 2016 à 13:47 | Lu 3196 fois







1.Posté par Namour le 28/01/2016 14:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...Abrutis de Père !!!!!!!

2.Posté par TOM le 28/01/2016 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive le Pays de l'Enfant Roi !

3.Posté par Kai* le 28/01/2016 15:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pffffffffff ! Espèce de con ! Tu mérites qu'on te rosse espèce d'inccapable cmnt on peut faire sa au sang de son sang !!!!!!! Maudit a toi

4.Posté par liberté2 le 29/01/2016 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tient monsieur le president du tribunal des flagrants délires !! en Polynésie il y a un DROIT à la correction , depuis quant ? 3 mois avec sursis . A qui vont profiter les 150 000 francs????? Et le gamin lui fara t'il encore des calins?? Je rejoint Kai* et il faut lui supprimer la garde de ses enfants , un pére qui commence a frapper ne s'arretera pas là, la perte d'un étre cher n'excuse pas tout .Mais si la justice est avec lui alors là tout est permis

5.Posté par liberté2 le 29/01/2016 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tient monsieur le president du tribunal des flagrants délires !! en Polynésie il y a un DROIT à la correction , depuis quant ? 3 mois avec sursis . A qui vont profiter les 150 000 francs????? Et le gamin lui fera t'il encore des calins?? Je rejoint Kai* et il faut lui supprimer la garde de ses enfants , un pére qui commence a frapper ne s'arretera pas là, la perte d'un étre cher n'excuse pas tout .Mais si la justice est avec lui alors là tout est permis. C'est ça aussi la Polynésie

6.Posté par il faut… le 29/01/2016 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a de quoi être mitigé… Même si je ne suis pas d'accord !

Lorsque l'on voit les enfants manquant totalement de respect envers autrui.

Parents indignés :
- venez visiter une classe (dans un brouhaha incessant),
- venez les voir manger (comme des porcs),
- tentez de discuter avec, je ne vous ferai l'affront de lire des copies truffées de fautes, de non-sens, ou d'incongruités, d'anachronismes, etc.

Alors, oui, il ne faut leur taper dessus, mais parents réveillez-vous et rappelez tous les matins d'être respectueux !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 17:29 Un premier bilan mitigé pour le Téléthon

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance