Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le « kidnappeur » de Papeete jugé ce mardi matin



PAPEETE, le 25 mai 2015. En janvier, un homme avait fait monter une fillette de 9 ans dans sa voiture dans le quartier de Taunoa, à Papeete. Il lui avait demandé de « baisser sa culotte ». Le trentenaire sera jugé ce mardi matin en comparution immédiate.


Ce mardi matin, un homme âgé de 31 ans doit devant le tribunal correctionnel pour tentatives de soustraction de mineur de 15 ans et atteinte sexuelle avec surprise.
En avril dernier, une rumeur d'enfants kidnappés auprès d'une école avait circulé dans Papeete. Tout était parti d'un incident qui s'était produit le 22 avril. Ce jour-là, une fillette, âgée de 10 ans, avait été abordée dans le quartier de Taunoa à Papeete, aux abords d'un magasin. Un homme lui avait demandé de monter à bord de sa voiture pour lui indiquer son chemin. La fillette avait refusé. Bon réflexe, elle en avait parlé à ses parents et au personnel de son école.
Les parents de l'enfant avaient signalé cet incident à la DSP. Quelques jours plus tard, le 6 mai, un second cas similaire se produisait, toujours dans le même quartier. Cette fois avec une fillette de 8 ans, qui, elle aussi, refusait de monter dans la voiture de l'automobiliste. Les policiers ont donc décidé d'effectuer une surveillance dans le quartier. Grâce aux témoignages des fillettes, les enquêteurs ont pu identifier un homme. A partir des propos des deux enfants, les policiers ont fait le rapprochement avec une plainte déposée en janvier dernier. Une fillette de 9 ans était montée à bord du véhicule d'un homme qui lui avait demandé de « baisser sa culotte ».


Il travaillait dans le quartier

Convoqué jeudi par les policiers puis placé en garde à vue, il a reconnu les faits. Ce trentenaire, déjà connu défavorablement des autorités pour violences conjugales, « perturbé psychologiquement » selon les forces de l'ordre s'est justifié en indiquant qu'il avait plus de facilités à parler avec des enfants lorsqu'il avait des problèmes personnels.

L'homme interpellait ses petites victimes dans le quartier de Taunoa qu'il connaît bien puisqu'il y a travaille.
Il a été entendu vendredi au tribunal et placé en détention provisoire.
La police rappelle aux parents les bons réflexes à donner aux enfants : ne pas accepter de suivre quelqu'un qu'on ne connaît pas et signaler à la DSP tous les incidents suspects.

Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 25 Mai 2015 à 16:18 | Lu 1357 fois

Tags : PAPEETE, TRIBUNAL






1.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 27/05/2015 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super la publicité ! Et ça fonctionne : "ls étaient nombreux dans le tribunal ce mardi après-midi" (http://www.tahiti-infos.com/Le-kidnappeur-de-Papeete-dort-a-Nuutania_a128598.html )

MERCI d'avance de me consacrer un article sur mon dossier d'escroque-je-ris au non DROIT au RSA qui passera au tribunal, chambre correctionnelle, le 2 JUIN 2015 à 08h00, affaire René HOFFER n° 12-10216, partie civile intervenante : Association Défense des Citoyens dont le siège est en France (France) hoohohohohoh rollstahiti@gmail.com tél 87 77 71 70

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 17:03 Aérien : Air France s'aligne sur la baisse des prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance