Tahiti Infos

Le golf toujours sous perfusion


Tahiti, le 16 janvier 2022 - En 2020, le Pays a encore octroyé 156 millions de Fcfp de subvention à l’Établissement de gestion et d’aménagement de Teva (EGAT), en charge de l’exploitation du golf de Papara. Une subvention qui représente 60% de ces recettes et près de 350 000 Fcfp par abonné.
 
Auparavant en charge du domaine de Atimaono, comprenant le golf Olivier Bréaud et des terres agricoles, et du domaine du Motu Ovini, incluant le Musée Gauguin, le Jardin botanique et le motu Ovini, l’EGAT est désormais, depuis 2017, seulement en charge de la gestion de deux parcours de 18 et 9 trous avec pour mission “de dynamiser la pratique du golf au niveau local, notamment auprès des jeunes”. Un recentrage de l’activité qui a donc réduit les recettes possibles pour un établissement qui a déjà du mal à équilibrer ses comptes.

Une subvention = 60% des recettes 

Si l’EGAT présente un bénéfice de 33 millions de Fcfp au niveau de son fonctionnement en 2020, le chiffre cache une situation financière structurellement déséquilibrée. Les recettes propres de l’établissement, liées à l’activité golfique, ne représentent en effet que 72,6 millions de Fcfp, soit seulement 28% de ces ressources. Ce montant ne pourrait même pas couvrir les seules charges de personnel de l’EGAT. Les 24 salariés de l’établissement représentent en effet près du double de ces recettes d’activité, soit environ 136,1 millions de Fcfp. Pour survivre, l’EGAT agite donc le drapeau rouge et sollicite annuellement une subvention auprès du Pays pour faire fonctionner le parcours de 18 trous et combler l’autre trou, financier cette fois.
 
Comme en 2019, le Pays a accordé en 2020 une subvention de 156 millions de Fcfp pour équilibrer les comptes de l’établissement qui, compte tenu des restrictions de déplacement, ont peiné à attirer la clientèle touristique. L’EGAT a ainsi constaté “une forte baisse (90%) de la fréquentation des touristes golfeurs”. En 2020, cette subvention a donc représenté 60,4% de ses ressources, contre 50,2% en 2016. Rapportée au nombre d’abonnés locaux (452) dont environ 40% à plus de 60 ans, cette dotation correspond ainsi à un montant de 345 000 Fcfp de subvention par abonné. Pour rappel, l’abonnement Platinum –le plus élevé et qui permet à son détenteur de pouvoir jouer tous les jours sans restriction– s’établit à 126 000 Fcfp.
 

Rédigé par Sébastien Petit le Dimanche 16 Janvier 2022 à 18:30 | Lu 1866 fois