Tahiti Infos

Le futur de Ua Pou vu par ses habitants


Une centaine d'habitants de Ua Pou a répondu à l'invitation de l'agence 'Opua afin de déterminer les axes de développement de l'île.
Une centaine d'habitants de Ua Pou a répondu à l'invitation de l'agence 'Opua afin de déterminer les axes de développement de l'île.
Ua Pou, le 26 octobre 2022 - Une équipe de l’agence d'aménagement et de développement 'Ōpua, travaillant de concert avec la Communauté des communes des îles Marquises (Codim), a fait le déplacement à Ua Pou pour sonder la population et définir quels seraient les enjeux de développement prioritaires pour l’île.
 
L'agence d'aménagement et de développement 'Ōpua était en mission à Ua Pour travailler sur l’élaboration du Contrat de développement local (CDL) dans le cadre du Schéma d’aménagement général (Sage) des Marquises. Ce contrat de développement local doit être présenté au Pays part la Communauté des communes des îles Marquises (Codim) au cours du second trimestre de l’année prochaine.
 
Un peu moins d’une centaine d’habitants ont répondu à l'invitation de l'agence samedi. Ils étaient réunis au site Taku’ua à Hakahau afin de d’identifier les priorités de développement dans trois secteurs : l’environnement ; l’économie et les déplacements ; l’urbanisme et l’équipement de l’île. Des questions sur des domaines très variés ont été abordées lors de trois ateliers composés d’un agent de Ōpua, d’élus et d’habitants de Ua Pou. Ils se sont, entre autres, interrogés sur la vie de l’île, si l’archipel obtient le label Unesco, sur la qualité des installations communales, le bouclage de la route de Ua Pou, la création de lotissements OPH. D'autres thématiques ont également été explorées telles que les besoins en termes d’accès au numérique, le soutien de l’alimentation territoriale, l’accompagnement dans l’élaboration de zones de rahui, l’interdiction d’exporter les langoustes des Marquises – qui seraient à consommer sur place – ou encore la nécessité ou non de créer des antennes administratives supplémentaires pour faciliter les démarches de sorties d’indivision par exemple.
 
Joseph Kaiha, maire de Ua Pou, se réjouit de cette concertation qu'il voit comme une opportunité : “Il fut un temps où l’on prenait des décisions de loin pour notre archipel. Aujourd’hui, des experts viennent à notre rencontre pour nous demander notre avis et c’est une chance qu’il faut saisir.”

Des ateliers étaient organisés auprès de la population.
Des ateliers étaient organisés auprès de la population.

Rédigé par Eve Delahaut le Mercredi 26 Octobre 2022 à 16:41 | Lu 1101 fois