Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le futur concessionnaire de l'aéroport de Tahiti-Faa'a bientôt connu



Tahiti, le 9 septembre 2021 – Le résultat de l'appel d'offres lancé depuis 2019 pour le choix du futur délégataire pour la gestion de l'aéroport de Tahiti-Faa'a est attendu dans les jours à venir. La CCISM a rappelé jeudi être toujours candidate, au même titre que le groupe Egis-CDC, via sa filiale ADT, la société Edeis et le géant du secteur Vinci Airports.
 
Le président de la Chambre de commerce (CCISM), Stéphane Chin Loy, attend visiblement avec impatience le résultat de l'appel d'offres pour la gestion de l'aéroport de Tahiti-Faa'a. À quelques jours de la réponse de l'État pour ce marché portant sur la délégation de la gestion de l'aéroport pour les quarante prochaines années, la chambre a tenu jeudi à rappeler sa "confiance" dans sa candidature déposée au sein d'un groupement composé d'acteurs locaux et nationaux, parmi lesquels l'entreprise polynésienne Boyer, l'investisseur financier métropolitain Meridiam et l'exploitant aéroportuaire national Aéroport Marseille Provence.
 
Outre cette candidature "locale", trois autres offres ont été déposées pour la reprise de la gestion de l'aéroport international de Tahiti-Faa'a. Le groupe Egis-CDC, via sa filiale ADT, actuellement aux commandes, la société Edeis et le géant du secteur Vinci Airports.
 
Longue procédure…
 
Rappelons que dans cet épineux dossier, le précédent contrat de concession attribué en 2010 à ADT avait été annulé par la cour d'appel de Paris en 2017 au terme d'un long processus contentieux initié par la mairie de Faa'a. La mairie contestait notamment le manque de publicité autour de la procédure de mise en concurrence lancée à l'époque. La municipalité s'était d'abord vue opposée son absence d'intérêt à agir, avant que les juridictions administratives ne se rangent à ses arguments en déclarant l'annulation du marché public car contraire aux principes de liberté d'accès à la commande publique, d'égalité de traitement des candidats et de transparence des procédures de passation des contrats publics.
 
En 2018, la direction générale de l'aviation civile, côté État, avait lancé un premier appel d'offres portant sur la gestion des aéroports d'État de Tahiti-Faa'a, Bora Bora, Raiatea et Rangiroa. Mais entre temps, l'épisode de la rétrocession au Pays des trois aérodromes des îles Sous-le-Vent et des Tuamotu avait conduit l'État à abandonner cette première procédure. Un second appel d'offres avait alors été lancé en 2019, mais son calendrier avait été retardé de quelques mois en raison de la crise Covid. Cette fois-ci néanmoins, l'aboutissement de la procédure n'a jamais paru aussi proche. Si aucune date n'est encore avancée précisément, plusieurs acteurs du dossier évoquent une décision courant septembre 2021 sur l'identité du futur délégataire.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 9 Septembre 2021 à 20:46 | Lu 5263 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers