Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le flou règne à Paris sur l'« accord Tahoera'a-Les Républicains »



Notre correspondant s'est rendu au siège des Républicains à Paris pour enquêter sur les réactions des cadres du parti.
Notre correspondant s'est rendu au siège des Républicains à Paris pour enquêter sur les réactions des cadres du parti.
PARIS, le 24 octobre 2016- Gaston Flosse a-t-il passé un accord durable avec le parti Les Républicains, comme il l'a affirmé le mardi 18 octobre lors d'une conférence de presse, ou bien a-t-il pris pour argent comptant les promesses du candidat à la primaire de la droite Nicolas Sarkozy ? Notre enquête, à Paris.

A Paris, les déclarations de soutien de Gaston Flosse au candidat à la primaire de la droite Nicolas Sarkozy suscitent surtout de l'embarras. Et plus encore que sa prise de position pour l'ancien président de la République, ce sont les contreparties annoncées par le leader autonomiste qui dérangent.
L'ancien président de pays expliquait la semaine dernière dans une conférence de presse qu'il était en passe de conclure « un accord d'association entre le Tahoera'a Huiaatira et Les Républicains » . En plus d'engager la Polynésie française dans un changement constitutionnel important, ces engagements « en cours d'élaboration » garantiraient des investitures du parti de droite aux prochaines élections. Et ce quelle que soit l'issue du scrutin de novembre qui doit déterminer qui sera le champion de la droite à l'élection présidentielle.

Tout en souhaitant rester anonyme, un cadre du parti explique n'avoir « encore rien vu venir de la part de la direction. Cela s'est passé entre Sarkozy et Flosse et le mouvement est tout à fait neutre » . Interrogée sur l'imminence de la signature d'une convention d'association entre le Tahoera'a Huiaatira et Les Républicains, la même source n'a « eu vent d'aucun projet, pour le moment tout le monde travaille avec l'existant » . Au sein du parti, personne n'a eu vent d'une convention en cours d'écriture : cet engagement aurait été - selon Gaston Flosse - pris par le président par intérim des Républicains en personne, Laurent Wauquiez. Ils se sont rencontré à Paris, le 10 octobre.

« Le timing est surprenant » , avance un observateur très proche du parti Les Républicains. « Il est vrai que des conventions existent entre le parti et des « partis associés » comme le Tahoera'a Huiaatira et que des arrangements sur les investitures peuvent être conclus mais le faire maintenant est vraiment très étonnant. Toute la machine est en stand-by en attendant le résultat de la primaire. Il ne reste que quelques personnes qui font tourner la boutique. »

Le flou règne à propos de ce document qui, des mots du vieux lion, est censé être « élaboré en ce moment même à Paris » avant d'être amendé dans le Pacifique. Pour autant, une certitude demeure : en cas de victoire d'un rival de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite, ces accords seront caduques. « Il ne peut y avoir d'accord mais que des promesses, je ne vois pas bien comment ils ont pu accorder par avance des investitures », tacle Dominique Perben, ancien ministre des Outre-mer et référent dans ce domaine pour Alain Juppé. Si son candidat - le mieux placé pour l'instant dans les sondages - l'emporte les 20 et 27 novembre, il n'y aura pas de « faveurs » pour le parti de Gaston Flosse. Dominique Perben préfère expliquer que « la commission d'investiture doit se réunir en décembre et ses décisions doivent être validées par le Conseil national. Je ne vois pas comment le parti pourrait être engagé » . Depuis sa visite en Polynésie, en juillet dernier, le climat n'est pas au beau fixe entre Alain Juppé et Gaston Flosse.

Après la primaire de la droite, une recomposition politique derrière le vainqueur aura forcément lieu. Et là, même si Nicolas Sarkozy est le gagnant, il n'est pas certain que Gaston Flosse récupère sa mise et obtienne la réforme constitutionnelle qu'il demande, tant les positions de ses rivaux sont différentes. L'ancien président du pays veut un statut de Pays associé avec davantage de compétences. « Nous sommes très prudents sur le sujet de l'autonomie et des institutions françaises et polynésiennes, explique par exemple Jérôme Grand d'Esnon, directeur de campagne de Bruno Le Maire. C'est un sujet complexe et la Polynésie a déjà un statut particulier. »

De tout cela, et malgré les très nombreuses sollicitations de Tahiti Infos, ni Nicolas Sarkozy ni Laurent Wauquiez, le président par intérim du parti Les Républicains, ni leurs proches n'ont souhaité parler.




Rédigé par Julien Sartre le Lundi 24 Octobre 2016 à 11:44 | Lu 3505 fois






1.Posté par Mathius le 24/10/2016 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En court d'écriture veut dire qu'il y a rien, si des promesses et cela n'engage que Flosse ....
Sarko comme wauquiez ne diront rien pour ne pas prendre le risque d'être accusés publiquement de magouilleurs par les autres de la primaire. Flosse en fait a oublié la rapdité des circulations dès informations d'aujourd'hui, le Tahoeraa est ridiculisé et considéré magouilleur indécent.

2.Posté par amaru le 24/10/2016 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

iaorana tout le monde, Wao un cadre a dis "e mea ma" tout pour donner une instabilité dans la vie politique polynésienne. Vous croyez avec un dire .... on peut faire quelque chose, arrêtez de foutre n'importe quoi. Les futurs électeurs du changement polynésiens sont là, seront là.. Alors de quoi vous disez UN.....Cadre du parti..... QUESTION : POURQUOI AUJOURD'HUI LA POLYNESIE DEMANDE T'ELLE SON INDEPENDANCE... A L'ONU? (UNE MINORITE) Vous savez un dicton dit une petite partie devient grande et une grande partie devient petitie mea ma à méditer!!!!! PARAHI MAURURU TE TAIORAA MAI

3.Posté par Arsenik le 24/10/2016 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

G. Flosse aurais vendu du vent ...je suis surpris. Et les oranges toujours prêt à suivre ...Vive Sarko !
Hahahahahah

4.Posté par lolo98719 le 24/10/2016 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Statut de Pays associé, cela n'engage que Flosse, c'est au peuple Polynésien de trancher, pas à un parti.

5.Posté par gatien le 24/10/2016 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bizarre cet article qui consiste à aller chercher le point de vue des juppéistes sur des discussions avec des sarkozistes. En pleine primaire on se doute bien que c'est pas le grand amour entre les deux concurrents, et que si un camp peut savonner la planche à l'autre...De plus c'est Perben qui cause, et on sait à présent qu'il y est sans doute pour beaucoup dans l'attitude de Juppé à propos de Flosse. Franchement, je ne comprends pas que votre journal se prête à ce jeu et ne prend pas plus de recul ! C'est désolant.

6.Posté par tuterai58 le 24/10/2016 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est ce que le contraire m'aurait étonné c'est pauley ca,a faire du sensationnel et apres plouf,tout tombe a l'eau,pauley est né menteur et mourra menteur nous ne le changerons pas,mais ce qui me peine c'est qu'il y en a encore qui veulent le croire.Ah l'amour rend aveugle et le divorce rend la vue.

7.Posté par teriitau le 25/10/2016 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne changera plus. C'est du gastounet tout craché. Si son candidat, qui n'est jamais venu en Polynésie, est battu aux primaires, toutes les promesses ( ce ne sont que des promesses) tomberont comme les feuilles en automne.

Ce qu'il raconte n'est que du vent.

nana

8.Posté par tutua le 25/10/2016 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore une fois le statut de Pays associé ne peut exister que si vous sommes nous-mêmes un Pays, or ce n'est pas le cas. George Pau Langevin avait renvoyé Flosse dans son périmètre de zozonomiste ...snif snif

9.Posté par pif paf le 25/10/2016 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tuterai58 :
menteur comme son mentor Chirac, alias super-menteur

10.Posté par etienne le 25/10/2016 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand bien même il y a accord, il faut être ravagé du cerveau ou bien être un mouton de Flosse pour encore voter Sarko. D'ailleurs ces deux-là étaient faits pour s'associer tellement ils se ressemblent. Deux mégalos inconditionnels.

Quand je pense que Flosse dans une émission à oser pointer du doigt Bryant et Teva en leur demandant (sur un ton méprisant) s'ils voulaient continuer la politique d'assistanat,...LUI, l'instigateur de cette politique...son champion, et qu'en 40 ans au pouvoir, il a laissé un pays sous perfusion, sans possibilité à moyen terme de s'affranchir économiquement de la tutelle de la France, c'est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Pour le coup j'ai trouvé Bryant plutôt réservé, d'habitude si virulent.
Enfin on mettra çà sur le compte de la vieillesse et y en a qui pense encore le mettre sur le grand fauteuil. Serieusement????

11.Posté par emere cunning le 25/10/2016 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tuterai58,
taua iti e, to 'oe pohehae iti rahi ia Pauley, 'ua haere piri 'ino roa to 'oe mata.
Du sensationnel, c'est aussi ce que vous avez tous dit quand il a parlé de créer notre cie aérienne. Et qu'est ce qu'il a fait "le menteur", il s'est démené avec ses gouvernements, ET c'est aujourd'hui chose faite... les polynésiens ont ENFIN pu voyager et voir du pays. E pau te hora i te apapa atu te mau 'ohipa tana i patu no te nunaa.
E ta 'oe ? E paa noa paha.

12.Posté par teriitau le 25/10/2016 12:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu oublies une chose Emere, c'est avec l'argent des contribuables que Air Tahiti Nui fonctionne. Jette un coup d'oeil sur les budgets du pays depuis le lancement d'ATN, tu te rendras compte par toi même combien de milliards le pays a servi à subventionner cette Cie. aérienne.
Et cerise sur le gâteau qui en sont les plus grands bénéficiaires : je te le donne en mille. Mais une chose est sûre ce n'est pas le polynésien, c'est à dire le contribuable qui en tire profit. Heureux touristes de France, de navarre et de l'étranger qui bénéficient de tarifs promotionnels sans commune mesure avec ceux, c'est rare, proposés aux autochtones.
Et si ATN a réalisé des bénéfices l'an dernier c'est grâce à la chute du prix du pétrole, dont pas un seul franc n'a été consenti à nos voyageurs. Merci ATN, même pas la reconnaissance du ventre !!!!!
Salut
Teriitau

13.Posté par moana le 25/10/2016 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à l'époque on voyageait aussi avec air France, Corsair ou AOM. Tu crois emere que c'est gratis ATN. 5 milliards de bénéfice, avec un prix du pétrole au plus bas et un prix de billet au plus haut. Les polynésiens sont les vaches à lait de toutes ces monopoles voulues par Flosse. Peut être que ta famille voyage gratis ????

14.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 25/10/2016 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"malgré les très nombreuses sollicitations de Tahiti Infos, ni Nicolas Sarkozy ni Laurent Wauquiez (...) ni leurs proches n'ont souhaité parler."
OMERTA ! hahahahaha rollstahiti@gmail.com

15.Posté par emere cunning le 28/10/2016 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Etienne,
G Flosse aurait voulu l’assistanat qu’il aurait demandé à Papa Chirac l’extension du RMI et se serait fait des électeurs à la brouette. Il a choisi de développer notre tourisme qui était à ses balbutiements comme la perle, pêche, agriculture et il a mis en place toutes les structures nécessaires à ces secteurs émergents. De là à rêver que les milliards pleuvraient aussi rapidement que tu dis, il faut être complètement déconnecté des réalités.
Il n’aurait pas du les pointer du doigt (un réflexe d’instituteur), il s'est probablement souvenu des accusations d’assistanat et clientélisme de l’UPLD et du Feti’a Api dont les deux invités étaient des meneurs, à l’époque.

16.Posté par emere cunning le 28/10/2016 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Etienne,
Comme toi, ces deux partis savaient sa politique du Logement et de la Santé vitale pour nos populations, mais elles étaient quantité négligeable à vos yeux.
J’ai aussi remarqué que J Bryant a baissé d’un ton, lui habituellement si arrogant, moqueur et méprisant. Eh oui, fini les blablas quand on a été ministre et qu’on ne s’est pas foulé. Pire, le grand défenseur de l’environnement qu’était J Bryant n’a pas levé le petit doigt pour faire fermer le dépotoir d’Oscar ; forcément, il lui devait sa bonne planque.
Bref, pas grave, on va mettre tout ça sur le compte de votre égocentrisme et jalousie, qui empirent en vieillissant.

17.Posté par emere cunning le 28/10/2016 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Teriitau,
Le Pays a misé sur le tourisme, NORMAL qu'il subventionne notre « jeune » cie qui est incontournable. L’Etat français versait, il y a peu, de grosses subventions à ses multinationales dont Air France qui a pourtant atteint un « rythme de croisière » à même de la laisser se débrouiller. Tout aussi concevables ces accords avec les tours operators qui nous achètent un lot de sièges, à moins cher forcément. J’espère, comme toi, que les dirigeants d’ATN ne les bradent pas outre mesure pour se rattraper sur nous, et qu’ils investissent les derniers gains dans ces nouveaux avions qu’ils nous font miroiter, sans se servir au passage.
FAUT SAVOIR CE QU’ON VEUT. If you feel concerned by our future.

18.Posté par emere cunning le 28/10/2016 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et alors Moana, qui t’empêche de voyager Air France ? Elle est toujours là que je sache.
Tu crois vraiment que AOM et Corsair seraient parties si elles se faisaient du fric chez nous ? We’re miles away, and it costs money to come so far.
Quant à ma famille, je te rassure, elle a mis les deux mains à la pâte et c’est la tête haute qu’elle voit passer ceux qui en profitent aujourd’hui.

19.Posté par tutua le 30/10/2016 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

aom et corsair, l'un après l'autre, assuraient 700 passagers chaque semaine, c'était trop beau, c'était mieux que le Pays, il fallait démonter tout ça au plus vite ! C'étaient des bas de gamme : oh non pas ça !!! mais justement, le tourisme c'est un tout, il ne doit pas être exclusif, genre la Polynésie ça se mérite, faut pas charrier, les sac à dos sont aussi des clients, il faut savoir les fidéliser au lieu de les snober. Finalement ces compagnies ont été rejetées, au détriment de nos intérêts les plus évidents.
promouvoir notre culture, finalement ce serait celle du n'importe quoi, c'est ça l'image? on n'a pas fini d'en entendre parler ...

20.Posté par teriitau le 30/10/2016 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Emere,

Miser sur le tourisme est une chose. Subventionner à fonds perdus autre chose. Qui paye la note : toi, moi, nous. Qui en profite "Vera ma ...).

Air France KLM dont l'état français ne détient que 17,6% du capital aurait selon toi été subventionné par celui-ci ? Apporte la preuve sinon tais toi. AF/KLM en 2015 a mis en place un plan de restructuration qui a abouti à la suppression de 2900 emplois lui permettant de renouer, avec les bénéfices en 2016, : Suppression d'emplois + baisse du prix du carburant ont permis d'atteindre ce résultat. Où est l'Etat ?

Une citation : " Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie.”. Médite la
Teriitau

21.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 30/10/2016 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@post 15.Posté par emere cunning le 28/10/2016 21:24 | "@ Etienne, G Flosse aurait voulu l’assistanat qu’il aurait demandé à Papa Chirac l’extension du RMI et se serait fait des électeurs à la brouette."

Je m'inscris totalement en faux contre ton affirmation. Si tu veux des explications (ou d'autres internautes colonisés français proscrits du DROIT au RSA par exemple), m'écrire à rollstahiti@gmail.com

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Septembre 2018 - 17:44 Les élus municipaux veulent un vrai statut

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués