Tahiti Infos

Le casque de réalité virtuelle d'Apple à 3.500 dollars arrive dans les magasins américains


Crédit ANGELA WEISS / AFP
Crédit ANGELA WEISS / AFP
San Francisco, États-Unis | AFP | vendredi 02/02/2024 - Les passionnés de technologie et fans d'Apple ont fait la queue vendredi dans les magasins américains de la marque pour tester ou acheter le Vision Pro, le casque de réalité mixte (augmentée et virtuelle) à 3.499 dollars du géant des technologies.

C'est le premier nouveau produit majeur de la marque à la pomme depuis l'arrivée de la montre connectée Apple Watch il y a neuf ans. 

"J'ai hâte de l'essayer", déclare avec un grand sourire Jose Carlos à l'AFP. "Je vais m'en servir pour travailler et aussi en voyage".

"C'est cher, mais je suis prêt à payer le prix pour être parmi les premiers et pour tester des idées d'applications que j'ai en tête", ajoute ce jeune ingénieur de la plateforme Uber.

"Le Vision Pro est un appareil révolutionnaire (...) avec des années d'avance" sur ses concurrents, a assuré jeudi Tim Cook, le patron d'Apple.

Les lunettes à réalité augmentée et les casques de réalité virtuelle ou mixte ne sont pourtant pas nouveaux. 

Meta (Facebook, Instagram), rival d'Apple dans la Silicon Valley, a ainsi largement contribué à faire émerger ce marché avec ses casques Quest et ses lunettes Ray-Ban connectées.

Mark Zuckerberg, le dirigeant du groupe, pense que le "métavers", un univers où se mélangent nos environnements physique et numérique, sera l'avenir d'internet.

Mais de nombreuses entreprises, experts et particuliers attendaient avec impatience le premier appareil d'Apple. L'entreprise a la réputation de ne lancer que des produits très perfectionnés, qui donnent le la à l'industrie.

"Personas"

Tim Cook est venu vendredi au magasin Apple de la Cinquième Avenue à New York pour saluer les premiers clients, sous les applaudissements du personnel. 

"C'est la technologie de demain, aujourd'hui", a-t-il dit à la chaîne ABC News. "Nous pensons que nous avons fixé le prix à sa juste valeur pour l'instant".

Les premières critiques sont mitigées.

C'est un "produit impressionnant, qui a nécessité de nombreuses années de travail et des milliards de dollars d'investissement", mais "même après l'avoir essayé, je n'ai toujours aucune idée de qui va s'en servir et pour quoi faire", a écrit le New York Times. 

Les testeurs se disent fascinés par la qualité de l'image et la facilité d'utilisation: il suffit de fixer des yeux une application et de taper des doigts pour l'ouvrir ou la fermer. 

Mais ils s'agacent que la batterie soit encombrante et se moquent des "personas", ces étranges avatars au rendu photoréaliste qui représentent les utilisateurs lors de visioconférences.

"Le casque a les caractéristiques typiques d'un produit de première génération: il est lourd, la batterie s'épuise rapidement et aïe les personas...", a résumé Joanna Stern, journaliste du Wall Street Journal.

"Mais sans ces défauts, on peut imaginer qu'il sera plus agréable de porter ce casque que de tenir un téléphone devant son visage", a-t-elle précisé. "Et pour travailler et regarder des films, c'est vraiment pas mal." 

Le fabricant de l'iPhone présente le casque comme sa première incursion dans le domaine du "spatial computing" ou "informatique spatiale".

Il permet de disposer des écrans virtuels de différentes tailles autour de soi, pour travailler, discuter avec des amis ou regarder des vidéos.

"Que le début"

Critiqué pour le manque d'applications disponibles sur le Vision Pro - leur nombre était récemment évalué à 150 - Apple a mis les bouchées doubles et annoncé, jeudi, qu'il en comptait maintenant plus de 600.

"Ces applications incroyables vont changer notre façon de vivre le divertissement, la musique et les jeux", a promis Susan Prescott, vice-présidente d'Apple chargée des relations avec les développeurs au niveau mondial. 

Des plateformes très populaires, comme Netflix ou YouTube, ont choisi de ne pas concevoir d'applications ad hoc pour le Vision Pro pour le moment, contrairement à Disney, qui doit fournir 150 films en 3D dès le lancement.

Le Vision Pro peut être testé sur rendez-vous dans les magasins Apple aux États-Unis, pour aider les consommateurs à prendre en main le nouvel objet.

Les analystes de Wedbush Securities s'attendent à ce qu'Apple vende environ 600.000 unités cette année. 

"Ce n'est que le début pour Vision Pro", estime Dan Ives, l'un des experts de ce cabinet d'études. 

"La prochaine version du Vision Pro coûtera beaucoup moins cher, autour de 2.000 dollars", prédit-il. "Nous pensons également que les futurs modèles ressembleront à des lunettes de soleil et qu'ils offriront un éventail de fonctionnalité beaucoup plus vaste aux utilisateurs."

le Lundi 5 Février 2024 à 07:48 | Lu 363 fois
           



Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected]. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.