Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le Swac de l’hôpital du Taaone sera financé par le Pays



Le projet de Swac du Taaone est un système à boucle ouverte. Source Wikipedia.
Le projet de Swac du Taaone est un système à boucle ouverte. Source Wikipedia.
PAPEETE, mardi 18 décembre 2012. Le Swac (sea water air conditioning cooling system) du Centre hospitalier du Taaone sera opérationnel fin 2014 et le premier appel d’offres sera lancé dès janvier 2013. Ce système de climatisation par l’eau froide, puisée en profondeur de l’océan, est un projet important puisque l’investissement total est évalué entre 2,7 et 3 milliards de Fcfp. Mais plutôt que de le confier à des opérateurs privés, ce qui a été souvent envisagé, cet investissement revient finalement dans le giron du Pays. Lequel pour le financer, a eu besoin de signer ce mardi 18 décembre, deux prêts de 892,5 millions de Fcfp chacun, l’un avec l’AFD (Agence française de développement), l’autre avec la BEI (Banque européenne d’investissement). Pour compléter le financement de ce vaste projet, une subvention a été trouvée par le biais de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) qui fournira environ 357 millions de Fcfp. Enfin, la part restante évaluée entre 600 à 700 millions de Fcfp sera à trouver dans les ressources financières propres du Pays. Les prêts pour ce projet, signés avec l’AFD et la BEI, sont d’une durée de 15 ans. Le Swac du Centre hospitalier de Polynésie française est le premier projet dans le Pacifique qui bénéficie d’un appui conjoint de la Banque européenne d’investissement et de l’Agence française de développement.

Selon le directeur de l’AFD en Polynésie, Frédéric Audras, l’architecture de ce projet de Swac au CHPF
(Centre hospitalier de Polynésie française) a été expertisée de façon indépendante pour déterminer quel serait le mode de gestion du projet. Il serait alors apparu que la meilleure possibilité était que «la maîtrise d’ouvrage soit assurée par le ministère de l’équipement». La gestion de cet équipement sera ensuite assurée par le Service de l’énergie et des mines. «C’est le choix du président» admettait James Salmon, le ministre de l’équipement. Le financement de ce système de climatisation par l’eau froide des profondeurs de l’océan étant aujourd’hui bouclé, un premier appel d’offres sera lancé dès janvier 2013 pour la maîtrise d’œuvre à un «bureau d’études qui aura déjà fait un Swac» soulignait un conseiller du ministre de l’équipement. Six mois plus tard, une nouvelle consultation internationale sera lancée pour la construction proprement dite de ce Swac, qui nécessite la mise en place d’un tuyau capable d’aller chercher l’eau froide à 900 mètres en profondeur. A priori, seules des entreprises travaillant dans le secteur para-pétrolier maîtrisent actuellement ce genre d’équipement.

Avec ce projet de Swac pour la climatisation de l’hôpital du Taaone, ce sont des économies substantielles de la facture électrique du CHPF qui sont visées et ce, très rapidement. Actuellement, les factures de consommation électrique du CHPF sont d’1 milliard de Fcfp par an, dont la moitié est à l’actif de la climatisation. Lorsque ce système de Swac sera en place, il ne restera que 50 millions de Fcfp de facture électrique pour la climatisation, en fait pour faire fonctionner les pompes allant puiser l’eau de mer en profondeur. «Dès la première année d’exploitation du Swac, le CHPF fera 250 millions de Fcfp d’économie nette» expliquait le conseiller du ministre de l’équipement, Jean Hourçourigaray. Cette technique de climatisation via le Swac est une particularité de la Polynésie française. La première centrale de climatisation Swac est en activité à Bora Bora, à l’hôtel Intercontinental depuis 2006. La seconde a été installée à l’hôtel Brando sur l’atoll de Tetiaroa en septembre 2012, mais n’est pas encore en fonctionnement car le complexe hôtelier n’est pas encore exploité.




Un forum sur les énergies renouvelables au 2e semestre 2013 ?

Antony Geros, le vice-président de Polynésie française a annoncé qu’un projet de forum sur les énergies renouvelables pourrait être organisé dans le courant du 2e semestre 2013. Ce forum a été évoqué avec le Haut-commissaire. «L’offre en matière d’énergie renouvelable est encore relativement restreinte. Aussi ce forum permettrait à des sociétés venant de l’extérieur de venir présenter leurs capacités en Polynésie française. Le projet est en cours» a assuré Antony Geros, admettant que cette annonce était «prématurée».

Rédigé par Mireille Loubet le Mardi 18 Décembre 2012 à 17:15 | Lu 2863 fois

Tags : SANTE






1.Posté par Pierre Carabasse le 18/12/2012 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne nie pas l'intérêt de ce projet... quoique le maître d'œuvre de l'installation de Bora Bora reste ambigu au sujet de la rentabilité si on tient compte de l'investissement. Pour l'hôpital Taaone, l'investissement serait de 3 milliards, amorti sur 10 ans cela fait quand même 300 millions par an plus les intérêts. Enfin, si cela est rentable pourquoi une entreprise privée ne prend pas en charge cet investissement ? Pourquoi le contribuable ? Je suis sceptique...
La présentation du projet n'est pas claire : ici, il parle de 90% d'économie sur l'énergie et sur un autre site de 75% ; sur 3 schémas sur 4, il manque les pompes électriques, car elles sont nécessaires pour pomper à 900 mètres de profondeur sur 3 km de tuyau et 172 litres/seconde ; il faut aussi des suppresseurs pour monter l'eau douce dans les bâtiments et des aérateurs dans les pièces pour ventiler ; quand au schéma présenté avec l'article, il concerne le lac du Bourget en Savoie, donc eau douce par besoin d'échangeur, certainement pas pour climatiser car la température maxi en juillet est de 20° et mini en décembre de 2°....

2.Posté par fenua le 18/12/2012 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1 Milliards de facture d'électricité/ an. Y a pas d'abus là quand même???? Incroyable!!!! N'aurait été-il pas mieux en terme d'économie d'énergie (et pas seulement sur la clim) d'investir ces 3 Milliards dans du solaire+éolienne. Des études ont-ils été mené?

3.Posté par Xenos le 19/12/2012 07:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi ais-je l'impression que cela va être une nouvelle catastrophe financière ?

Peut-être pas pour tout le monde, cela dit.

4.Posté par Kaddour le 19/12/2012 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On nous présente ce projet comme la 8ème merveille du monde ? Permettez quand même, vu le coût, que l'on se pose quelques questions ?
-Je reprends à mon compte le post 2 de @fenua ! (problèmes des études de faisabilité préalable à tout projet !)
-Combien de SWAC sont installés (et rentabilisés !!!) dans le monde ? (problèmes de la multiplicité des tests d'éfficacité!)
-Cette technologie, interessante certes, a combien d'années d'existence ? (problèmes de la tenue dans le temps !)
J'ai un peu l'impression que , comme beaucoup de projets du pé'i, on veut en mettre plein la vue à tout le monde !

5.Posté par griso le 19/12/2012 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour
entièrement d'accord avec fenua(post 2)
vu la surface du CHPF je pense que cela serait rentable mais bon comme d'hab on marche sur la tête avec un projet ou l'on est pas sur de la rentabilité alors que pour le solaire et éolien on connait les chiffres de production
@+ ;)

6.Posté par 4Christ le 19/12/2012 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On devrait parler d'hôtel et non hôpital étant donné son prix exorbitant (une vingtaine de milliards si je ne m'abuses...) et ses coûts de fonctionnement...

7.Posté par Pierre Carabasse le 20/12/2012 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Tahiti-infos d'avoir changé l'image, celle-là est plus conforme au projet. J'avais cru que le précédente émanait du ministère concerné...

8.Posté par Ugly Quijot le 20/12/2012 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette technologie est prometteuse. Bien sûr, on n'a pas beaucoup de retour d'expérience sur les SWAC existants, mais il faut bien s'y mettre un jour, non? Dans les cas d'incertitude, c'est le rôle des bailleurs de fond publics (AFD, Fonds européens...) de rendre un projet moins risqué, et c'est ce qu'ils font. Il y a peut-être à la clé un véritable progrès technologique à attendre. C'est peut-être aussi pour une fois, un secteur dans lequel la Polynésie sera vraiment en pointe. J'espère que le maximum d'entreprises locales se feront une expérience sur ce projet. Et ça ne me paraît pas aberrant qu'une installation publique soit réalisée sous maîtrise d'ouvrage publique... même si on a raison d'avoir peur des charlots qui peuplent nos ministères.

9.Posté par Ugly Quijot le 20/12/2012 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Pierre carabasse : a priori l'amortissement est prévu sur 15 ans, si je comprends bien les chiffres donnés : 500 MF de facture de clim - 450 MF de réduction = 50 MF de facture résiduelle. On y ajoute (3000 MF/15) = 200 MF d'amortissement, et on trouve les 250 MF d'économies attendus.
@ceux qui pensent qu'équiper l'hôpital en solaire et éolien est une bonne idée : renseignez vous, ces technologies sont beaucoup plus chères et beaucoup moins rentables que ce qu'on peut raisonnablement espérer du SWAC. Et le SWAC, lui, fonctionne 24/24h, 365/365j, même par temps couvert ou absence de vent...

10.Posté par Pierre Carabasse le 20/12/2012 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Ugly Quijot. Oui le compte est bon : si c'est bien 90% de réduction, certains articles sur le net parlent de 75% soit 187,5 MF. Ensuite il faut ajouter les frais génraux d'exploitation (fournitures, charges externes, entretien, frais de personnel). Mais j'espère que le résultat sera positif. Alors pourquoi la société Froid de Polynésie a trainé les pieds pour se lancer dans cette aventure ?
D'accord avec toi pour le coût de solaire et de l'éolien.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Mai 2021 - 17:18 Harrison Smith, le "grand-père des arbres"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus