Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Québec veut qu'en 2020 une voiture neuve vendue sur 4 soit électrique



Le Québec veut qu'en 2020 une voiture neuve vendue sur 4 soit électrique
MONTREAL, 7 avril 2011 (AFP) - Le gouvernement du Québec a rendu public jeudi un ambitieux plan de promotion des véhicules électriques, visant à ce qu'une voiture neuve vendue en 2020 sur quatre soit électrique.

"Nous ferons du Québec une société à l'avant-garde de la mobilité durable en Amérique du Nord grâce à l'utilisation de l'hydroélectricité", a déclaré Jean Charest, Premier ministre de la province francophone canadienne, qui est une puissance énergétique grâce à ses immenses barrages.

Le "Plan d'action 2011-2020" se donne un objectif précis: en 2020, 25% des ventes de nouveaux véhicules légers seront constitués de voitures électriques (hybrides rechargeables et tout électriques), soit 118.000 véhicules, indique le document.

A l'horizon 2030, le gouvernement du Québec prévoit que 1,2 million de voitures électriques roulent sur ses routes, soit 18% du parc de véhicules de cette catégorie, ce qui permettra d'économiser 1,5 milliard de litres d'essence, soit 17% de la consommation actuelle, tandis que les émissions de gaz à effet de serre (GES) baisseront de 3,5 millions de tonnes.

Ce plan est appelé à jouer un rôle important pour atteindre l'objectif du Québec de réduire ses émissions de GES de 20% par rapport au niveau de 1990, "le plus ambitieux d'Amérique du Nord".

Au total, le gouvernement du Québec y consacrera dans les prochaines années 250 millions de dollars.

Ce plan intégré prévoit d'accorder des rabais aux acheteurs de voitures électriques, de développer des infrastructures de recharge, d'inciter les transporteurs à choisir l'électricité comme source d'énergie et de soutenir la fabrication de produits et de composantes de véhicules électriques pour assurer au Québec une place de premier plan dans cette nouvelle industrie.

Grâce à ces initiatives, le gouvernement du Québec compte générer des investissements privés de 500 millions de dollars dans les prochaines années et faire passer de 1.500 à 5.000 le nombre d'emplois directs et indirects dans la filière des véhicules électriques. Ceux-ci porteront une plaque d'immatriculation verte, qui les rendra prioritaires pour occuper des stationnements munis de bornes de recharge.

via/sab/sf

Rédigé par AFP le Jeudi 7 Avril 2011 à 10:50 | Lu 353 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies